AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Modern love ✻

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henley Branford

avatar

funny jokes : 36
registration date : 05/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: un pyjama
best buddies ever:
availability:

MessageSujet: Modern love ✻    Mer 7 Sep - 14:10


henley branford
"cuddle bunny"
with her face like an angel she could be anything.
©robbmadden/emma(hot chocolate)

nom complet ▪ Elle porte le nom de son père, qui est par le fait même le nom de sa mère (anciennement Jennings), puisque ses parents sont mariés. Ainsi, on connait toute la famille sous le nom Branford. Quant à son prénom, ses parents l’ont choisi d’un commun accord, bien qu'ils ne le trouvèrent qu'à la toute dernière minute, au moment de l'accouchement. C’est d’abord sa simplicité, mais aussi son originalité, qui ont fait en sorte qu’ils ont arrêté leur choix sur le prénom Henley. Ils lui ont donné en guise de second prénom celui qu’ils avaient décidé pour un garçon. Evan était pour eux un énorme coup de cœur, et ils ne pouvaient se résigner à ne pas l’utiliser. Ils l’ont ainsi attribué à leur fille, puisqu’ils savaient qu’elle serait leur dernier enfant. âge, date de naissance ▪ Henley est née par un doux, mais pluvieux, matin de printemps le 14 mars 1990, ce qui lui donne aujourd'hui 26 ans. Assez étrangement, son frère aîné a vu le jour la même journée du même mois, mais quatre ans plus tôt. Curieuse coïncidence qui les a longuement agacés, n’ayant tous deux pas droit à leur journée bien à eux pour leur anniversaire, mais aujourd’hui, ils s’en amusent tout simplement. Et de cette façon, impossible d’oublier l’anniversaire de l’autre! signe astrologique ▪ Petite impatiente, Henley est née prématurément au mois de mars, soit un peu plus d’un mois avant sa date de naissance prévue. Elle est donc née sous le signe Poisson. Elle a toujours dit que ce signe ne lui convient pas et qu’elle est une Taureau dans l’âme, signe du zodiaque qui lui aurait été attribué si elle était née à sa date prévue, le 24 avril. Elle lit d’ailleurs toujours l’horoscope du taureau en plus de consulter celle du poisson, juste pour le plaisir. Elle doit par contre avouer se reconnaître dans certains des traits de caractère octroyés aux femmes poisson, soit son côté créatif et rêveur. origines et nationalité ▪ Henley a vu le jour aux États-Unis et est donc de nationalité Américaine. De ce qu'elle sait, ses origines sont également américaines, puisque ses parents sont eux-mêmes tous deux Américains, et il en va de même pour leurs parents respectifs. Sa grand-mère maternelle, par contre, se plaisait souvent à raconter lors de repas familiaux, que son arrière-grand-mère à elle était une femme influente de sang royal originaire d’Angleterre. Si ces histoires impressionnaient Henley quand elle était petite, elle se doute à présent qu’il ne s’agissait plutôt que d’affabulations qui se sont déformées au fil des générations. job, études, statut monétaire ($) ▪ S’il s’agissait de choisir la voie de la facilité, sa situation financière serait plus qu’aisée. En effet, l’argent n’a jamais été un problème dans sa famille. Malgré la générosité de l’offre de support financier de la part de ses parents lorsqu'elle a décidé de voler de ses propres ailes, Henley s’est vue contrainte de la refuser, désirant se débrouiller par elle-même. C’est ainsi qu’elle a jonglé longtemps entre ses études pour devenir enseignante et deux emplois, pour à la fois payer l’école, son loyer et tous les coûts qu’impliquait une vie loin de ses parents. Serrée financièrement, mais de son propre choix, elle a gardé espoir qu’elle finirait par s’en sortir. Et avec raison, puisqu’elle est à présent plutôt confortable financièrement et a, il y a un peu plus d’un an, décoché un poste temps plein comme enseignante à la maternelle dans une école primaire. statut civil ▪ Elle est passée de célibataire à mariée en l’espace d’une seule soirée, aussi incroyable que ça puisse sembler. Elle a toujours rêvé d’un somptueux mariage, d’une vaporeuse robe blanche digne d’une princesse et d’une cérémonie grandiose et féérique, mais ce n’est pas du tout comme dans ses rêves les plus fous que son mariage s’est déroulé, bien au contraire. Elle n’arrive d’ailleurs toujours pas à croire qu’elle est revenue de son escapade à Vegas avec la bague au doigt. Surtout, elle ne s’imaginait surtout pas épouser un parfait inconnu, qui n’a rien du portrait typique d’un prince charmant, hormis peut-être pour son sourire séduisant… et ses yeux enchanteurs. statut familial ▪ Henley est issue d’une famille d’agents d’immeubles reconnus pour leurs impressionnantes, mais surtout lucratives transactions dans le domaine de l’immobilier. En effet, son père, son oncle et le père ces derniers, se passent de génération en génération une entreprise des plus fructueuses. Son frère aîné, quant à lui, est le successeur évident de cette entreprise familiale, suivant brillamment les pas de ses parents. Il s’est d’ailleurs rapidement fait une place de taille dans le domaine, et est à présent un jeune homme d’affaire insatiable, faisant ombre à ses parents. Et au milieu de ce chaos vorace et prospère se trouve Henley, jeune femme ambitieuse, fonceuse, mais beaucoup trop rêveuse, qui n’a jamais eu l’intention de prendre part aux activités professionnelles de sa famille, et ce, malgré la profonde déception inavouée de sa mère. traits de caractère ▪ Amusante, serviable, dévouée, maladroite, lunatique, naïve, souriante, organisée, perfectionniste, irréfléchie, gourmande, impulsive, curieuse, loyale, capricieuse, douce, drôle, superstitieuse, crédule, intrépide, travaillante, ambitieuse, rêveuse, coquette, enjouée, simple, sensible, émotive, flamboyante, honnête, malchanceuse, débrouillarde, enthousiaste, espiègle, économe, naturelle, bornée, têtue, bruyante. à Boston depuisToujours. Elle y est née et n’a jamais quitté cette ville qu’elle adore tant, sauf pour des voyages de courte durée. Même quand ses parents et son frère sont partis refaire leur vie dans le Nevada, près de Las Vegas, elle a pris la dure décision de ne pas les suivre. Amoureuse de Boston, elle s’y sent chez elle, et bien que parfois une infinie curiosité de voir le monde s’éprend d’elle, elle ne se voit pas faire ses valises et partir définitivement. C’est comme une maison pour elle et bien qu’elle ne sache pas de quoi demain est fait, elle ne s’imagine pas une vie loin de Boston. Son frère a maintes fois tenté de la convaincre de les rejoindre dans le Nevada, usant comme argument qu’elle vivrait tellement mieux, dans une vaste maison à faire rêver, mais rien n’y fait, elle ne se contente que de courtes visites. Et même si la vie de luxe que sa famille mène loin de Boston est enviable, elle ne s’y sentira jamais chez elle. soirée idéale ▪ Quelque chose de surprenant, qui sorte un peu de l’ordinaire… c’est ce qui représente pour Henley une soirée parfaite. Rien de définit, simplement quelque chose de différent, en bonne compagnie préférablement, qui idéalement brise la routine. Une sortie à la fête foraine récemment installée en ville, une tournée folle des bars offrant des Ladies Night, une baignade nocturne dans un endroit inédit, ou encore tout simplement la découverte d’un restaurant isolé et peu connu qui deviendra son nouveau repère… En autant que la soirée ait ce petit je ne sais quoi de mémorable! Et puis de toute façon, la romantique et rêveuse Henley n’est pas ardu à impressionner! rituel(s) du matin ▪ Aussi loin qu’elle se souvienne, Henley a toujours eu du mal avec le principe de se lever le matin. Vendue à la grasse matinée, elle a la vilaine manie de repousser son cadran le plus de fois possible, en grande adepte du Snooze sur son alarme, avant de finalement se lever en trombe, mais surtout, en retard. Ainsi, les matins où elle travaille sont plus souvent qu’autrement chaotiques, alors qu’elle court d’une pièce à l’autre dans son petit appartement, la brosse à cheveux dans une main, son café brûlant dans l’autre, tout en essayant d’enfiler à la va-vite des vêtements sélectionnés tout aussi rapidement. Les matinées de week-end ont une routine complètement opposée et largement moins désordonnée, alors qu’elle se permet de dormir aussi longtemps que sa bonne conscience le lui permet. Elle peut ainsi prendre le temps de siroter un bon café latté, décontractée, souvent en rattrapant le retard qu’elle a gagné dans les séries qu’elle regarde sur Netflix. gourmandise(s) préférée(s) ▪ Enfant, il était très rare que ses parents lui permettent de manger du dessert après son repas, sauf lors d’occasion spéciales. Inutile de dire que ces situations ne se présentaient pas souvent, si bien qu’elle s’est rattrapée maintenant que son père et sa mère ne sont plus présents pour lui dicter ses actions. Grande adepte de gourmandises de toutes sortes,  elle abuse souvent des bonnes choses et ne peut tout simplement pas résister à ce qui est sucré. Pâtisseries, confiseries, biscuits, tout y passe, et elle aime tout autant les concocter que les déguster. Sa gourmandise favorite reste sans contredit la fameuse Key lime pie de sa mère, qui lui rappelle de si bons souvenirs d’enfance; quand ils étaient petits, son frère parvenait toujours à subtiliser deux parts incognito, une pour lui, et une pour elle, et ils la dégustaient cachés dans un garde-robe en riant comme des fous. plat préféré ▪ Probablement aussi gourmande qu’elle est bonne cuisinière, Henley adore manger et sait apprécier autant la grande qualité que le repas maison concocté avec simplicité. Familiarisée dès son jeune âge à divers restaurants gastronomiques, elle a développé un goût particulier pour tout ce qui est raffiné. Elle s’émerveille d’ailleurs toujours autant devant une présentation époustouflante et créative, mais épurée, qui en met plein la vue. Paradoxalement, elle peut tout autant apprécier plonger ses dents dans un burger bien juteux et salissant du fast food du coin. Le tartare de saumon et les sushis, s’ils sont bien exécutés, figurent probablement en tête de liste si on lui demandait de ne choisir qu’un seul repas favori, suivis de près par le filet mignon. groupe ▪ Crispy Toast.


Votre blague de prédilection ? Henley n’est pas du genre à raconter des blagues, ni même à tenter de faire rire son entourage. Bien qu’elle soit amusante, elle reste malgré tout bien discrète et est davantage celle qui rit plutôt que celle qui fait rire. Elle ne s’amuse pas des blagues évidentes, répandues et souvent ressassées, qui lui arrachent à peine un sourire. Elle préfère largement un humour narquois ou encore un bon sens de la répartie. Votre technique de drague? Henley est une grande romantique, mais elle est également plutôt réservée, si bien que sa gaucherie doublée de sa crédulité la préviennent de faire le premier pas quand elle rencontre des hommes. Elle ne s’est donc jamais réellement retrouvée en situation où elle initiait un jeu de séduction. Quand on l’aborde, elle se contente de baisser timidement les yeux, les joues rougissantes et les mains tremblantes. C’est sans doute à sa timidité ainsi qu’à sa beauté naturelle qu’elle doit son charme. Son sourire ravissant et ses yeux pétillants sont ses seuls armes de séduction, et peut-être aussi ses ingénus battements de cils. Votre alcool favori? Adoratrice de vin, mais surtout grande connaisseuse grâce à son père, elle s’est bâti au fil des ans une petite, mais impressionnante sélection de bouteilles, de rouge comme de blanc. C’est une collection qui la rend fière et elle se plaît à épater ses rares convives avec des vins de grande qualité. Bien qu’elle n’ait jamais été fortunée, elle s’est à nombreuses reprises permis de petits (ou gros) écarts sur son budget pour se procurer de nouvelles acquisitions. On lui a maintes fois répété que ses dépenses sont irresponsables, mais elle ne peut tout simplement pas s’en empêcher. C’est son petit plaisir de la vie et elle ferme complètement les yeux sur le montant de la facture, quitte à faire des sacrifices ailleurs. Votre tenue fétiche? Féminine, mais surtout coquette, Henley a toujours porté une attention particulière à son apparence. Généralement soigneusement vêtue et coiffée, elle a toutefois une garde-robe au contenu plutôt modeste. Elle a un penchant pour les robes simples aux couleurs pastel, qu’elle accompagne habituellement de petites chaussures à talons plats assorties, et c’est souvent sa tenue de choix pour aller travailler. Mais rien ne remplace le confort d’un simple débardeur qu’elle enfile par-dessus ses sous-vêtements, dès qu’elle met le pied dans son appartement. Elle s’est rapidement débarrassé de son habitude à se balader en petite tenue quand elle a emménagé chez son nouvel époux et opte à présent pour quelque chose d’une peu plus convenable : une paire de jeans confortable et un t-shirt. Le petit déjeuner parfait? Bien qu’elle adore manger, il est plutôt rare qu’Henley prenne le temps de s’asseoir pour prendre le petit-déjeuner. Toujours pressée et en retard le matin, elle se contente souvent d’un bagel, ou encore d’un muffin qu’elle mange sur le pouce en se rendant au travail. Quand elle se donne la peine et prend le temps de manger le matin, elle opte souvent pour une pile de pancake noyés dans le sirop, le tout surmonté d’une montagne de petits fruits frais qu’elle sélectionne selon son humeur (ou le contenu de son réfrigérateur). Ce qui ne change par contre jamais c’est que peu importe si elle opte pour petit déjeuner hâtif ou un peu plus élaboré, ce dernier doit toujours être accompagné d’un café, ou même deux! Votre rendez-vous idéal ? Un bon souper fait maison, préparé à deux, en agréable compagnie. Et idéalement une ou deux bouteilles d’un très bon vin, partagé au fil d’une soirée meublée de fous rires et de complicité naissante. Elle ne demande pas grand-chose, de la simplicité et du bon temps passé à deux, à apprendre à se connaître sans le stress d’une soirée bruyante au restaurant. Plutôt noctambule ou casanier ? Bien qu’à tendance légèrement casanière, Henley peut également se montrer noctambule. Un brin solitaire, mais aussi confortable dans son petit chez-soi, elle a toujours apprécié les soirées simples, devant un film ou accompagnée d’un bon livre. Ça ne l’empêche néanmoins pas d’apprécier sortir, faire quelconque activité en bonne compagnie, pour briser la routine qu’elle trouve parfois ennuyeuse. Depuis qu’elle habite chez Clint, elle est beaucoup plus du type casanier, passant de nombreuses soirées dans le même espace que son mari, sans qu’ils ne passent nécessairement leur temps ensemble. Elle trouve sa présence rassurante, et bien qu’ils vaquent plus souvent qu’autrement à leurs propres occupations, elle apprécie qu’il partage à présent son quotidien. Ses soirées sont ainsi beaucoup moins dénuées et monotones. Si vous étiez une chanson ? Wild is the Wind. Tout simplement parce que cette reprise de David Bowie, elle la écouté trois millions de fois sans se lasser, et qu'elle l'écouterait encore et encore. Sa mélodie à la fois douce et mélancolique la fait d'ailleurs frissonner à chaque nouvelle écoute. Votre objet fétiche ? Un délicat bracelet en or orné de multiples petites breloques. C’est un cadeau offert par son frère aîné il y a de nombreuses années de ça et c’est probablement ce qu’elle a de plus précieux. Il ne quitte d’ailleurs jamais son poignet. À tous les ans, ou presque, il lui offre une nouvelle breloque pour enjoliver le bijou qu’elle chérit tant. Elles proviennent de plusieurs endroits dans le monde et il les déniche avec le plus grand soin, ne s’arrêtant pas devant leur montant parfois exorbitant. Sa valeur sentimentale est inestimable.


pseudo, prénom ▪ Brain Damage, Natasha âge, pays ▪ 25 ans, Ô Canada avis sur le forum ▪ Toujours aussi parfait, tellement que je reviens une deuxième fois    type de personnage ▪ Inventé avatar ▪ Lily James dédicace & autre ▪        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henley Branford

avatar

funny jokes : 36
registration date : 05/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: un pyjama
best buddies ever:
availability:

MessageSujet: Re: Modern love ✻    Mer 7 Sep - 14:11


- I'm out of touch, I'm out of love
I'll pick you up when you're getting down

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  

 
01. Pressée de voler de ses propres ailes et de mener une vie bien à elle, Henley a quitté le cocon familial dès ses dix-huit ans, un peu contre la volonté de ses parents qui ne pouvaient concevoir que leur bébé les quitte aussi jeune. Ils se sont empressés de lui proposer de l’aide financière, ainsi qu’un appartement payé pour une année complète, question qu’elle parte sur de bonnes bases, mais elle a poliment refusé. Pleine d’ambitions, mais surtout aveuglée par un scénario aussi idéaliste qu’irréaliste, Henley a vite déchantée. Elle s’est retrouvée sans revenu, et ses économies ont vite été flambées, la laissant dans une situation financière difficile. Persévérante, mais aussi un brin orgueilleuse, elle n’était pas prête à s’avouer vaincue et ne laissa pas cette passe ardue la décourager. C’est ainsi qu’elle s’est retroussé les manches et s’est reprise en main, enchaînant les sacrifices et travaillant d’arrache-pied, parfois deux emplois à la fois, en plus de ses études, ce qui la place à présent dans une situation monétaire largement plus acceptable. L’argent ne coule pas à flots et son emploi ne lui offre pas le plus grand des revenus, mais elle peut amplement subvenir à ses besoins et peu aisément dire qu’elle n’a plus du tout de problèmes financiers. Elle est d’ailleurs très fière d’être parvenue à cette stabilité monétaire par elle-même, sans avoir eu recours à l’aide de son père, qui mainte fois a tenté de lui envoyer des chèques au montant exorbitant. 02. Elle ne s’était pas un jour imaginée travailler avec des enfants. C’est quand vint le temps de choisir le bon chemin pour son avenir qu’elle s’est retrouvée devant une évidence : en aucun cas elle ne suivrait les traces de ses parents et de son frère. Ce n’est pas sans les décevoir qu’elle opta pour une voie aussi surprenante qu’inattendue : elle deviendrait enseignante au primaire. Douce, dévouée, mais surtout patiente et relativement attentionnée avec les enfants, elle exerce avec brio cet emploi qui la passionne un peu plus chaque jour. Bien qu’elle travaille avec les tous petits à tous les jours, elle est pourtant convaincue qu’elle n’a pas la fibre maternelle en elle. S’occuper des enfants des autres est facile, elle adore son travail qu’elle trouve des plus gratifiants. Mais avoir un enfant à elle, créer une petite vie, un petit humain à part entière et mener à une vie d’adulte respectable, elle ne sent pas qu’elle pourrait surmonter une telle tâche. Ainsi, elle ne songe pas vraiment à fonder une famille et est terrifiée à l’idée de devenir un parent. D’ailleurs, à toutes les fois que sa mère lui reproche de ne pas avoir d’homme dans sa vie et d’être loin de voir sa fille lui offrir des petits-enfants, Henley esquive le sujet. 03. Il y a deux ans de ça, Henley a d’ailleurs eut la frousse de sa vie. Instable émotionnellement et sortant d’une relation précaire sans le moindre avenir, elle s’est pour l’espace d’un instant cru enceinte suite à l’omission de quelques pilules. La panique l’a gagnée alors que les jours de retard s’accumulaient et que l’homme avec qui elle avait partagé quelques mois l’avait lâchement laissée tomber pour une autre. Effrayée à l’idée de porter en elle un enfant non planifié, mais surtout complètement seule dans cette mésaventure, elle ne pouvait se résigner à faire un test de grossesse, terrorisée d’en voir le résultat. Quand elle a finalement décidé de faire un test, elle a été soulagée d’en constater le résultat : Négatif. Cette frousse lui a confirmé ce qu’elle savait déjà, elle ne voulait pas d’enfant. Ou du moins, pas avant d’avoir trouvé un homme capable de la convaincre du contraire. Et ce n’est pas près d'arriver. 04. Malgré la différence d’âge, elle a toujours entretenu une relation particulière avec son frère aîné, et ce, dès leur jeune âge. Un brin protecteur envers sa petite sœur, mais aussi taquin et sévère, elle est pour lui la femme la plus importante de sa vie. Henley, quant à elle, pourrait affirmer la même chose quant à son aîné, qu’elle aime plus que tout. Quand elle a pris la dure décision de quitter le nid familial, et l’encore plus déchirante décision de ne pas les suivre dans le Nevada, c’est probablement lui qui a éprouvé la plus grande rancœur à l’égard d’Henley. C’est ce sentiment d’abandon et une profonde amertume qui l’ont poussé à se détaché complètement de sa sœur, contrarié de la voir ainsi délaisser sa famille pour vivre une vie loin d’eux et hors de leurs standards. Confus et blessé, il a mis du temps à comprendre qu’Henley aimait beaucoup sa famille, mais qu’elle ne pouvait tout simplement pas vivre comme eux, et surtout, que sa vie loin d’eux n’enlevait absolument rien à l’admiration qu’elle avait pour lui. Cette passe difficile a renforcé leurs liens, puisqu’ils sont à présent plus proches que jamais, malgré la distance qui les sépare. Ils se parlent fréquemment via Skype et elle va le visiter, ou vice versa, dès qu’elle en a l’occasion. 05. C’est d’ailleurs lors d’une de ses visites à son frère à Las Vegas qu’Henley a fait la fortuite rencontre de Clint, son mari. Leurs regards se sont croisés, ils ont cru se reconnaître et le premier contact était fait! Si à la base elle ne pensait que prendre brièvement un verre avec lui, elle ne se doutait pas qu’elle finirait plutôt la soirée pendue à son bras, complètement ivre. Elle se doutait encore moins que leurs pas titubants les mèneraient dans une petite chapelle douteuse, où elle lui réciterait des vœux de mariage complètement futiles entrecoupés d’éclats de rire. C’est la bague au doigt qu’elle s’est réveillée, avec en prime un mal de crâne des plus intolérables. 06. Henley accorde une grande importance au mariage. Pas pour des raisons religieuses. Elle n'est pas non plus conventionnelle ou conservatrice. C'est tout simplement pour l'aspect féérique, le côté conte de fée. C’est aussi pour pouvoir pour une journée seulement être comme une princesse et le centre d'attention. Depuis toute petite qu’elle rêve du mariage parfait, avec la cérémonie grandiose, les centaines d’invités, la salle décorée à couper le souffle et tous les yeux braqués sur elle. Aussi loin qu’elle se souvienne, elle a toujours eu en tête les moindres détails du mariage parfait, allant de la salle, au groupe de musique jusqu’à la vaisselle dans laquelle serait servi un délicieux repas sophistiqué. En gros, un mariage au prix absolument exorbitant. Enfant, et même adolescente, il n’était pas rare de la surprendre entrain de feuilleter des magazines de somptueuses robe de mariée, encerclant ses favorites et en découpant certaines pour les coller dans son Wedding Book. Des prétendues cérémonies, avec une nappe blanche sur la tête et des scénarios élaborés, elle en a fait des tonnes, au grand dam de son frère aîné qui occupait toujours malgré lui le rôle du mari-prince-charmant. Étonnant qu’une fille accordant une telle importance au mariage parfait se soit mariée à un parfait étranger, tellement enivrée qu’elle ne se souvient même pas de la soirée de ses noces. 07. Si Henley a depuis l’enfance rêvé d’un mariage féerique, sa mère, quant à elle, a toujours chérit l’espoir que sa fille marierait un jour un homme fortuné et respectable. Le genre d’homme travaillant, charismatique, mais imposant, avec qui sa fille pourrait vivre confortablement toute sa vie sans se soucier d’éventuels problèmes monétaires. Un homme qui travaillerait pendant qu’Henley évoquerait le portrait typique de la femme idéale à l’attendre à la maison, à préparer les repas et s’occuper des enfants. Si c’est selon sa mère le scénario parfait, Henley juge quant à elle que c’est une vision archaïque de la vie de couple. Sa mère a d’ailleurs trouvé un homme qui remplit tous les critères selon ses standards à elle et s’entête à vouloir le présenter à sa fille. Bien qu’il semble bel homme et tout de même intéressant, Henley refuse de se plier aux requêtes persistantes de ses parents et enchaîne les prétextes absurdes pour ne pas le rencontrer. Maintenant, elle a l’excuse parfaite : elle est déjà mariée, et surtout, elle est complètement amoureuse de son époux. Ou du moins, c’est ce qu’elle prétend. 08. Bien que cette idée lui était apparue aux premiers abords comme étant une bêtise encore plus monumentale que celle de s’être mariés en premier lieu, Henley s’est laissée convaincre par Clint de repousser leur divorce. Ils ont donc décidé d’un commun accord qu’elle paraîtrait à son bras comme étant sa nouvelle épouse, dans le but de sauver les apparences. Ils prétendent être follement amoureux l’un de l’autre et se sont entendus pour dire que leur mariage impromptu est le résultat inattendu d’un coup de foudre mutuel. Si elle pensait que ça serait un jeu d’enfant, elle a rapidement déchanté quand elle a constaté que jouer le rôle de l’épouse entichée est aussi difficile qu’exténuant. Après tout, ils ne sont que deux inconnus, qui ne connaissent strictement rien l’un de l’autre et qui ont eu le malheur de faire ce qui est probablement la pire stupidité de leur vie! 09. La relation chimérique qu’ils entretiennent depuis déjà plus de deux mois comporte de nombreux désagréments et il est parfois pénible de prétendre qu’ils filent le parfait amour. C’est l’initiative de Clint d’appeler sa femme d’un petit surnom affectueux devant ses parents qui a déclenché ce qui est maintenant un défi hilarant entre eux : celui d’affubler l’autre du plus horrible et inimaginable sobriquet. Cette pratique loufoque a pour but de convaincre leur entourage de l’authenticité de leur couple et c’est avec un sérieux souvent mal gardé qu’ils inventent au fur et à mesure des surnoms les plus ridicules les uns que les autres. C’est donc le plus naturellement du monde que Clint surnomme Henley ‘ma petite caille chérie’ et qu’elle riposte d’un ‘mon petit canard en sucre’, essayant tant bien que mal de masquer un fou rire. C’est d’ailleurs à travers cette petite folie qu’il passe entre eux l’ombre d’une complicité momentanée. 10. Bien qu’elle habite à présent avec Clint, Henley a décidé de conserver son petit appartement dans East Boston. C’est son chez-elle depuis plusieurs années déjà et elle ne peut se résigner à le laisser tomber ou même à le sous-louer. Parfois, quand l’imposture devient trop pénible et qu’elle n’en peut plus de jouer la douce et tendre moitié de l’inconnu avec qui elle partage à présent son quotidien, elle se réfugie dans son petit repère, loin de la situation inhabituelle dans laquelle elle s’est mise. Elle continue donc de payer le loyer et y a laissé presque la totalité de ses effets personnels et meubles, n’apportant avec elle que deux valises et quelques cartons contenant l’essentiel. De toute façon, d’ici quelques mois toute cette histoire devrait être terminée et le divorce prononcé, si bien qu’elle pourra à ce moment retrouver son petit coin bien à elle tel qu’elle l’a laissé.

✻  ✻  ✻

« Mon petit canari des Îles, je suis rentrée! », lança Henley d’une voix mielleuse en refermant la porte d’entrée derrière elle. Si les premiers temps elle était timide de s’imposer ainsi dans la maison de Clint, elle se montrait de plus en plus à l’aise dans ses allés et venus. Avant que la sœur de Clint ne débarque chez lui à l’improviste, la maison de ce dernier était le seul endroit où les nouveaux mariés se permettaient d’être simplement deux étrangers en colocation qui s’apprivoisaient au fil des jours passés ensemble. Ainsi, Henley vaquait à ses occupations, Clint aux siennes, et ils n’avaient généralement pas de comptes à se rendre. Mais depuis que Becca faisait partie de leur quotidien, ils se retrouvaient dans une bien gênante situation : celle de jouer les tourtereaux presque sans répit, de peur qu’elle ne démasque la supercherie. Henley avait donc pris l’habitude de jouer le rôle de la femme engouée dès qu’elle mettait le pied dans la maison. N’obtenant aucune réponse de la part de sa tendre moitié, elle s’aventura dans le hall d’entrée, puis dans la salle à dîner, tout en jetant un coup d’œil vers le salon, mais Clint ne semblait pas présent. Elle en conclut qu’il était resté plus tard au travail, et elle estima que ça lui laissait au moins une heure ou deux en solitaire pour prendre une douche puis décompresser avec une coupe de vin avant qu’il ne revienne.  C’est dans cette optique qu’elle sélectionna à la va-vite un pyjama dans la chambre d’invités qu’elle occupait, avant de se diriger vers la salle de bain. Ce n’est qu’une fois la porte poussée et grande ouverte, laissant échapper un nuage d’une inaccoutumée buée tiède, qu’elle constata que la pièce était déjà occupée. « Clint! », lâcha-t-elle brusquement sous l’effet de la surprise. Les yeux écarquillés, elle ne pouvait le lâcher des yeux, la stupeur la figeant sur place. Devant elle, un Clint complètement nu, les cheveux trempés et en bataille, affichant un air probablement aussi ahuri que le sien. Henley sentit le rouge lui monter aux joues alors qu’elle détournait finalement les yeux de la vue qui s’offrait à elle. Elle ne savait pas trop si elle devait se sentir embarrassée, humiliée ou si elle devait plutôt s’amuser de la scène. Chose certaine, elle était profondément déconcertée. C’est dans un balbutiement à peine audible, mais surtout des plus confus, qu’elle retrouva la parole en faisant deux pas par l’arrière, alors que Clint attrapait hâtivement une serviette qu’il noua autour de ses hanches. Mais il était trop tard, elle avait vu tout ce qu’il y avait à voir. « Je suis… Je suis désolée. Vraiment désolée, j’avais aucune idée que tu étais…Désolée… » Dans son regard se lisait un certain affolement, alors qu’à la commissure de ses lèvres paraissait l’ombre d’un sourire nerveux. Elle ne pouvait pas croire qu’elle venait de voir pour la toute première fois son mari dans son plus simple appareil. Il y avait toujours plané entre eux un doute inavoué, LA question qu’ils n’avaient tous deux jamais osé prononcer, mais à laquelle elle savait qu’ils avaient tous deux pensé : avaient-ils ou n’avaient-ils pas consommé leur ‘amour’ la nuit de leur mariage? À la vue de ce qui venait de se dérouler, elle était à présent quasi-certaine que si elle l’avait vu nu, elle s’en serait probablement souvenue! « À ta place, je cognerais à l'avenir! », Lui dit finalement Clint, sur un ton qu’elle devinait étonnamment railleur, alors qu’elle reprenait suffisamment ses esprits pour finalement rebrousser chemin. Ou tu pourrais plutôt apprendre à barrer la porte..., lui adressa-t-elle avant de s'engouffrer dans sa chambre. Et juste avant qu'il ne referme la porte de salle de bain, elle l'entendit lui demander dans une effronterie qui se voulait probablement taquine « C'est que toi et moi ce soir, tu nous prépares le dîner, ma douce tourterelle? » Elle préféra ignorer sa demande, encore un peu interloquée, mais se dirigea néanmoins vers la cuisine. Ça lui changerait les idées. Chose certaine, elle en avait pour au moins trois semaines à ne pouvoir le regarder dans les yeux, et probablement pour des mois à rougir dès qu’elle se repasserait en tête la bien inextirpable image de son… oh et puis elle aimait mieux ne pas y penser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joana Lester
- come on and scream a little louder -
avatar

funny jokes : 1114
registration date : 09/06/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: lip balm, cashew, a dream catcher.
best buddies ever:
availability: (0/3), free.

MessageSujet: Re: Modern love ✻    Mer 7 Sep - 14:15

Welcome back. I love you

_________________

'Cause I see sparks fly
whenever you smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnolia Atkins
take me to the heavens now, as we burn down, as we are found.
avatar

funny jokes : 602
registration date : 09/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: a pair of christian louboutin, chardonnay, nail polish.
best buddies ever:
availability: ▷▷▷ - free (3/3), no one.

MessageSujet: Re: Modern love ✻    Mer 7 Sep - 14:16

Re bienvenue.

_________________
body to body until I'm catching my breath, this is not what I'm supposed to do. Try to shake it off, but I'm stuck on you, so Imma keep singing this sad song. ✻ plldailly @tumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joana Lester
- come on and scream a little louder -
avatar

funny jokes : 1114
registration date : 09/06/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: lip balm, cashew, a dream catcher.
best buddies ever:
availability: (0/3), free.

MessageSujet: Re: Modern love ✻    Lun 12 Sep - 18:23

Je valide à nouveau.

_________________

'Cause I see sparks fly
whenever you smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Modern love ✻    

Revenir en haut Aller en bas
 
Modern love ✻
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alyson rejoint le drama "Modern Love" sur le mariage gay
» [Jeu vidéo] Call of Duty : modern Warfare 2, le premier jeu qui m'a choqué !
» Premier love....
» PANTHERE NOIRE "modern" (Black Panther)
» Love me tender

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • TASTE LIKE BUTTERCREAM :: take a selfie with my cat :: welcome baby-
Sauter vers: