AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i've just seen a face (clint)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clint Osenberg

avatar

funny jokes : 48
registration date : 04/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: reading glasses, a set of keys for becca
best buddies ever:
availability: ○○○

MessageSujet: i've just seen a face (clint)   Lun 5 Sep - 17:00


osenberg, clint
---
¦ I read the news today, oh boy  
©dailysamclaflin /beatles.

nom complet ▪  Il porte le nom de famille de son père, Osenberg. Un nom peu commun, certes. Un nom qui trahit aussi les origines européennes aujourd'hui éloignées. Clint. Un prénom simple, court. Il n'en a jamais réellement pensé du mal, ni vraiment du bien non plus. Smith est son second prénom, bien qu'il ne soit au quotidien d'aucune utilité. Il s'agit du nom de jeune fille de sa mère qui a troqué le nom de son père pour celui de son mari à son mariage. C'était sans doute une façon de laisser sa trace quelque part. âge, date de naissance ▪ C'est le vingt avril qu'il est né, au Massachussetts General Hospital, à Boston. Une journée grise, se rappelle sa mère à chacun de ses anniversaires. Le cap de la trentaine fraîchement franchi, il entame cette période qu'il jugeait de décisive dans sa vie. La vie d'adulte, la vraie. Le boulot, la maison, la famille, etc. Il se disait toujours pas avant trente-ans. Maintenant qu'il y est, il se dit que de tout repousse d'une autre décennie pourrait être rassurant. signe astrologique ▪  Taureau. Viril et sensuel, mais têtu et colérique, c'est ainsi que l'on désigne les hommes taureaux. S'il n'a jamais eu le moindre intérêt pour l'astrologie, une ancienne petite amie en faisait une véritable obsession. Malgré qu'il ne l'ait jamais qu'écoutée à moitié lorsqu'elle lui lisait des paragraphes entiers sur sa supposée personnalité, il se surprend à se rappeler de plusieurs points. Notamment, ceux qui s'avéraient véridiques - bien qu'il le nie sans broncher. origines et nationalité ▪   Il doit à ses arrières grands-parents des origines allemandes, suffisamment lointaines pour que ni lui, ni même son père ne sache un traitre mot d'allemand. Il a la nationalité Américaine. Il parle couramment le lexique du football et du baseball, il célèbre Thanksgiving avec de la dinde et une purée de pomme de terre. Sans oublier le quatre juillet et les tartes aux pommes. C'est un  américain, pure souche. job, études, statut monétaire ($) ▪  Anciennement conseiller politique, il porte maintenant le rôle de directeur de campagne. Le type qu'on ne connait pas vraiment, mais qui ne se tient jamais trop loin de la scène lors d'un discours. Celui qui passe une nuit blanche quand un scandale sur son candidat éclate au grand jour, celui qui doit renverser la vapeur. Celui qui revoit les discours, parle aux journalistes. Il plaisantera en se disant babysitter de politiciens. Ce qui, franchement, n'est pas si éloigné de la réalité. statut civilMarié. Il a dû mal à se faire à l'idée. Deux mois et ça semble encore autant irréel. D'ailleurs, il n'y a rien de bien réel dans son union. Complètement ivre, Vegas, cette jolie fille. Le néant. Tout ce qu'il sait, c'est que le lendemain, il s'est réveillé la bague au doigt et avec une migraine atroce. Dix mois de plus et il sera un homme divorcé. statut familial ▪  Les Osenberg. Bien connus à Boston. Des gens impliqués, influents. Intelligents - pas toujours fair play - mais ayant du succès et de l'ambition. Il y a son grand-père, le première à entrer dans le monde de la politique, puis son père. Tous deux élus durant leur carrière. Puis, lui, qui a préféré agir dans l'ombre. Sa mère joue et a toujours joué avec dévotion le rôle de la petite mère de famille américaine parfaite, la réplique de Jackie Kennedy ambulante., et il y a la petite dernière, sa sœur, qui vit dans un monde totalement différent. C'est peut-être une des raisons qui explique pourquoi il l'aime autant. traits de caractère ▪ ambitieux, appliqué, arrogant, attentionné, audacieux, borné, calculateur, charismatique, charmeur, confient, cultivé, directe, extraverti, fantasque, impatient, impliqué, impulsif, insolent, intrépide, joueur, méthodique, ouvert, opportuniste, possessif, protecteur, rancunier, revendicateur, spontané, surprenant, taquin, tenace, vif. à Boston depuis ▪  Toujours. Born and raised. S'il lui arrive souvent de devoir s'absenter ici et là pour des contrats, il n'a jamais songé appeler une autre ville que Boston 'la maison'. soirée idéale ▪  Avant, il aurait dit que la soirée idéale était simple : un match sportif entre amis. Les Bruins, les Red Sox, les Patriots. Peu importe. Puis aller célébrer la victoire - ou oublier la défaite - dans un bar du coin. Parce qu'il a toujours aimé être entouré, Clint. Parler, rire, boire entouré d'amis. C'était avant - avant qu'il se 'case'. Parce qu'un bon mari, ne sortira pas tous les soirs. Si on lui demande aujourd'hui qu'elle est sa soirée idéale, il vous sortira le premier truc tiré d'un film romantique qui lui viendra en tête. rituel(s) du matin ▪  S'il est d'ordinaire plutôt décontracté, le matin, Clint s'en tient à sa routine. Un rituel qui lui permet d'être concentré pour le travail, rigoureux. Ses pieds le guident machinalement jusqu'à la salle de bain pour prendre une douche. Un rapide détour à la cuisine et puis, café en main, s'ensuit un arrêt à son bureau où il répond à ses courriels les plus urgents, révise son emploi du temps pour la journée. Et c'est parti…  gourmandise(s) préférée(s) ▪  Les bonbons, tout simplement. Enfant, ses parents s'étaient toujours montrés très strictes quant à ce que leurs enfants avaient le droit ou non de manger et, définitivement, les sucreries n'étaient pas à leur goût. C'est sans doute pourquoi aujourd'hui il ne peut s'empêcher d'en acheter.  plat préféré ▪  Il se doit d'assister à toutes sortes de soirées, repas bénéfices et formalités du genre. Il a mangé bien des repas divins, mais … rien ne battra jamais quelques hot dogs du Fenway Park durant un match des Red Sox. Il n'y a rien de meilleur. groupe ▪ Crispy Toast.


Votre blague de prédilection ? S'il n'est pas du genre à chercher à faire rire en employant des blagues, mais plutôt en se fiant sur son sens de la répartie et de petites moqueries, Clint a cependant cette blague qu'il ressort chaque fois que quelqu'un essaie de se moquer de lui, de son emploi : I don't approve of political jokes… I've seen too many of them get elected. Le plus souvent, tout le monde rit et on ne l'embête plus. Votre technique de drague?  Clint, c'est - c'était - le charmeur. Le type qui sourit à la fille au bar et qui repart avec le numéro écrit sur une serviette en papier, accompagné d'un 'call me'. Celui qui ne parle jamais de se poser, qui râle un peu quand il reçoit une invitation au mariage d'une connaissance.  Son secret? Il dira qu'il n'y en a pas. Qu'il est détendu, confiant. C'était avant qu'il se retrouve à jouer le rôle du jeune marié qui n'a de yeux que pour sa jolie femme. Votre alcool favori? Il a partagé des whiskeys et des scotchs avec des hommes influents, des hommes importants. Chaque fois, il a su contrôler cette grimace qui lui vient comme un réflexe alors que l'alcool lui brûle la gorge. Il préfère de loin une bière froide. Il a également cet appréciation pour les cocktails sucrés, colorés avec les fruits accrochés au rebord du verre… Bref, les cocktails de filles. Évidemment, il n'en commandera jamais un pour lui-même. C'est inconcevable. Mais si la damoiselle à son bras en commande un, il s'y trempera les lèvres assurément. Votre tenue fétiche?  Il peut passer d'un simple t-shirt et jeans à un pantalon propre et une chemise. Il est plutôt versatile, prêt pour n'importe quelle situation. S'il n'a pas réellement de tenue fétiche, il y a en a bien une qu'il abhorre : le veston-cravate. Il ne les porte que s'il y est formellement tenu et, à la moindre occasion, il desserrera le nœud qui lui donne cette impression d'étouffer. Le petit déjeuner parfait? Comme la plupart de ses matins débutent en trombe, avec une dizaine d'emails et de messages vocaux, il lui arrive tout simplement d'oublier de prendre le petit déjeuner. Mais le meilleur des petits déjeuners concevable est celui du matin de noël. Chaque année, tradition qui se perpétue malgré les discordes familiales, malgré les tentations. Le pain perdu de sa mère, celui qu'elle ne fait qu'une seule fois dans l'année. Une recette secrète qu'elle passerait, le moment venu, à son épouse pour que la tradition se poursuive. Votre rendez-vous idéal ? Il n'a pas eu de rendez-vous depuis quelques mois, depuis qu'il est un homme marié. Cependant, il en a eu de nombreux avant ce fatidique voyage à Vegas. Ils se déroulaient tous à peu près de la même manière, comme un mécanisme bien huilé. Seul le prénom de la damoiselle assise en face de lui changeait. Un repas préparé par ses soins - toujours le même… le seul qu'il ne sache réellement cuisiner. Un tartare de saumon. Une bonne bouteille de vin et la bonne musique de fond. Un succès assuré.  Plutôt noctambule ou casanier ? Officiellement casanier, officieusement noctambule. Il a dû laisser de côté ses habitudes de 'vieux garçon' qui passe les soirs de semaine au bar du coin avec ses amis. Un jeune marié serait plutôt à la maison avec son épouse, non? Il se surprend toutefois à ne pas détester ces soirées plus calmes, tout comme la présence d'Henley qui vaque à ses propres occupations un peu plus loin. Comme s'il réalisait pour la première fois que, parfois, sa solitude avait pu lui peser. Si vous étiez une chanson ? Fool on the Hill, des Beatles.  Votre objet fétiche ? Probablement son iPhone. Il déteste être ce genre de personne, mais, en vérité, il serait perdu s'il devait le briser ou le perdre. Ses contacts, ses rendez-vous, ses plans, ses nombreuses to do lists… C'est comme une prolongement de son cerveau.


pseudo, prénom ▪  joanie, dr. feelgood. âge, pays ▪  24 ans, canada. avis sur le forum ▪   I love you  I love you  type de personnage ▪  inventé avatar ▪  sam claflin. dédicace & autre ▪  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clint Osenberg

avatar

funny jokes : 48
registration date : 04/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: reading glasses, a set of keys for becca
best buddies ever:
availability: ○○○

MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Lun 5 Sep - 17:00


- I'm out of touch, I'm out of love
I'll pick you up when you're getting down

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  
Clint a toujours eu une relation particulière avec ses parents. Deux personnes pour qui les apparences sont primordiales et pour qui l'idéologie de la parfaite petite famille américaine est un standard à maintenir - à n'importe quel prix. Non pas qu'il doute que ses parents éprouvent de l'affection pour lui, mais disons qu'il sait qu'ils ont probablement toujours rêvé qu'il serait … plus comme eux. Ou plus docile. Deux républicains aux prises avec un fils démocrate, têtu et revendicateur. ■ Mais, chez les Osenberg, on sait que, les disputes et querelles de famille, c'est une fois les huis clos qu'on s'y adonne. Si les tensions ont été présentes dès l'adolescence de Clint, aujourd'hui elles sont d'autant plus grandes alors qu. Pourtant, plusieurs fois par mois, Clint se rendra à un souper ou une soirée organisée par ses géniteurs, serrera sa mère dans ses bras - qui lui dira à l'oreille de resserrer le nœud de sa cravate - et donnera une poignée de main ferme à son père qui, lui, tâchera de lui tordre un doigt ou deux en le regardant droit dans les yeux. Bienvenue chez les Osenberg. ■ Mais, il y a Becca. Sa petite sœur, celle qu'il aime, celle qui rapproche un peu tout le monde malgré les différences et tensions. Elle est probablement la personne qu'il considère la plus importante dans sa vie. C'est elle qui détonne du lot, dans cette famille de politiciens. Elle n'a rien de ce côté calculateur et méticuleux qu'ils ont tous. Elle vit, explore, s'aventure. Il n'y a de trop beau ou fou pour elle. Et, souvent, sa présence détend Clint qui reprend ce rôle du grand frère un peu trop permissif. Celui qui lui fait regarder des films d'horreur alors qu'elle devrait déjà être au lit, celui qui se laisse maquiller, celui qui est un tantinet trop protecteur. ■ Clint, c'est ce genre de type qui a toujours l'air de réussir tout ce qu'il entreprend. Comme si la chance lui sourit en permanence. Pourtant, ce n'est pas le cas. Il travaille souvent d'arrache pied et se montre rigoureux et sérieux dans son travail, malgré une attitude décontractée dans de nombreuses circonstances. Il ignore souvent ce qu'il fait, mais il a découvert que, si on propose une idée folle en ayant l'air confiant, les gens vous suivront naturellement. ■ Quelques mois se sont écoulés depuis son mariage à Vegas et, franchement, il ne comprend toujours pas comment une telle bêtise a pu se produire. Il était en déplacement pour affaires à Vegas. Il était dans la Sin City pour un total de 23 heures et il a trouvé le moyen de faire une erreur monumentale. La vie a changé du tout au tout. Devoir jouer les amoureux transits mariés par pur amour s'avère plus exténuant qu'il ne l'avait anticipé. Ironiquement, ces moments préférés sont devenus ceux où ils étaient ensemble chez lui. Pas besoin de prétendre, pas besoin de convaincre qui que ce soit. Ils pouvaient être les deux inconnus qu'ils sont.  ■ Il ne sait pas pourquoi il a fini par travailler en politique lui aussi. Il y a plusieurs aspects qui lui déplaisent énormément, mais il a tout de même suivi les traces familiales … Plus ou moins, mais quand même. Il sait aussi qu'ils ne doivent pas savoir la vérité sur son mariage. Jamais. Qu'ils ne se gêneraient pas pour l'utiliser contre lui, lui faire mauvaise presse et perdre sa crédibilité. ■ Clint est aux prises avec des troubles du sommeil depuis son enfance. Il est atteint de somniloquie et somnambulisme. Il ne lui ait jamais arrivé de se retrouver dans des situations très embarrassantes ou dangereuses, mais, dernièrement, ses symptômes semblent un peu plus présents. Il y a bien eu quelques matins cocasses où il s'était fait réveillé couché près de sa chère femme, dans la chambre d'invité qu'elle occupait seule. ■ Il ne s'était jamais vraiment vu comme une homme de famille, un homme qui allait se poser, avoir la petite famille, la maison, le chien et la clôture blanche. Il n'enchaînait pas spécialement les femmes les unes après les autres, mais il profitait de la vie. Sans compter les sorties, les plaisirs ou les conquêtes. Il est peut-être légalement marié, mais il reste le même… Pourtant, il se surprend à aimer ces journées où il rentre du boulot pour trouver la maison habitée, les odeurs qui émanent de la cuisine,… Quelque chose de plus agréable que la solitude qui meublait sa routine. ■ Clint n'est pas un très grand cuisinier. Il connait quelques recettes à la mode qu'il réussi avec brio. C'était des repas destinés à impressionner les damoiselles qui avaient l'honneur d'être invitée chez lui. Quand Henley cuisine, il a développé cette habitude de rôder autour, d'observer ce qu'elle fait. Il a l'impression d'avoir plus appris sur la cuisine en deux mois que durant toute son enfance et adolescence aux côtés de sa mère. Fervente conservatrice, elle avait pour habitude de dire que c'était le rôle de la femme que de préparer les repas pour son mari et la famille et refusait systématiquement que lui ou son père ne participe à la préparation des repas. Une vision qui a fait de Clint un fin connaisseur de tous les restaurants de son quartier.  ■  Clint a une grande appréciation pour le septième art. Ses intérêts sont variés et il sera capable d'apprécier un film d'horreur indépendant tout comme une vieux classique en noir et blanc. Il y a des journées où il voudrait se couper du monde complètement. Ne pas être joignable, ne pas avoir des appels à retourner ou des tonnes d'emails qui s'accumulent. Ces jours là, il les passe au cinéma. Assis seul, dans la noirceur, à plonger dans l'univers de quelqu'un d'autre le temps de quelques heures.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -  

« Va dans la pièce au fond. Tu trouveras une valise dans le placard. » Elle marmonna un remerciment, un peu gênée. Peut-être mal-à-l'aise de l'accueillir chez elle. Lui, son mari. Lui, cet inconnu. Il hocha la tête, probablement aussi dérouté qu'elle, et suivi ses indications en se dirigeant vers le couloir. Un sourire tiraillait aux commissures de ses lèvres devant la pièce qui se révélait à lui alors qu'il ouvrait la porte. Sa chambre, son intimité. Clint avançait lentement dans la pièce, presque sur la pointe des pieds. Comme un voleur qui aurait peur de se faire entendre. Il se dirigeait vers le placard, mais stoppa devant une commode. Quelques cadres posés sur la surface. Il en prit un dans sa main et l'observa longuement. Il reconnaissait facilement Henley, son frère aîné qu'il reconnaissait malgré les nombreuses années écoulées depuis leur adolescence et, finalement, deux adultes à la chevelure grisonnante qu'il devinait être ses beaux-parents. L'idée le fit déglutir péniblement et il replaça la décoration sur le meuble. Ses doigts touchaient à quelques bijoux qui traînaient, puis jusqu'à la poignée du premier tiroir. Il hésita quelques secondes. Par scrupule, aussi par peur d'être pris sur le fait. Il pouvait entendre sa femme s'activer dans une autre pièce de son appartement. Un sourire teinté d'espièglerie s'affichait sur son visage alors qu'il tirait sur les poignées. Ses sous-vêtements. Il le referma - probablement après avoir observé la lingerie quelques secondes de plus qu'il ne l'avouerait. Il ouvrit le placard et localisa le valise derrière quelques cartons. Le logo doré sur la couverture d'un livre attira son attention. Boston College High School. L'école que lui-même avait fréquenté, celle où ils s'étaient croisés quelques fois, anonymement. Celle sans qui ils n'auraient probablement jamais vu l'autre à Vegas ce soir-là. Il ouvrit l'album et trouva rapidement Henley parmi les photos d'élèves. Un sourire en coin, il lisait les messages laissés par des amis, il la voyait elle. Un peu partout dans l'annuaire, impliquée dans diverses activités. Ce n'était pas grand-chose, mais il avait l'impression d'en savoir un peu plus sur elle. Peut-être qu'ils passeraient leur première nuit ensemble chez lui sans qu'il se fasse la réflexion de partager son logement avec une étrangère. « Clint? » Il sursauta et referma le livre. Elle était là, accotée contre le cadrage de la porte. « Pardonne-moi… Il était tombé de la boîte… » Il ignorait si elle pouvait dire que c'était un mensonge. Elle l'observa attentivement et prit le livre avant de balayer la pièce du regard - peut-être pour lui faire ses adieux, peut-être pour voir s'il n'avait pas touché à autre chose. Et il songea à tout ce sur quoi elle pourrait mettre la main en vivant avec lui. « Je vais te laisser faire ta valise et commencer à mettre les cartons dans la voiture. » Elle acquiesça et il se dirigera vers la porte, se retournant juste avant de sortir. « Le petit ensemble rose. Tu devrais définitivement emporter le petit ensemble rose avec toi. » Il s'empressa de sortir de la pièce avant qu'Henley ne réalise totalement ce qu'il venait de lui dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnolia Atkins
take me to the heavens now, as we burn down, as we are found.
avatar

funny jokes : 602
registration date : 09/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: a pair of christian louboutin, chardonnay, nail polish.
best buddies ever:
availability: ▷▷▷ - free (3/3), no one.

MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Lun 5 Sep - 18:10

re, Joanie.

_________________
body to body until I'm catching my breath, this is not what I'm supposed to do. Try to shake it off, but I'm stuck on you, so Imma keep singing this sad song. ✻ plldailly @tumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joana Lester
- come on and scream a little louder -
avatar

funny jokes : 1114
registration date : 09/06/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: lip balm, cashew, a dream catcher.
best buddies ever:
availability: (0/3), free.

MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Lun 5 Sep - 18:24

Re, avec Clint. tongue I love you

_________________

'Cause I see sparks fly
whenever you smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Mar 6 Sep - 12:24

(reuh) par ici
Revenir en haut Aller en bas
Clint Osenberg

avatar

funny jokes : 48
registration date : 04/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: reading glasses, a set of keys for becca
best buddies ever:
availability: ○○○

MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Mer 7 Sep - 22:39

merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levi Miller

avatar

funny jokes : 479
registration date : 09/08/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: cigarettes; alcohol; condoms; dog food; chips; weed
best buddies ever:
availability: open (6/7) /olivia, tyrell, héloïse, andreas, bobbi, noam.

MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Mer 7 Sep - 23:29

rebienvenue par ici I love you

_________________

i don't wanna know, who's takin' you home, and loving you so, the way i used to love you, no, i don't wanna know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Jeu 8 Sep - 2:48

Contente que tu sois de retour à la maison
Revenir en haut Aller en bas
Magnolia Atkins
take me to the heavens now, as we burn down, as we are found.
avatar

funny jokes : 602
registration date : 09/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: a pair of christian louboutin, chardonnay, nail polish.
best buddies ever:
availability: ▷▷▷ - free (3/3), no one.

MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   Jeu 8 Sep - 8:01

Je revalide. I love you

_________________
body to body until I'm catching my breath, this is not what I'm supposed to do. Try to shake it off, but I'm stuck on you, so Imma keep singing this sad song. ✻ plldailly @tumblr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i've just seen a face (clint)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i've just seen a face (clint)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez vous du CB 100? Face au MSR?
» Blondin (Clint Eastwood)
» Les femmes Africaines face au mariage mixte
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» Traitement particulier d'un tableau double face . (colle de pâte, réversibilité, pontage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • TASTE LIKE BUTTERCREAM :: take a selfie with my cat :: welcome baby-
Sauter vers: