AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blake Stevens ~ Les fleurs du bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blake Stevens

avatar

funny jokes : 124
registration date : 01/10/2016

MessageSujet: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 16:40


Stevens Blake
Si vous savez faire preuve d'un peu d'originalité vous pouvez l’appeler comme bon vous semble 
¦ L'optimisme, c'est voir la vie à travers un rayon de soleil.  
©Ssource

nom complet ▪  Elle porte fièrement un prénom mixte: Blake. Un choix d'ordre pratique d'après ses parents dès lors qu'ils avaient apprit que pas un mais deux bébés avaient prit place dans le ventre de la futur maman et qu'il s'agissait de jumeaux de sexe opposés. Son patronyme: Stevens, elle le tient de son papa comme la plupart des gens. Un nom à consonance américaine derrière lequel se cache pourtant tout un cocktail de nationalités âge, date de naissance ▪  Née un certain 21 avril 1984, elle porte une attention toute particulière à cette date depuis qu'elle est toute jeune puisqu'elle ne s'avère pas seulement être celle de son propre anniversaire mais aussi celui de son frère jumeau. Depuis la disparition de celui-ci elle commémore sa mémoire à ce moment de l'année, un jour heureux qui se révèle depuis bien dur à surmonter. Cette année encore elle aurait aimé qu'il soit là pour fêter leurs 32 ans ensemble, comme ils avaient l'habitude de le faire. signe astrologique ▪  Puisqu'elle est née à la mi-avril, Blake est de signe Taureau. L'astrologie est pour elle plus qu'une page qu'on parcours dans les magasines féminins, elle y croit. D'ailleurs elle trouve que son signe lui va comme un gant. origines et nationalité ▪  Blake possède la double nationalité française et américaine puisqu'elle a vu le jour dans la jolie ville de Bordeaux mais s'est vue déménager avec sa famille peu après ses deux ans pour la Nouvelle-Orléans. Pour ce qui est des origines, les siennes sont françaises du côté de sa maman et irlandaises du côté de son cher papa.job, études, statut monétaire ($) ▪  Issue d'une classe moyenne plutôt favorisée, Blake n'a jamais manqué de rien c'était le souhait de ses parents qui ont travaillé dur pour offrir cette vie à leurs enfants. Aujourd'hui, la jeune femme est une institutrice épanouie dans son travail qui n'est pas riche mais se contente de se qu'elle a. Le plus important pour elle a toujours été d'être autonome, un statut qu'elle a très vite gagné à sa majorité. statut civil ▪  Alors que le célibat lui collait à la peau depuis une séparation marquante en 2014, elle a depuis peu retrouvé l'amour. D'une nuit avec un inconnu est née est belle histoire. Belle ? Oui mais un peu compliquée quand même.statut familial ▪  Pour le moment rien est officiel, mais cela ne saurait tarder puisqu'elle porte en elle son enfant dont la naissance est prévue en novembre prochain.  traits de caractère ▪  Le sourire de Blake est légendaire, tout comme son optimisme. Bien que cela ne soit pas toujours facile, elle tente de voir le bien dans chaque situation et malgré les épreuves c'est cette manière de pensé qui l'a aidé à avancer dans la vie. ~ Pour certains, sa positivité est la marque d'une trop grande naïveté qu'elle cultive depuis son enfance. A l'époque, elle s'est enfermée dans un monde tout rose qui s'est vu de plus en plus terni par les blessures de la vie. Rien de plus normal puisque l'existence est faite d'épreuves mais chaque fois elle se dit que tout va s'arranger. ~ Sa fois elle ne la puise pas dans un dieu en particulier, elle est croyante seulement elle ne sait pas encore en quoi elle croit. La jeune femme a été élevée dans un foyer où l'on se contentait d'aller à l'église le dimanche et dire le bénédicité les jours de fête, on ne lui a rien imposé. Elle ne rejette pas pour autant l'existence d'une "force suprême" mais pour le moment, celle-ci ne s'est encore jamais manifesté devant-elle. ~ Blake peut s’avérer têtue lorsqu'elle a une idée en tête, souvent lorsque le bien être d'un proche est en jeu. C'est probablement son dévouement aux autres qui lui a joué le plus de tours dans sa vie, elle accorde un peu trop facilement son pardon et aime se sentir utile. Il n'y a rien de plus agréable que de voir une personne heureuse grâce à notre aide. ~ La blonde peut s'avérer très impulsive, si son cœur lui dicte quelque chose, sa tête n'aura pas le temps de l'en dissuader. Elle marche à l'instinct et peu importe où ça la mène, il n'y a pas de bon ou de mauvais chemin de toute façon. ~ Blake n'est pas ce qu'on peut appeler une femme d’intérieur digne de ce nom, elle à très vite tendance à se laisser déborder en particulier par ses vêtements qu'elle laisse traîner jusqu'à trouver une armoire vide le matin. Rassurez vous, elle fait quand même le ménage régulièrement sinon son appartement ne ressemblerait plus à grand chose après une semaine à peine. La jolie blonde est aussi une calamité derrière les fourneaux, elle n'a peut-être jamais eut le bon professeur en tout cas aucun plat ne lui résiste avant de brûler misérablement. ~ On ne fait pas plus fleure bleue et romantique dans l'âme que miss Stevens. Elle à une très grande collection de films à l'eau de rose et elle n'en a aucunement honte. ~ La jeune femme aime énormément les enfants et sa très récente grossesse ne risque pas de faire changer ce côté de sa personnalité. ~ En bref,  la blonde est d'un naturel attentive et pétillante, elle se laisse parfois emportée par ses émotions mais elle reste une bonne amie en toute circonstance. Optimisme, spontanéité, amour gloire et beauté voilà de quoi est faite sa carapace.   à Boston depuis ▪️  2003, cette année là Blake à emménagé ici avec son fiancé de l'époque. Il s'en est passé des choses depuis... soirée idéale ▪️  Quelque chose de simple, pourquoi pas un pique-nique en plein air ou même une soirée devant un film, au chaud dans les bras de celui qui fait battre son coeur. Une soirée comme ils n'on jamais eut pour le moment. rituel(s) du matin ▪️  Entendre le réveil → Traîner dans son lit → Se dire qu'il faut se lever → Finir par le faire → Filer sous une bonne douche chaude → Enfiler quelque chose → Ordonner ses cheveux → Se pomponner mais pas trop → Avaler tout ce qui lui tombe sous la main → Oublier de fermer la porte de chez elle → Partir au travail gourmandise(s) préférée(s) ▪️  La question serait plutôt : qu'est-ce qui ne la fait pas saliver ? Je dirais qu'en ces temps de grossesse, le beurre de cacahuète est probablement la substance qu'elle consomme le plus. plat préféré ▪️  Blake aime goûter à tout: sucré, salé, cramé. Mais si un jour vous vous ramenez chez elle avec un plat de lasagnes maison, elle pourrait bien vous vouer un culte jusqu'à la fin de ses jours. Elle apprécie aussi la dinde farcie comme la prépare sa maman à chaque Noël.groupe ▪️  Peanut butter jelly


Votre blague de prédilection ? C'est l'histoire d'un chat, un moustique et un... Ou bien c'est une loutre et un singe? Ou peut-être un espadon et une autruche? Décidément je ne suis pas vraiment douée à ce jeu là... Votre technique de drague? On peut avoir n'importe quel homme avec un bon petit plat maison. Malheureusement je ne sais pas cuisiner... Votre alcool favori? Elle aime les "alcools de filles", offrez lui une tequila sunrise ou une margarita et elle deviendra votre amie. Quoi que pour une raison bien spécifique elle tend à sourire dès qu'elle entend le nom "TVG" (aucun rapport avec le train bien sûr). Votre tenue fétiche? Bien qu'elle préfère certaines pièces de sa grade robe plutôt que d'autres, Blake ne prend généralement pas trop de temps à choisir sa tenue le matin à moins qu'une occasion bien particulière ne soit en vue. Dans ces cas là elle agira en fonction de l’événement. Le petit déjeuner parfait? Un buffet garnit de toutes les choses les plus grasses et "mauvaises" pour la santés. Des pancakes au sirop d'érable, un bon chocolat chaud, des jus de toutes sortes, des muffins, des donuts... Blake est une grande indécise, dans ces cas là au moins elle pourrait trouver de quoi le faire envie. Votre rendez-vous idéal ? Peu importe ce qui s'y passe et où cela à lieu. Si Noam y est aussi, la soirée sera réussie. Plutôt noctambule ou casanier ? De ce côté là Blake ne s'est pas encore vraiment décidée, elle a eut une période durant laquelle voir du monde de jour comme de nuit était impensable. Tourmentée par la disparition de son frère elle avait oublié comment s'amuser et comment vivre. Aujourd'hui, elle a reprit goût aux sorties, notamment le soir. C'est d'ailleurs lors d'une sortie qu'elle l'a rencontré. Si vous étiez une chanson ? Don't worry, be happy → Bobby McFerin  Votre objet fétiche ? Un pendentif sur lequel est gravé les armoiries de sa famille d'Irlande. Blake ne s'en sépare jamais et y tient énormément.



- I'm out of touch, I'm out of love
I'll pick you up when you're getting down

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  
Elle est une adepte de la devise: le ridicule ne tue pas, rien ne vaut un bon fou rire même si cela implique quelques regards de travers de la part de ceux qui l'entourent (I) Depuis qu'elle est petite Blake adore les animaux, malheureusement elle est incapable d'en prendre un en charge sans que celui-ci ne finisse par mourir (II) Elle est née en France mais elle n'a pas eut beaucoup l'occasion de pratiquer la langue du pays, elle la comprend grâce à sa mère mais pour ce qui est de l’expression c'est pour elle bien plus simple de passer par l'anglais. Ses compétences sont seulement perceptibles lorsqu'elle prononce certains mots empruntés à sa langue maternelle (III) Elle est Irlandaise du côté de son papa, lui même est issu d'une des plus anciennes familles de lîle. Le nom s'est perdu au fil des générations mais il a toujours de l'importance lorsqu'il est évoqué là-bas (IV) Pourtant habituée aux bons petits plats de sa maman, Blake est une piètre cuisinière et se voit donc souvent obligée de commander son repas pour pouvoir se nourrir (V) Elle a longtemps été fiancée à un businessman, ils se sont rencontrés au lycée et son tombés amoureux comme ça arrive si souvent. Le mariage n'a jamais été prononcé cependant puisque Blake a mit un terme à leur relation en 2014. Le couple n'était plus qu'une pâle copie de ce qu'ils avaient put être (VI) Amoureuse des enfants depuis ses dix ans, elle est aujourd’hui institutrice (VII) Avant de pouvoir se consacrer à la profession de ses rêve, la jeune femme a dû être serveuse pour financer ses études -elle aurait put profiter de l'argent dont son compagnon, héritier d'une grande fortune, mais la dépendance que cela aurait engendré ne lui plaisait pas- elle a finalement été renvoyée pour avoir trop de fois renversé les commandes sur les clients et pour avoir casser bien trop de matériel. Elle a beau être charmante, sa maladresse était devenue trop importante. (VIII) La blonde croit en tout un tas de choses comme la vie après la mort, le karma et elle n'est pas fermée quand à l'existence de la magie. A la Nouvelle-Orléans elle avait l'habitude de visiter des boutiques plus étranges que les autres concernant cette discipline (IX) Blake déteste se prendre la tête, il y a toujours une solution à tout, il suffit de la trouver et l'anxiété n'a rien de bon pour la santé. Pourtant, il lui arrive parfois d'y être elle-même sujette (X) La jeune femme est du genre plutôt coquette, pourtant il n'est pas rare de la trouver en jogging lorsque l'occasion se présente (XI) Miss Stevens adore improviser, elle est la spécialiste des idées de dernière minute. Peu importe si tout est au point avant, l'important c'est de s'amuser, le reste viendra ensuite (XII) Bien qu'elle soit une fan inconditionnelle de la nature, elle à une phobie peu commode qui est celle des mouches. Elle ne sait pas d'où lui vient cette peur, seulement qu'elle est dérangeante (XIII) Elle à l'habitude de faire plus attention à ceux qui l'entourent qu'à elle-même, même lorsque ces personnes ne font aucun efforts de leur côté. Elle leur trouve des excuses et tente de les aider, tout comme elle l'a fait avec son ancien fiancé. Et bien qu'avec lui elle a fini par se dire qu'il était temps de jeter l'éponge, il semblerait que ça ne lui ait pas servi de leçon pour autant puisqu'elle a toujours tendance à se laisser attendrir par "n'importe qui" (XIV) L'institutrice déteste la solitude et un silence prolongé l'angoisse (XV) Pour le moment, depuis sa séparation, elle habite seule (XVI) Son plus beau rêve serait de fonder une famille, c'est d'ailleurs ce qu'elle est sur le point de faire puisqu'elle est enceinte. Et bien que la situation soit bien plus compliqué que ce qu'elle avait imaginé, elle n'à qu'une hâte: serrer sa progéniture dans ses bras (XVII) Réside à Boston depuis 2003, à l'époque elle était étudiante et fiancée (XVIII) Sa vie sentimentale est un peu le point noir de sa vie, une chose embarrassante qu'elle traîne à son pied comme un boulet. Mais les choses pourraient bien changer avec Noam (XIX) Son plus gros point faible est probablement son côté fleure bleue, elle est une experte en ce qui concerne les comédies romantiques et a longtemps cherché celui qui saura lui parler comme un vrai prince Charmant. Heureusement, elle a fini de se bercer d'illusions et a réduit ses critères de recherche. Et si jamais vous finissez par trouver le fameux Prince Charmant, gardez le bien au chaud mais pas pour elle, son coeur est déjà prit (XX) Blake est sportive, un corps comme le sien ça s'entretient. Elle est une adepte du jogging et s'est aussi mise à la boxe, le sport favori de son frère. (XXI) C'est une grande passionnée d'art et en particulier de photographie, il n'est pas rare de la croiser un appareil à la main (XXII) Elle aime rire, de tout et de rien. Comptez sur elle si vous avez le cafard, son humour a été élu produit de l'année contre la dépression (XXIII) Sa spontanéité peut être considéré comme un atout charme mais c'est aussi un problème quand on oublie de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir...



pseudo, prénom ▪  Elodie aka little-nightingale âge, pays ▪  la vingtaine arrive à grands pas, en France. avis sur le forum ▪  C'est tout beau par ici et puis les ptits dej' c'est la vie!!    type de personnage ▪  inventé avatar ▪  Shantel Vansanten dédicace & autre ▪  Papy Levi se tient responsable de toute réprimande à mon égard (i kiff you baby   )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Stevens

avatar

funny jokes : 124
registration date : 01/10/2016

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 16:42

Childhood is a short season

Autant se le dire tout de suite, l'enfance de Blake n'a rien d'une histoire triste à faire pleurer dans les chaumières. Elle et son frère jumeaux ont grandit dans un foyer aimant où l'argent ne manquait pas. Ils n'étaient pas riches pour autant mais leurs parents travaillaient dure pour que leurs enfants aient toujours quelque chose dans leur assiette et dans leur armoire. Le reste n'était que matériel et la famille se débrouillait très bien comme ça.
Les deux enfants ont vu le jour en France, dans la ville de Bordeaux. c'est là que leurs parents s'étaient rencontrés et qu'ils avaient décidés de former une famille. Malgré tout, les quatre individus ne sont pas restés longtemps sur le territoire français puisqu'aux deux ans des jumeaux, ils ont déménagés vers la Nouvelle-Orléans. Leur père avait eut une offre d'emplois intéressante dans la région et grâce aux milliers d'émigrés là-bas et à l'histoire de la Louisianne, ils ne seraient pas trop dépaysés. Grâce à ces origines, Blake est capable de comprendre son langage maternel bien qu'elle soit incapable de le parler couramment, malgré les tentatives de sa mère. Parce qu'elle est arrivée aux Etats-Unis à un très jeune âge, elle se sent avant tout américaine.

Jusqu'à un certain âge, Blake a été bercée d'illusions quant à la beauté du monde qui l'entourait. Si sa vie était si simple, ce devait être le cas pour tous les autres enfants. Vous et moi savons que ce n'est malheureusement pas le cas et cette découverte désola la petite fille qu'elle était à l'époque. Mais loin de se sentir démunie face à cette situation, elle décidait rapidement de faire tout ce qu'elle pouvait, de sa petite taille, pour aider son prochain. L'enfant aurait donné tout ce qu'elle avait pour voir le sourire d'un autre en guise de remerciement, aujourd'hui encore, cette vision est celle qui la rend la plus heureuse.
En parallèle, la jeune Blake entretenait une relation toute spéciale avec son frère jumeau. Ce qu'il faisait, elle le faisait et l'inverse marchait tout autant. Un jour, les deux enfants ont même échangés leurs vêtements pour voir si on les reconnaîtrait quand même, autant dire que leur mission fût un échec total mais l'épique crise de rire qui suivit lorsqu'ils finirent par se découvrir dans le miroir en valait la peine. Ils étaient tous les deux le meilleur ami de l'autre et pas une journée ne passait sans qu'on ne les retrouve, tout deux en train de mijoter une nouvelle bêtise ou de griffonner les plans d'une nouvelle invention toujours plus farfelue que celle de la veille.
Et durant leur dixième année, leur duo devint un trio alors qu'ils accueillaient un petite sœur de plus. A partir de là, les deux enfants eurent un peu moins de temps à se consacrer. Alors que Blake se découvrait une grande passion, son frère lui se trouvait d'autres centres d’intérêts de son côté. Leur amour fraternel n'en était pas entaché pour autant, ils grandissaient simplement dans des cercles différents.


If you can’t be a pencil to write anyone’s happiness, then try to be a nice eraser to remove someone’s sadness.

Adolescente, Blake était ce qu'on peut appeler une jeune fille épanouie. Elle était loin d'être la risée de son lycée sans pour autant faire le moindre effort, sa sociabilité était appréciée de tous. Ou de la plupart des gens, parce qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Cela, elle avait du mal à le comprendre et encore plus à l'accepter. Qu'on ait pas d'opinion spéciale à son sujet passait encore, mais qu'on ne l'aime pas pour des raisons inconnues c'était difficile à encaisser. Elle était souriante, à l'écoute et toujours prête à rendre service sans jamais rien demander en retour... Mais pour certains, ça ne suffisait pas ou alors "elle en faisait trop". Son frère lui ne s’embarrassait pas à écouter le jugement des autres, plus terre à terre il se contentait de faire de son mieux avant tout pour lui même. Parce qu'une relation ne peut pas être faite uniquement de points communs, les deux jeunes gens n'avaient pas non plus les mêmes amis et avaient rarement le temps de traîner ensemble durant les journées de classes. Le soir venu, ils se racontaient ce qu'ils avaient fait comme s'ils avaient étés à des endroits différents, dans un lycée différent.

Blake investissait beaucoup de son temps dans des activités extra scolaires comme les pom-pom girls et le journal de son lycée. Là-bas elle découvrait les joies de la photographie et investissait par la suite dans son premier appareil. Sa notoriété n'était pas mauvaise du tout, elle appartenait à un groupe de gens plutôt populaire et cela pour tout un tas de raisons différentes. Certains étaient simplement riches, d'autres jouaient de la musique ou faisaient je ne sais quoi d'autre. L'adolescente, elle, était tout simplement gentille et agréable à côtoyer.
C'est probablement ces qualités qui ont poussés l'un de ses camarades à l'inviter un soir, un vrai rendez-vous. Comme dans les films, il est passé la chercher chez ses parents réussissant à merveille le test de confiance de monsieur Stevens. Puis il l'a emmené au restaurant, un endroit chic, presque trop chic pour deux adolescents mais peu importe. Blake, qui avait depuis longtemps remarqué le jeune homme, tombait rapidement sous son charme et leur histoire fut écrite. C'était l'homme de sa vie, ils se marieraient, auraient des enfants et finiraient leurs jours tous les deux dans une petite cabane de paille, sur une île. Ils ne leur fallut d'ailleurs pas longtemps avant qu'ils ne mirent leur plan à exécution. Tous les deux finirent le lycée avec un diplôme en poche et tant dis que leur groupe d'amis se préparait à être démantelé dans tout le pays, les deux jeunes gens avaient choisi de poursuivre leur route ensemble, dans la même ville. Ce serait Boston.

Cette idée n'avait pas germé par hasard dans leur deux petites têtes, deux mois avant la fin de l'année scolaire, lui avait fait sa demande en mariage après avoir reçu l’approbation de patriarche de sa dulcinée. Un immense sourire sur les lèvres et quelques larmes plus tard, elle avait accepté avec un « OUI!! » des plus expansifs.
Cette réponse marquait pour elle le début de sa vie d'adulte et tout semblait se passer comme elle l'avait prévu.


Life isn't supposed to be easy, let's just hope it'll get better

L'été suivant, Blake dépaquetait ses cartons dans le grand studio que les parents de son fiancé avaient offert aux tourtereaux. Les premiers mois n'y furent pas les plus faciles, ils leurs fallut à tout les deux du temps, pour prendre leurs marques, apprendre la vie à deux et les responsabilités que cela engendrait. La jeune femme dût ensuite s'adapté à la vie d'une étudiante, entre leçon et travail. Cette option n'avait pas été négociable, et cela bien que la famille de son fiancé avait de l'argent, elle ne voulait surtout pas déprendre de quelqu'un. Elle fit alors comme tous les autres jeunes gens de classe moyenne souhaitant avoir accès à l'université, elle demanda un prêt étudiant. Heureusement pour elle, la jeune femme pouvait aussi compter sur une maigre bourse obtenu grâce à son implication dans la vie de son lycée.
A la faculté, elle décidait de se spécialiser dans l'enseignement. Depuis petite elle aimait les enfants et avait fait le choix de s'occuper de ceux des autres avant de pouvoir avoir les siens à elle. Blake se sentait encore un peu jeune pour que cela arrive tout de suite, mais elle savait au fond d'elle qu'elle était faite pour être mère.

De son côté, son fiancé avec qui tout semblai se passer au mieux, devint un peu plus distant au fil des années. Ils étaient encore très amoureux mais Blake voyait le temps passer et aucune offre de mariage à l'horizon. Alors qu'il entrait dans le monde de l'entreprise, gérant lui-même l'une des succursales de son père, il se mit à voyager de plus en plus, laissant la jeune femme livrée à elle-même parfois pendant plusieurs jours. A l'époque où skype n’existait pas encore, la communication était réduite et l'étudiante devait se contenter de quelques sms lorsqu'il en avait le temps. Ces absences et ce silence provoquait en elle quelques angoisses. Elle qui aimait voir la joie des gens, la musique autour d'elle et la vie tout simplement, avait du mal à supporter le vide qu'il laissait chaque fois qu'il franchissait la porte. Il n'était d'ailleurs pas rare de la voir dormir chez des amis ou sortir tard lorsqu'il partait. Il lui fallait du monde, des gens à observer et avec qui discuter. Pourtant elle continuait de se dire que tout irait bien, qu'il y avait une raison à tout et que leurs efforts finiraient par payer. Son frère lui, n'y croyait pas et ne cessait de dire que sa soeur perdait son temps, que son bonheur ne dépendait pas de ce type mais d'elle même. Au fond, Blake savait que son raisonnement avait du juste, mais l'amour ça nous fait faire des conneries, surtout quand on est jeune. Blake s'en rendra compte un peu plus tard...

Alors elle continua sa vie avec des jours moins roses que d'autres. Elle s'observait à attendre le retour de son fiancé lorsqu'il partait trop longtemps. Toujours heureuse de pouvoir enfin se blottir dans ses bras. La jeune femme tentait même de nouvelles expériences en matière de cuisine, histoire de régaler les papilles de son Roméo. Malheureusement, ses plats ne trouvaient jamais un grand succès. Sauf lorsqu'il se forçait à terminer son assiette pour lui faire plaisir. On aurait presque put dire "c'était le bon temps". Seulement il n'y avait toujours pas de mariage, toujours pas d'enfants. Ils arrivaient quand même à vivre ensemble sans se crier dessus, ce qui est déjà plus que la plupart des couples. Certes, les choses prenaient une tournure un peu différentes de ce qu'elle avait prévu mais l'imprévu ça met du piment dans un couple n'est-ce pas?

Du moins, lorsque la dose prescrite n'est pas dépassée. Car l’événement qui suivit, ne créa rien de bon dans la vie du couple.
L'ouragan Katrina, la célèbre catastrophe naturelle qui a fait trembler le monde et plus particulièrement les Etats-Unis au cour de l'été 2005, voilà un imprévu qui n'enchanta personne. Au cour du mois d'août, alors que la prochaine rentrée avançait à grands pas, Blake avait ressenti le besoin de se retrouver près de sa famille le temps d'une semaine. Tout le monde lui manquait horriblement et puis c'était l'occasion de revenir à la Nouvelle-Orléans, la ville qui les avaient tout deux vu grandir. Lui n'avait pas sauté de joie lorsque la jeune femme lui avait annoncé sa requête, il avait prétendu avoir "des tonnes de trucs à faire" mais finalement il avait cédé après qu'elle lui ait fait comprendre le poids que ses absences à répétition avait sur elle. C'était la première fois qu'une dispute éclatait entre eux, rien de bien méchant mais on pouvait déjà sentir que quelque chose n'allait plus. Pour se faire pardonner, il réservait immédiatement leur billets d'avion tant dis qu'elle préparait les valises. Le lendemain, ils étaient en Louisiane.
Là-bas, ils profitaient de leurs présence pour aller saluer leurs parents respectifs, en réalité la personne que Blake était le plus impatiente de voir était son frère. Ils ne s'étaient pas vu depuis leur dernier anniversaire, leur 21 ans, au début de l'année. C'était la première fois qu'ils attendaient plusieurs mois avant de pouvoir se sauter dans les bras. La blonde sentait bien le froid présent entre les deux hommes de sa vie et avait voulu calmer les tensions, cependant elle ne voulait pas avoir à choisir entre eux deux. Depuis quelques temps, elle avait apprit à aménager son emplois du temps pour faire en sorte qu'ils n'aient ni à se voir, ni à se parler mais la présence du couple à la Nouvelle-Orléans compliquait la donne. Pour faciliter les choses, ils avaient décidé de loger chez ses parents à lui le temps du séjour, la jeune femme n'aurait qu'à faire la navette entre les deux habitations. Ce n'était pas plus simple pour elle mais ça l'était pour ses proches et c'est tout ce qui comptait à ses yeux.

Après quelques jours, elle ne comptait même plus les allés retours et alors qu'on annonçait une très forte tempête dont les signes étaient déjà perceptibles, elle choisissait de rester dans la maison familiale. Blake avait réussit à contacter son fiancé et tous les deux s'étaient mit d'accord, ils attendraient la fin des intempéries et se retrouveraient plus tard. Les radios avaient beau annoncer quelque chose d’énorme et possiblement destructeurs, pour eux il ne s'agissait que d'une grosse tempête comme ils en avaient déjà vu auparavant. Beaucoup de vent, de l'eau et peut-être une tornade. Ça peut paraître beaucoup mais dans cette région du pays, on savait affronter ce genre de chose, on savait aussi qu'il ne valait mieux pas s'aventurer à l’extérieur tant que le calme n'était pas revenu.
C'était du moins ce qui était prévu, surtout qu'au fil des heures les choses ne firent qu'aller de mal en pis. Après que l'électricité ait cessé de fonctionner et que le ciel se soit assombrit comme jamais, la famille Stevens s'est très vite rendue compte que les choses n'étaient pas comme "d'habitude". Puis les eaux virent à monter et ils durent monter les étages de la maison jusqu'à se réfugier sur le toit de celle-ci. La nuit fut longue, mais la famille put se réjouir de voir tous ses membres en vie.

La nuit ne fut pas aussi "simple" chez le fiancé de la jeune femme. Il avait eut la bonne idée de vouloir braver la tempête avec l'idée de la demander en mariage dans la tête. Après toutes ces années, il avait enfin décidé qu'il était temps de passer la bague au doigt de Blake. Poussé par ses parents qui voulaient voir le fils se marier rapidement, bien que lui ne soit plus très sûr de ses sentiments. Mais le destin en avait décidé autrement et il fut frappé de pleins fouet par la tempête, y perdant ses jambes au passage.
D'après les médecins, il y avait une chance pour qu'il ne reste pas paraplégique toute sa vie. Mais pour le moment son état serait stationnaire, un état qui changea l'homme qu'il était, dans son intégralité.


Nothing ever goes away until it has taught us what we need to know.

Après cela, la vie du couple ne fut plus jamais la même. Les années passaient et Blake voyait son fiancé s’enfoncer dans une rengaine infernale. En fauteuil depuis son accident, il semblait perdre espoir dans sa rééducation. En effet, son rétablissement prenait du temps et bien que cela soit normal selon les médecins, lui ne semblait pas du même avis. La jeune femme aussi ressentait cette attente, un supplice interminable durant lequel son fiancé lui rendait la vie presque impossible. Qu'il le fasse exprès ou non, il y avait des jours où elle n'avait même plus envie de rentrer chez elle après une journée de travail. Car malgré tout, elle avait obtenu son diplôme et avait put entamer une carrière en tant qu'institutrice. Et bien que ce ne soit pas facile tout les jours, elle s’efforçait de garder son calme et sourire, c'était dans sa nature et heureusement d'ailleurs. Mais la raison pour laquelle elle tenait le choc, c'était parce qu'elle se sentait en partie responsable vis à vis de l'accident. Puisque c'était elle qui avait insisté pour partir alors qu'on annonçait déjà une tempête à venir, elle était donc responsable de ce qui s'était passé. Une raisonnement bien à elle mais que son frère avait bien du mal à comprendre. C'est au près de lui qu'elle allait chercher du réconfort quand le quotidien devenait lourd à supporter, il avait beau être en désaccord avec les choix de sa soeur, il restait quand même présent.

Mais alors que Blake pensait que la réalité ne pouvait pas plus s'éloigner des contes de fées qu'elle avait put lire dans son enfance, sa vie prit encore un nouveau tournant. Après cela, même le puissant optimisme de la jeune femme ne réussit pas à lui faire remonter la pente, pas avant un moment du moins. Sa gaieté a disparu lors d'un coup de téléphone au cour du mois de mars de l'année 2014... « Allô, je souhaiterai parler à Blake Stevens s'il vous plaît. » La jeune femme était alors en pleine heure de cour, les mains recouvertes de peinture et des paillettes sur le visage. En effet, la kermès de fin d'année était proche et il fallait à tout prit finir les décors prévus pour la pièce de théâtre. On vint alors la chercher dans sa classe avant de lui demander de se rendre chez le directeur. Avait-elle fait quelque chose de mal? Ou bien son fiancé l'appelait-il une nouvelle fois pour qu'elle n'oublie pas de passer prendre ses anti-douleur après le travail? Voilà le genre de questions qu'elle se posait alors qu'elle pénétrait dans le bureau et saisissait le combiner. « Oui, allô? » Elle était presque sûre qu'il s'agissait de son fiancé mais puisque rien n'était jamais sûr, il valait mieux attendre qu'on lui décline une identité. « Salut ma chérie, c'est papa. » La réaction de la jeune femme ne fut pas immédiate. Pourquoi son père appelait-il à son travail et pourquoi semblait-il si... épuisé? L'instinct de Blake lui dicta de s'asseoir, il y avait forcément un problème, quelque chose de grave. Ne sachant quoi dire, elle le laissait continuer. « Ma chérie, je suis vraiment désolé de t'annoncer ça au téléphone... » On pouvait entendre les sanglots couper sa respiration, comme elle aurait aimé pouvoir être près de lui pour calmer son chagrin et comprendre ce qui se passait. « Qu'est qu'il y a papa? Où est maman? » Sa première pensé allait vers celle qui l'avait élevé et qui devait forcément être près de son père ou bien c'est qu'il lui était arrivé quelque chose. « Elle est à côté de moi, ce n'est pas d'elle qu'il s'agit. La police vient de nous appeler, il est arrivé quelque chose à ton frère... » Son frère? Mais elle l'avait eut au téléphone la veille à peine, comment quelque chose avait put arriver en si peu de temps? « Mais il va bien? S'il te plaît papa dis moi qu'il va bien! » Les larmes perlaient déjà sur son visage alors qu'elle imaginait déjà le pire se profiler. C'est sa mère qui prit le téléphone pour le annoncer la pire des nouvelles. « Je ne peux pas Blake... Il nous a quitté... » Il ne lui fallait pas plus d'information pour le moment, le reste elle l'apprendrai bien assez tôt. Pour le moment, elle se laissait glisser au sol, le poids sur ses épaules étant trop lourds à supporter désormais.
Elle rentrait chez elle, après que le directeur, alerté par ses sanglots, lui ait conseillé de prendre un congé. Blake traîna un long moment dans le parc près de l'école, complètement déphasée quant à ce qu'elle venait d'apprendre. Elle qui pensait avoir un lien magique qui l'unissait à son jumeau n'avait rien ressenti, rien. C'est d'ailleurs ce qu'il y avait au fond d'elle à ce moment précis. Plus rien.

C'était et c'est encore, la chose la plus dure qu'elle ait eut à vivre. Pourtant, parce qu'on ne peut pas vivre dans l'obscurité tout sa vie, il a fallut qu'elle se relève. Les mois furent longs, les jours aussi. Blake ne comprenait toujours pas ce qui avait put se passer et ce, malgré les explications de la police et un enterrement des plus élogieux. Elle n'arrivait pas à réaliser, peut-être était-ce parce que personne n'avait put voir le corps avant sa descente dans le caveau... Peu importe la raison exacte, Blake avait senti sa joie de vivre déserter son corps pendant un long moment. "Une petite déprime" avait dit son médecin lorsqu'il l'avait examiné. C'est sa mère qui avait dut la traîner dans son cabinet après avoir constaté une perde de poids important chez sa fille. L'institutrice ne reprit pas son travail avant quelques mois, les enfants n'avaient pas besoin de la voir dans cet état et de toute façon elle n'avait pas envie de se retrouver entourée de petites têtes blondes, pleines de vie. Mais avant cela, elle prit une autre décision: FOUTRE LE CAMP. Partir de l'appartement où elle avait passé bien trop de temps avec celui qu'elle n'aimait plus et se retrouver seule. Apprendre à vivre seule.


Enjoy today, yesterday is gone and tomorrow may never come


Aujourd'hui, elle profite encore de son célibat retrouvé. Depuis deux ans, elle habite dans un petit appartement. Dans un quartier qui, selon elle, lui correspond. Voilà deux ans qu'elle y réside et qu'elle y passe la plupart de son temps. Là-bas, elle a apprit à se redécouvrir et à vivre différemment. Blake ne s'était jamais sentie aussi libre que depuis son emménagement.
La jeune femme n'est jamais vraiment redevenue la même, cependant elle a recouvré l'envie de vivre. Si son frère n'avait pas cette chance, elle vivrait pour eux deux.

Mais malgré cette envie nouvelle de profiter des choses, Blake ressentait encore ce manque. Celui d'un, frère, un meilleur ami, un confident. Elle avait attendu qu'il ne soit plus de ce monde pour suivre ses conseil et reprendre sa liberté, elle devait en profiter. Alors après avoir recommencé à travailler, recommencé à voir du monde, elle avait peut à peu recommencé à sortir. Et jusqu'à il y a quelques mois, les soirées se ressemblaient. Les bars, les gens, les cocktails et mêmes les musiques semblaient être pareilles. Jusqu'à un soir, jusqu'à ce bar, ce cocktail et cet homme en particulier. Comment ça vous vous y attendiez? Blake, de son côté ne s'était absolument pas préparée à vivre d'aussi fortes sensations en cette nuit de février 2016. Si bien qu'elle en garde un souvenir des plus précieux, un bébé qui a trouvé en elle une maman dévouée. En attendant, celle-ci laisse la vie suivre son court sans trop se projeter dans quoi que ce soit. Quand elle repensait à tout ce qu'elle avait put imaginer quant à ce que serait sa vie, tout était parti de travers et pourtant... Jamais elle n'avait été si près du bonheur.

Et pourtant les éléments ont une nouvelle fois décidés de se dresser contre elle...
Plusieurs mois passèrent avant que la jeune femme ne finisse par retomber sur son bel étalon. Dans ce même bar, celui où tout avait commencé. Sûre de l'avoir reconnu, Blake prenait enfin son courage à deux main pour aborder celui qui avait fait chaviré son coeur fragile.
Mais une fois qu'elle l'eut salué, ce fût la douche froide. Lui semblait l'avoir complètement oubliée comme on oublie un mauvais film qu'on regrette même d'avoir regardé. Alors elle tentait de lui rappeler qui elle était jusqu'à ce qu'une femme fasse son entrée dans le bar. Une belle blonde dont le visage ressemblait traits pour traits à celui d'Eva, la défunte amie de Blake et femme de Noam. Celle-ci s'avançait alors vers le blond avant de river ses lèvres contre les siennes. Cette vision eut pour effet de donner un haut le coeur à Blake qui ne sut pas tout de suite comment interpréter ce qu'elle venait de voir...
Puis elle finit par comprendre que quelque chose clochait, alors que le sosie parfait de son amie se présentait en son nom. Impossible, Eva était morte et enterré depuis une dizaine d'années déjà et pourtant Noam semblait ne pas être au courant, ne plus être au courant... Alors après le départ de l'usurpatrice, Blake tenta de faire remonter les souvenirs en utilisant la manière forte. Sa femme était morte et c'était impensable qu'il puisse ne pas s'en souvenir. Une balade dans le cimetière de la ville suffit à lui faire recouvrer la mémoire. Malheureusement ce "rendez-vous -des plus romantiques vous en conviendrez- s'est terminé par une dispute alors que Blake annonçait sa grossesse au futur papa encore sous le choc. Le timing n'était décidément jamais le bon pour nos deux tourtereaux...
Agissant sous le feu de la colère Noam voulut obtenir sa vengeance immédiatement en enlevant celle qui lui racontait des mensonges depuis des mois maintenant et lui rendant la vie dure. Blake, qui avait voulut se racheter était là elle aussi et vu les deux jeunes gens sortir de leur appartement avant de monter en voiture et de partir pour une destination inconnue. Impulsive comme jamais, la jeune femme décidait de suivre le couple. Elle savait que quelque chose se tramait, que Noam n'allait pas bien et qu'il risquait de faire une bêtise.
Pas manqué, lorsqu'elle finit par retrouver le blond, il était dans les bois prêt à torturer l'usurpatrice ligotée à un arbre. Elle pouvait tout à fait comprendre la fureur de l'homme, cependant elle s'avait qu’exécuter cette femme ne changerai rien au problème et ne ferait sûrement que l’aggraver. S'il se rendait coupable d'un tel crime, il aurait du mal à échapper à une condamnation... Alors elle tentait de l'en dissuader, plutôt avec succès d'ailleurs. Noam se laissa convaincre, du moins en apparence et avant que la prisonnière ne finisse par se dégager de ses liens, une arme à la main. Celle-ci se jeta avec force sur Blake qui n'eut le temps de réagir avant d'entendre une détonation qui fit frissonner tout son corps.
Ensuite, tout ce qu'elle put voir ce fut le sang qui coulait le long de son cou et le corps inerte de la "fausse Eva". Et voilà "tout était fini", ou bien il ne s'agissait que du début... Le début d'une salle descente aux enfers pour la jeune femme qui n'avait jamais été confrontée à tant de noirceur.

Après que le couple se soit débarrassé du corps en pleine, là où les poissons voraces feraient le reste du travail, Blake eut du mal à se remettre du choc. Un choc qui restera en tête pour la jeune femme un sacré moment. Elle se sent coupable, frissonne à la moindre sirène de police et surtout ne fait plus attention à elle, à son enfant...
Une nouvelle fois, elle a laissé Noam seul, sur son bateau en lui promettant de revenir. Ce qu'elle n'a jamais fait. Terrée dans son appartement, elle attend qu'on lui tende une main amicale pour la sortir de là...


(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 16:48

Bienvenue sur BAM
bonne chance pour ta fichette et amuse toi bien par ici
Revenir en haut Aller en bas
Blake Stevens

avatar

funny jokes : 124
registration date : 01/10/2016

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 17:06

Merci bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreas Muñoz

avatar

funny jokes : 139
registration date : 07/09/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: cigarettes, crackers, needles, spray paint.
best buddies ever:
availability: PRIS/silas, zachary, levi, tc.

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 18:27

levi, ce cachotier

pareil que pour Noam, omg quoi

bienvenue du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 18:44

c'est du rapide en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Levi Miller

avatar

funny jokes : 479
registration date : 09/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: cigarettes; alcohol; condoms; dog food; chips; weed
best buddies ever:
availability: open (6/7) /olivia, tyrell, héloïse, andreas, bobbi, noam.

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Sam 1 Oct - 19:40


bienvenue parmi nous mon chou !
bon courage pour le reste de ta fiche et hâte de rp avec toi I love you

_________________

i don't wanna know, who's takin' you home, and loving you so, the way i used to love you, no, i don't wanna know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joana Lester
- come on and scream a little louder -
avatar

funny jokes : 1114
registration date : 09/06/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: lip balm, cashew, a dream catcher.
best buddies ever:
availability: (0/3), free.

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Dim 2 Oct - 10:00

Shantel est tellement jolie.
Bienvenue parmi nous et amuse toi bien.

_________________

'Cause I see sparks fly
whenever you smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Stevens

avatar

funny jokes : 124
registration date : 01/10/2016

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Dim 2 Oct - 11:37

Andreas: Héhé j'étais sûre d'avoir reconnu ton pseudo et vava (Jaaaaack ), avec Silas si je me souviens bien Very Happy Merci, contente de vous retrouver par ici!!
Et pour Levi, il faut lui mettre la fessé je suis sûre qu'il aimera ça

Leviiiii: Ma sage-femme en chef!!
Merci, moi aussi j'ai hâte de pouvoir enfin rp avec toi, après tout ce temps

Joana: Merci bien, bravo pour ce petit bijou.
Je sens qu'on va bien se plaire ici. Là où il y a des smiley de bouffe et de pokémons, la vie peut être que belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Dim 2 Oct - 17:26

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Stevens

avatar

funny jokes : 124
registration date : 01/10/2016

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Dim 2 Oct - 18:02

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reva Schuyler
and now that i'm without your kisses i'll be needin stitches.
avatar

funny jokes : 375
registration date : 14/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: baby pants, milk, cereals, red lipstick.
best buddies ever:
availability: ▶▶▷ - free (1/3) ronan, richie.

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Mar 4 Oct - 16:21

Shantel est tellement belle.
Bienvenue parmi nous, validée I love you

_________________

In my thoughts you’re far away and you are whistling the melody. Crystallizing clear as day, oh I can picture you so easily ✻ bastille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Stevens

avatar

funny jokes : 124
registration date : 01/10/2016

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Jeu 6 Oct - 15:22

Et que dire de Priyanka?

Merci!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ross Kleiman

avatar

funny jokes : 338
registration date : 14/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: new guitar picks, a patsy cline record
best buddies ever:
availability: •••

MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    Jeu 6 Oct - 17:12

Le prénom et Shantel
Bienvenue parmi nous! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blake Stevens ~ Les fleurs du bien    

Revenir en haut Aller en bas
 
Blake Stevens ~ Les fleurs du bien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES FLEURS DU BIEN de Yano Las
» ANITA BLAKE (Tome 11) PECHES CERULEENS de Laurell K. Hamilton
» Le langage des Fleurs
» Comment bien débuter avec le FZ200?
» Les Fleurs du Mal - Baudelaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • TASTE LIKE BUTTERCREAM :: take a selfie with my cat :: welcome baby-
Sauter vers: