AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mar 9 Aoû - 22:46

bring me my shiny days back.
Cela fait presque une semaine maintenant qu'il n'a pas de nouvelles d'elle. Que ses journées lui paraissent si longues, si moroses sans ce brin de folie qu'elle apporte dans sa vie. Il s'ennuie d'elle. Elle lui manque comme jamais personne ne lui avait manqué. Pas même sa famille, en Colombie. Elle est si proche. Et pourtant, si loin. Il a repensé un milliard de fois à ce qu'il lui a dit. A ce qu'elle a répondu. C'est vrai. Il n'aurait pas dû. Mais elle a touché la corde sensible. C'est son égo qui en a prit un coup. Puis, quelque part, il a pensé qu'en tenant des propos pareils, elle se sentirait mieux, comme rassurée. Elle semblait tellement paniquée à l'idée qu'ils aient pu aller trop loin, faire une erreur. Alors, il a pris sur lui quand elle lui a balancé ce qu'elle avait sur le cœur juste après lui avoir fait comprendre qu'elle ne voulait plus entendre parler de lui pendant un moment. "De toute façon, ça ne devrait pas te poser de problème, tu as toutes les autres." Ces mots résonnent encore dans sa tête. Il ne sait pas ce qui lui a pris. Mais la réaction de Bobbi était, elle aussi, sans doute excessive. Ne tient-elle donc pas assez à lui pour vouloir rompre le contact quelques temps ? Et combien de temps, justement ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Elle a émit l'hypothèse de partir loin. Loin de lui. Alors, ce jour-là, il a finit sa cigarette, balancé tout ce qui trainait devant lui dans la cuisine, sous le regard perplexe de Lachlan et s'est enfermé dans sa chambre jusqu'au lendemain matin. Il n'a jamais été aussi mal que depuis qu'elle a arrêté de lui écrire, de lui parler, de venir le voir. Oui, elle lui manque. Il est passé par toutes les émotions et ne sait toujours pas ce qu'il ressent vis-à-vis d'elle. De la colère ? De la tristesse ? Des regrets ? Des remords ? Et si ils étaient allés plus loin ? Et si elle ne s'était pas enfermée dans la chambre après s'être laissée déshabillée ?  Combien de temps l'a-t-elle chauffée avant de le laisser tomber ? Elle a certainement autant de torts que lui, dans cette histoire. C'est du moins ce qu'il préfère se dire. C'est tellement plus facile de rejeter la faute sur l'autre. Il regarde son téléphone. Oui, presque une semaine qu'il n'a plus de nouvelles d'elle. Alors, il s'apprête à lui écrire, mais abandonne très vite cette idée. Non. Il ne fera pas le premier pas. C'est à elle de s'excuser.
(...)
Il a passé la journée à l'espionner via les réseaux sociaux. À regarder quand est-ce qu'elle était connectée sur Messenger et sur WhatsApp la dernière fois. Pourtant, c'est maintenant devant la porte de son appartement qu'il se trouve. Le 69b. Il a passé tellement de temps de l'autre côté de cette porte. Mais, c'est comme si tout s'était déroulé dans une vie passée. Il hésite, souffle, se mordille les lèvres. Dire que la dernière fois qu'il était dans cette position, il s'apprêtait à faire l'une des pires conneries de sa vie. Et puis merde. Son poing cogne contre la porte. Plus de retour en arrière possible. Avec un peu de chance, ce sera sa colocataire qui lui ouvrira et elle lui annoncera que Bobbi est en voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mar 9 Aoû - 23:32


bring me my shiny days back
anton et bobbi


Bobbi broie du noir depuis une semaine, depuis qu’elle est partie de chez Anton et qu’il s’est passé ce qu’il s’est passé. Comme toutes ses filles minables, elle a déprimé devant des comédies romantiques, a mangé beaucoup trop de chocolat et porte les mêmes vêtements depuis trois jours. Elle est sale, misérable et ne veut voir personne. Elle n’a pas le choix, elle a des colocs et puis Lili et Posie ne sont pas non plus de cet avis. Elle fait le minimum syndical mais la tristesse ne part pas. Combien de fois elle a voulu envoyer un message à Anton avant de se rappeler les mots qu’il lui avait dits. Aussi fort qu’elle voulait lui parler, elle estime qu’il lui doit s’excuser. Elle ne fera pas le premier pas. Tellement elle était misérable, elle dormait avec un t-shirt qu’Anton avait laissé chez elle. Elle se faisait horreur d’être aussi faible. D’autant plus que les jours passaient et se ressemblaient : Anton ne se manifestait pas. Et chaque jour montait un peu plus la peur qu’elle l’ait perdu pour de bon. Un sursaut d’orgueil lui assurait que non, il ne pouvait pas faire un trait sur elle comme ça. Mais après tout, n’avait-il pas rappeler son nombre de conquêtes plutôt impressionnant ? Il avait l’embarras du choix, toujours de la compagnie à disposition. Elle n’était peut-être pas si importante au final. Triste vérité, douloureuse aussi. Enfin elle ne savait pas vraiment quelle heure il était mais elle sait qu’il faut qu’elle se bouge. Elle ne peut pas rester comme ça, d’être une loque. Prendre une douche est une bonne idée, manger aussi et pourquoi prendre un billet d’avion pour n’importe quelle destination où il fait beau. Elle passera quelques jours les pieds en éventail à se faire des garçons qui veulent aussi s’amuser, ça ne peut que lui faire du bien. N’importe où, elle est prête à aller n’importe pour s’échapper et ne pas rester dans l’attente. Elle prend son destin en main. C’est donc pleine de conviction qu’elle s’avance vers la salle de bain quand on tape à la porte. « Raf va ouvrir, je file à la douche. » Pas de réponse, il lui semble pourtant que son colocataire est là. Bobbi croit se rappeler qu’il lui avait dit qu’il attendait quelqu’un. Bon et bien puisqu’il ne répond pas, elle doit s’y coller même si elle ressemble à rien. Elle s’en fiche, elle est pas là pour plaire aux potes de Raf. Elle vient donc ouvrir la porte quand elle tombe sur… Anton. Autant dire que toutes ses convictions s’envolent. Elle est partagée entre l’envie de lui sauter dessus et de l’agripper si fort pour qu’il ne la laisse plus tomber et l’envie de lui coller son poing dans la tronche. En plus ce con est au summum de sa belle allure quand elle a l’air au plus bas. Comment ne pas le détester ? « Qu’est-ce que tu fais là ? » BAM. Elle ne lui fait aucun cadeau et elle garde bien son bras appuyé sur le rebord de la porte pour lui signifier qu’elle ne l’autorise pas à rentrer, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 0:24

Dire qu'il s'est enfermé toute la semaine dans sa chambre sans jamais voir personne reviendrait à mentir. Il n'a pas l'habitude de montrer ses émotions. Alors, il a appris, avec le temps, à les gérer à sa façon. Ainsi, si le premier jour il a préféré rester seul, ce n'était pas le cas le reste de la semaine. Non, Monsieur est allé au travail et est sorti plus que d'ordinaire. Il a fait la connaissance de charmantes demoiselles et ne s'est pas gêné pour échanger quelques baisers par-ci, par-là. Il a même songé à en faire monter une dans sa chambre. Pourtant, une fois arrivé devant la porte de l'immeuble, il s'est rappelé que personne ne l'attendrait là-haut pour l'empêcher de s'envoyer en l'air. Pas de Bobbi à l'horizon pour lui faire une crise et faire déguerpir sa nouvelle conquête. Chose qui l'a refroidi à la seconde où il s'en est rappelé et qui l'a amené à faire quelque chose qu'il croyait ne jamais pouvoir faire: demander à la fille en question de rentrer chez elle. Cela ne l'a pas empêché de se faire une fille, la nuit suivante, évidemment. Mais pas chez lui. Après tout, Bobbi a raison. Il a toutes les autres. Mais aucune bouche n'a la douceur de la sienne. Et aucune voix n'a la tendresse de la sienne. Aucun parfum n'est aussi enivrant que le sien. Et, pour cette raison, aucune femme ne la vaut, elle. Il patiente derrière cette porte fermée. Il entend même la voix de Bobbi retentir à travers cette dernière. Il ne sait pas trop ce qu'elle dit, mais peu importe. Il est, au moins, maintenant certain qu'elle est là. Et, son cœur bat si fort, si vite. Il ferait mieux de partir. De toute évidence, elle n'a pas envie de le voir. Sinon, elle l'aurait déjà contacté, c'est certain. Il est partagé entre l'envie d'avancer le temps et d'en finir avec cette discussion et l'envie de le figer pour n'avoir jamais à faire ça. Il regarde la poignée de la porte bouger, comme si un fantôme venait presser sur celle-ci, puis relève les yeux quand elle apparaît, face à lui. Elle semble stupéfaite. Agréablement surprise ? Pas du tout. Il se mordille les lèvres quand elle lui demande ce qu'il fout là, ne sachant pas trop lui-même. Et, elle ne semble pas prête à vouloir le laisser entrer. C'était une erreur. Une grossière erreur. Il n'aurait jamais dû venir là. À quel point peut-on être stupide ? Il s'en veut, rit nerveusement, puis commence à faire les cent pas dans le couloir. Pourquoi est-il là ? Il respire fort, parce qu'il est paniqué. Il n'a jamais eu à faire ça auparavant. Puis, finalement, il se dirige vers l'ascenseur, laissant la jeune femme dans l'incompréhension la plus totale, avant de revenir sur ses pas. "Alors quoi ? Tu vas me faire la gueule encore longtemps ?" Il est nerveux, énervé, il gigote dans tous les sens, il rit jaune. Il ne sait plus où se mettre, ni quoi faire. "Ok, j'ai déconné." Il l'avoue enfin. "Mais toi aussi, Bobbi.", se reprend-il aussitôt, en la pointant du doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 12:58


bring me my shiny days back
anton et bobbi


Bobbi le voit bien qu’Anton n’est pas bien, mal à l’aise et d’ordinaire elle aurait volé à son secours mais pas aujourd’hui. Non elle ne peut céder aussi final sinon ça rime à quoi ? Il l’a blessé, il a touché son ego certes mais pas que. Elle a vécu ces dernières paroles comme un coup de poignard dans le cœur. Sans aucun doute, c’est exagéré mais c’est parce qu’il s’agit d’Anton. Cela aurait été n’importe qui, qui lui aurait dit la même chose, elle n’aurait pas réagi aussi violemment. Peut-être qu’elle idéalise trop Anton, peut-être qu’elle idéalise trop leur relation mais c’est ainsi, elle se raccroche à eux, à lui. Elle le voit qui tourne et retourne dans le couloir tandis qu’elle patiente. Elle attend qu’il parle. Elle ne sait pas ce qu’elle veut entendre, des excuses sûrement. Mais avant tout une preuve formulée qu’elle lui manque. Elle a besoin d’être rassurée aujourd’hui. Certes qu’il soit là constitue une preuve en soit mais ce n’est pas suffisant. Voilà qu’il se dirige vers l’ascenseur. Il s’en va ? Mais à quoi joue-t-il ? Bobbi ne comprend absolument rien. S’il est venu pour ne rien dire autant ne pas être venu du tout. Finalement il revient et demande si elle va lui faire la gueule longtemps. Elle n’en sait rien, elle a pas fixé de période, ça dépend en grande partie de lui et de son comportement. Enfin il avoue qu’il a déconné, voilà on fait des progrès. Seulement il ne peut pas s’arrêter là, il ne peut pas s’empêcher de dire que c’est de sa faute aussi, à elle. Pour faire des excuses, il est nul. Encore une fois en grand égoïste, il ne peut pas prendre la faute pour que ça s’arrange entre eux. Non il faut qu’il reporte sur elle ce qui ne fait pas ces affaires puisque cela ne fait qu’énerver davantage la jolie blonde. En plus il la pointe du doigt ce qui ne fait qu’amplifier l’effet. Aussitôt elle fronce les sourcils. « Si t’es venu seulement pour m’engueuler, c’est pas la peine, tu peux partir. Je suis pas d’humeur pour ça. » Elle ne lui facilite vraiment pas la tâche, Bobbi peut avoir la rancune tenace. Elle est du genre revancharde, qu’il se mette à ses pieds et on en reparlera. « Et puis qu’est-ce que tu crois ? Qu’il suffit que tu te pointes avec ta belle gueule pour que tout soit pardonné, oublié. Et bien flash info, la vie ça marche pas comme ça. Oui on a merdé, c’est clair que jamais on aurait dû vu le peu de considération que tu as pour moi. » Voilà que la tristesse et la colère s’expriment, elle ne peut pas les retenir indéfiniment. De toute façon, elle est humaine, elle ne peut garder son sang-froid continuellement, avoir cette carapace qui ne laisse rien transparaître. Tant pis, elle prend le risque qu’il lui fasse encore plus de mal en utilisant ses faiblesses mais elle le sait bien, il a beaucoup d’emprise sur elle, elle ne peut pas lutter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 18:11

D'aussi loin qu'il s'en souvienne, c'est la première fois que les choses vont si mal avec Bobbi. Et, il ne le vit pas forcément très bien. Faut dire qu'il tient à elle, quand même. Peut-être un peu trop. Il ne sait plus vraiment quand est-ce qu'elle a commencé à compter à ses yeux. Du moins, compter aussi fort. Parce qu'il en a eu des amies filles, il en a eu des amourettes. Mais, il n'avait jamais ressenti ça auparavant. Ça, oui. Parce qu'il ne saurait mettre de mots sur ce qu'il ressent à son égard. Elle lui manque, Bobbi. Il aimerait la prendre dans ses bras et lui raconter ses journées. Lui confier qu'il pourrait très prochainement être naturalisé, par exemple. Qu'il a reçu la nouvelle, il y a deux jours. Il aimerait aussi lui parler de la fille qui lui a donné son numéro, hier, juste pour attiser sa jalousie. Oui, il y a tout un tas de choses qu'il aimerait lui dire ou faire avec elle. Mais, il ne peut pas. Parce qu'il y a cette barrière, maintenant, entre eux deux. Si seulement, elle n'était pas venue ce soir-là. Si seulement, Lach ne leur avait pas préparé de petit-déjeuner. Si seulement, elle ne lui avait pas demandé d'arrêter. Si seulement, il n'avait pas dit ces choses-là. Oui, si seulement. Pourtant, quand elle lui ouvre la porte, ses regrets, ses remords s'envolent presque aussitôt. Elle n'a pas l'air plus heureuse que cela de le voir. Faut dire qu'il l'a prise par surprise. Il n'y a qu'à voir la tenue de la demoiselle. Dans d'autres circonstances, il se serait gentiment moqué d'elle. Alors, posté, là, devant une Bobbi aussi froide qu'une statue de glace, il s'énerve. Pourquoi agit-elle de la sorte ? Ne voit-elle pas l'effort qu'il a dû faire pour ses beaux yeux ? Il lui en veut d'être aussi peu réceptive, d'être encore rancunière. Il s'agite et cela ne plait pas à Bobbi, qui lui fait comprendre qu'elle n'a pas le temps pour ses crises de nerfs. Alors, il se ressaisit, l'écoute attentivement, l'air blasé. Au moins, elle reconnaît qu'il a une belle gueule, c'est déjà ça. "T'es vraiment une idiote, Bobbi. Tu crois vraiment que si j'avais aussi peu de considération que tu le dis, je serais venu frapper à ta porte ?" Sur ces mots, il tourne les talons, bien décidé à s'en aller cette fois-ci. Il n'est pas le genre de garçon à dire ce qu'il a sur le cœur. Il n'est pas non plus le genre à montrer à une personne qu'il tient à elle. Pourtant, sa présence ici voulait dire tellement, pour lui. Et, Bobbi n'a pas su voir ça. Alors, il considère qu'il n'a plus rien à faire là. Qu'il ne compte peut-être pas tant que ça à ses yeux. Sinon, pourquoi n'a-t-elle pas cherché à le contacter, elle ? Et pourquoi rend-elle les choses plus difficiles qu'elles ne le sont déjà ? Peut-être que tout cela n'était qu'illusion, au final.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 19:14


bring me my shiny days back
anton et bobbi


Elle le voit qui l’écoute, l’air blasé. Bon dieu que ça ne lui plait pas cet air blasé. Ce n’est pas l’Anton qu’elle connaît. L’Anton qu’elle connait et qu’elle aime est toujours heureux. Il sait toujours comment la faire sourire, comment lui remonter le moral sans qu’elle n’ait à dire quoique ce soit. Anton c’est son air frais, sa bouée de sauvetage, celui qui sait toujours quoi faire mais aujourd’hui tout c’est inversé, c’est comme s’ils étaient deux étrangers en total décalage. Ils ne parleraient pas le même langage que ça serait pareil. Ils ne sont plus alignés, comment ont-ils pu en arriver là ? Et alors il lui dit qu’elle idiote, que s’il est là c’est justement parce qu’il a de la considération. Et il a raison, elle le sait mais elle continue d’être dure. Pourquoi tant de fermeté ? Parce que c’est comme ça qu’elle se protège, qu’elle s’empêche de vivre d’autres mauvaises surprises. Voilà qu’il lui tourne le dos. « Attends. Ne pars pas. »  Elle parle sans attendre, sans réfléchir parce qu’elle ne veut pas qu’il parte, que cela continue. Elle est trop triste de cette situation. Elle s’avance un peu, se retrouvant dans le couloir, prête à avancer davantage s’il le faut. « Peut-être que je suis une idiote mais c’est de ta faute. Je sais plus sur quel pied dansé avec toi. Dès que je crois te comprendre, tu dis ou fais quelque chose de totalement incompréhensible. » Ses paroles l’interpellent. Il se retourne. Au moins elle réussit à le faire rester. Elle le regarde droit dans les yeux essayant de lire en lui, encore une fois. Sans succès, encore une fois. « Restons pas là. » Elle a pas envie que tous ses voisins de palier, puis tout l’immeuble sois au courant. Elle attrape la main d’Anton et l’entraîne à l’intérieur de son appartement. Heureusement il n’oppose pas de résistance. Elle referme la porte derrière eux. Pas de colocataire à l’horizon tant mieux. « Je te comprends plus Anton. Je sais pas où tu vas, ce que t’as en tête. Alors comment veux-tu que moi je me positionne ? » Elle fait une rapide pause. Toute façon elle peut plus s’arrêter, elle en a trop dit pour s’arrêter en chemin. Encore une fois, elle doit faire tout le travail mais est-ce vraiment important ? Le plus important n’est-il pas qu’ils parlent ? « Avant tout était limpide entre nous. Peu importe tout le bazar dans ma vie, nous deux ça marchait. » Elle s’arrête de nouveau avant de rajouter le plus sincèrement du monde. « J’ai pas envie que ça marche pas entre nous. » Elle est peut-être trop sentimental mais tant pis. Parfois, le jeu en vaut la chandelle. Bobbi est convaincue qu’Anton en vaut la chandelle même s’il ne dit pas forcément ce qu’elle a envie d’entendre, même si parfois il se comporte en parfait imbécile. Elle n’est pas parfaite non plus, elle est même plutôt difficile à vivre. Elle est bourrée de défauts et pourtant malgré tout cela, elle est là, à faire face. Tout est entre les mains d’Anton maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 20:54

Il n'a pas envie de se justifier. Pourtant ces actes en disent long sur ses intentions. S'il était vraiment venu pour lui gueuler dessus, il n'aurait pas attendu presque une semaine pour le faire. Alors, certes, il n'est pas doué pour exprimer ses sentiments, mais ne mérite-t-il pas au moins une seconde chance ? Vexé que Bobbi se monstre si fermée, il prend la décision de s'en aller. Supporter les reproches de la demoiselle, bloqué là, sur le pallier de la porte, il ne peut pas. Et, alors qu'il vient juste de la traiter d'idiote, la voix de la demoiselle retentit dans la couloir. Il est surpris. Agréablement surpris. Il ne s'attendait plus à rien de sa part. Il l'écoute, sans broncher. Elle n'a pas tort, il en est conscient. Pourtant, lui non plus n'arrive pas à la cerner. Qu'attend-elle de lui ? Et qu'attend-il d'elle ? Ont-ils un avenir ensemble ? Si oui, en tant que quoi ? Il se retourne et plonge son regard dans le sien, silencieux, alors qu'elle l'invite à pénétrer dans l'appartement. Le contact de sa peau contre la sienne vient lui réchauffer le cœur. Il aimerait tellement la prendre dans ses bras pour ne plus jamais la lâcher. La serrer si fort qu'elle lui supplierait de se détacher. Il la suit et la regarde refermer la porte derrière eux. Pour la première fois, il a l'impression qu'elle lui ouvre son cœur. Et, il aimerait en faire de même. Mais, ça lui semble tellement difficile. Alors, pour le moment, il se contente d'écouter. Il sait qu'elle a raison, qu'il est difficile de le cerner. Mais, le fait est qu'il ne sait pas ce qu'il ressent, lui-même. Comment expliquer quelque chose qu'on ne comprend pas soi-même ? Comment peut-il lui parler de ses sentiments alors qu'il n'arrive pas à les définir ? Elle évoque le passé. Quand tout allait bien entre eux. N'est-ce plus le cas ? Leur relation se résume-t-elle à ça ? Cette petite altercation. Peut-être qu'en venant frapper à sa porte, il s'attendait à ce qu'ils se serrent la main, se prennent dans les bras et oublient tout le reste. Même si au fond de lui, il savait que ça ne se passerait pas comme ça. C'est tellement plus simple quand on est un enfant. "J'ai pas envie de ça non plus, Bobbi.", dit-il après qu'elle ait confié ne pas vouloir que ça ne marche pas entre eux. "Mais, tu vois.." Il prend son souffle et se lance: "J'y arrive pas. J'arrive pas à serrer la main de tes copains sans avoir envie de leur casser la gueule. J'arrive pas à te voir te faire draguer par des minables sans m'énerver. J'arrive pas à te regarder, le matin, sans avoir envie de t'embrasser." Il se racle la gorge. "J'arrive pas à juste être ton bon pote." Il baisse les yeux et lâche subitement sa main pour la diriger vers la poignée de la porte, avant de plonger son regard dans le sien une dernière fois. "Et, juste pour ça, ça ne marchera pas, Bobbi." Il s'en veut d'être aussi égoïste et de ne pas avoir pu garder ses sentiments pour lui, mettant ainsi en péril leur amitié. Mais, elle a demandé des explications et il se doit d'être honnête avec elle. Alors, elle a sans doute raison. Ils feraient peut-être mieux de prendre des distances.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 22:48


bring me my shiny days back
anton et bobbi


Enfin ils sont de nouveau sur la même longueur d’ondes. Il ne veut pas de ça non plus. Que ça fait du bien d’être de nouveau ensemble. Bobbi n’attendait que ça. Elle se sent tout de suite plus légère. Elle se dit qu’à partir de là tout est arrangé. S’ils sont de nouveau ensemble qu’est-ce qui pourrait faire que ça dérape à nouveau ? Bobbi ne voit pas. Quelle naïve cette Bobbi. Tout semble indiquer que jamais plus les choses ne seront les mêmes. Ils ont franchi une barrière de trop la dernière. Et la sentence ne tarde pas à tomber. « J'y arrive pas. J'arrive pas à serrer la main de tes copains sans avoir envie de leur casser la gueule. J'arrive pas à te voir te faire draguer par des minables sans m'énerver. J'arrive pas à te regarder, le matin, sans avoir envie de t'embrasser. J'arrive pas à juste être ton bon pote. » Le souffle coupé, elle est bouche bée. Elle s’attendait sûrement à tout et n’importe quoi mais pas à ça, pas comme ça, pas aussi fort. Son cœur finit par s’emballer, battant la chamade. A battre si fort, il va finir par sortir. Elle manque de souffle, elle sent la panique qui monte. C’est tellement paradoxal. Une part d’elle est euphorique quand l’autre n’est pas bien. Une part d’elle veut lui sauter dessus, l’embrasser jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de souffle et même le violer sur le parquet de l’entrée. L’autre a envie de se cacher derrière le canapé et pleurer. Tant d’ambivalence, ce n’est bon pour ses nerfs, son cœur, sa tête. Mais si ça s’arrêtait là. Non, Anton continue de jouer avec tout ça car il lâche sa main pour saisir la poignée de la porte et lui dire que c’est pour tout ça que ça ne marchera pas. La panique redouble ou bien est-ce ce dont elle a besoin pour se décider mais l’idée qu’Anton parte définitivement lui brise le cœur. Elle ne peut tout simplement pas le laisser partir. « Attend. » Encore une fois cela sonne comme une supplique. « Je supporte pas non plus quand tu me parles de toutes ces filles que tu ramènes chez toi, je veux même pas que tu m’en parles parce que ça met fait mal au cœur. Je veux pas à avoir faire de crise pour les faire partir parce que la vérité c’est que je crève de jalousie. Je veux être la seule qui dort dans ton lit. » Elle se rapproche un peu plus de lui, tout près de lui pour poser la main sur son cœur et sentir son cœur. « Mais surtout j’ai peur de te perdre Anton et je pense que je le supporterai pas. Cette semaine a été horrible. » Elle ose enfin soutenir son regard. Peut-être qu’elle va l’effrayer mais elle a besoin de le lui dire et puis ils en sont aux confidences. Elle a envie de l’embrasser mais elle le laisse décider assez tremblante à l’idée que peut-être il va la laisser une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Mer 10 Aoû - 23:38

Voila, c'est dit. Plus rien ne le retient ici, maintenant. Pourtant, Bobbi lui demande d'attendre. Il aurait préféré qu'elle ne le fasse pas. Parce qu'il est couvert de honte, désormais, et qu'il ne veut pas avoir à affronter son regard. Il ne veut pas être jugé. Certainement pas par elle. Il patiente, néanmoins, pas franchement prêt à entendre ce qu'elle a à lui dire. Puis, finalement, ses paroles ne sont pas celles auxquelles il s'attendait. Il a envie de sourire, de crier sa joie sur tous les toits. Parce qu'il est heureux de constater que ses sentiments sont partagés, qu'il a, quelque part, rêvé de ce moment pendant si longtemps. Pourtant, il n'en fait rien. En fait, il est paralysé par la peur. Que sont-ils maintenant ? Bobbi se rapproche de lui et pose sa main sur son cœur. Il respire fort. Il n'a jamais été aussi mal à l'aise. Et enfin, elle l'avoue. Elle ne supporterait pas de le perdre. C'est le soulagement. Ses lèvres tremblent avant de s'étirer en un sourire discret qu'il parvient aussitôt à dissimuler. Sa main quitte la poignée de la porte pour venir, doucement, caresser le visage de la jeune femme. Il a envie de l'embrasser. Ou de lui demander de le faire. Parce que, clairement, il n'ose pas. Et si elle le rejetait ? Et si c'étaient les derniers instants qu'ils passaient ensemble ? Ce sont, en tout cas, leurs dernières secondes en tant qu'amis. Alors, il approche son visage de celui de Bobbi. Il colle son front au sien et effleure simplement ses lèvres, les yeux rivés sur ces dernières. "Tu me promets que, quoi qu'il arrive, on ne se séparera jamais ?", souffle-t-il, toujours aussi proche de son joli minois. Il a peur de faire ce pas avec elle. De devenir l'élu de son cœur et de ne pas pouvoir assumer ce rôle. Il n'a jamais été fidèle à une seule fille dans sa vie. Et s'il la trompait, elle aussi ? Et si, pour une raison ou une autre, ils décidaient qu'ils n'étaient pas faits pour être ensemble ? Resteraient-ils toujours en contact ? "Tu me promets que tu m'aimeras toujours ?" Au moins, en tant qu'amis. Lui non plus ne supporterait pas de la perdre. Mais, il ne peut pas lui promettre qu'elle sera la seule dans son lit. Il ne peut pas. Et, c'est certainement pour cette raison qu'il a toujours choisi d'ignorer ses sentiments pour la belle. Parce qu'il sait à quel point il est un mauvais petit-ami. Il sait à quel point il peut être une ordure et il ne veut pas être celui qui brisera son cœur. Non, il veut tenir le rôle du héros. Celui qui viendra cogner son poing contre le visage du premier abruti qui fera verser des larmes sur ses joues roses. Il veut être cette personne là, Anton, dans la vie de Bobbi. Pas le méchant. Alors, il a peur. Et, il lui fait promettre de l'aimer pour toujours. Il veut en être certain, avoir cette garantie-là, au moins. C'est tout ce qu'il demande.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Jeu 11 Aoû - 0:20


bring me my shiny days back
anton et bobbi


L’attente. Des fractions de secondes qui paraissent des heures. Il ne peut pas la laisser dans cet état de stress, elle ne va jamais s’en remettre. Elle croit voir un léger sourire sur le visage d’Anton mais cela a été si rapide que Bobbi n’en n’est pas sûre, voilà qu’elle se met à tout douter. Mais alors Anton vient caresser sa joue. Ça elle ne peut pas en douter, c’est un geste assez clair. La joie qui s’empare d’elle est indescriptible. Il se rapproche encore, leurs visages n’étant qu’à quelques centimètres. Ils vont s’embrasser, ça ne fait plus aucun doute. Bobbi essaye tant bien que mal de s’y préparer psychologiquement. Et pourtant front contre front, le baiser se fait attendre, Anton préférant les effleurer avant de lui demander qu’ils ne se séparent jamais peu importe ce qui arrive. Très vite, elle répond : « Jamais. » Elle lui a dit, elle ne peut se passer de lui. Et puis il lui demande de promettre de l’aimer toujours. Peut-elle lui promettre une telle chose ? Si elle est tout à fait honnête elle ne peut pas avec certitude lui promettre une telle chose parce que leur futur est tellement incertain. Aussi beau qu’ils puissent être ensemble, Bobbi n’est pas totalement dupe. Elle sait que ça sera dur, qu’ils auront pleins d’obstacles à surmonter et que donner sa confiance est choses difficile pour chacun d’entre eux. Parce que tous les deux ils sont abonnés aux bêtises dans ce domaine. Depuis qu’elle le connaît, l’a-t-elle déjà connu fidèle à une seule fille ? Bobbi ne s’en souvient pas mais elle n’est guère mieux. Elle a un amant à chaque voyage qu’il n’est pas question de garder à son retour. Elle fait partie de ceux qui ne croit pas vraiment à l’amour et à toutes ces conneries qui vont avec. Pourtant avec Anton elle veut y croire, elle veut espérer mais lui promettre qu’elle l’aimera toujours… Elle ne veut pas se trahir, pas faire de fausses promesses alors elle fait ce qui lui semble être le meilleur compromis, le plus juste. Elle rompt la distance et joint leur lèvre. Elle met de l’intensité parce qu’ils ont en besoin, parce qu’elle en a envie et parce qu’elle veut lui témoigner à quel point elle tient à lui. Elle ne sait pas combien de temps ça va durer. Elle a peur, non elle est terrifiée mais de savoir qu’elle s’embarque dans ce nouveau voyage avec Anton, ça rassure. Elle se laisse aussi un peu aller avec Anton, elle tente d’effacer cette semaine horrible de la meilleure des manières. Elle est avec Anton, elle se sent bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Jeu 11 Aoû - 0:51

Il ne pensait pas en être capable. Parce que Bobbi, ce n'est pas ces autres filles à qui il récite tout un tas de belles paroles, apprises par cœur, pour les faire tomber sous son charme. Non, avec elle, c'est sincère. C'est réellement son âme qu'il laisse parler. C'est ce sentiment qui lui est encore étranger, sur lequel il n'arrive pas à mettre de nom. Ou peut-être qu'il refuse de le faire. Avant de faire ce grand pas, il veut s'assurer de deux choses: qu'elle ne le quittera jamais et qu'elle l'aimera pour toujours. Si elle lui donne sa parole pour le premier, elle ne dit rien concernant le second. Pourtant, le jeune homme n'y prête pas plus d'attention que cela. C'est à peine s'il le remarque. Son cœur bat la chamade et cette proximité avec Bobbi, après une semaine d'horreur, lui fait le plus grand bien. Elle lui offre un baiser passionné et il y répond. Il ne peut s'empêcher de sourire en même temps. Il ne sait pas ce qu'il ressentira demain matin, s'il regrettera ou si au contraire il se sentira enfin soulagé d'avoir obtenu ce qu'il désirait depuis ces deux dernières années. Mais, il préfère ne pas y songer. Il préfère profiter de ce moment unique et exceptionnel. Son autre main vient se poser dans le creux de son dos pour la faire se rapprocher encore davantage de lui, avant de se placer sur sa joue. Il se détache doucement de ses lèvres, plonge son regard dans le sien, embrasse son front, avant de la prendre dans ses bras. La tête de la jeune femme contre son torse est un soulagement. C'est la preuve qu'ils ont réussi à surmonter ce qu'il pensait être insurmontable. Il y a quelques minutes, à peine, il pensait avoir perdu son amitié pour toujours. Peut-être vont-ils trop vite ? De nouvelles questions viennent gagner son esprit. "Et si j'étais pas à la hauteur de tes attentes ?" C'est plus fort que lui, il a besoin de lui faire part de ses doutes. Parce que oui, il a peur. Il a peur que l'un des deux déconne et mette définitivement fin à leur relation. Et ce dont il a encore plus peur, c'est que ce soit lui, justement. Il ne se le pardonnerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Jeu 11 Aoû - 20:09


bring me my shiny days back
anton et bobbi


Anton répond avec la même intensité à son baiser, enfin. Elle sent sa main se poser sur le creux de son dos pour qu’elle soit plus proche de lui. Qu’est-ce que ça fait du bien de sentir cette chaleur. Chaque geste efface un peu plus de douleur éprouvée cette dernière semaine, envoie voltiger tous les ressentiments, les excès de colère et autres actes imbéciles pour tenter de combler le manque. Puis il vient la placer sur sa joue avant d’arrêter le baiser. Bobbi le regarde des yeux, non plutôt elle le dévore mais n’en n’a-t-elle pas gagné le droit maintenant ? Elle n’a plus à être gênée. Il la prend ensuite dans ses bras et elle aussi referme ses bras derrière lui, profitant de ces instants dans ses bras. Elle ne sait pas combien de temps cela va durer, alors autant profiter de celui-là. Et puis il lui demande si jamais il n’était pas à la hauteur de ses attentes. Elle sent qu’il a peur, tout comme elle. En effet s’il ne l’était pas mais elle, si elle n’était pas à la hauteur des siennes ? Bobbi redoute cette possibilité. Elle ne leur fait pas encore totalement confiance. Chacun d’eux a ses démons, ses défaillances et ses écarts. Il vaut sans doute mieux pour eux ne pas se rattacher au passé, il n’est pas bon conseiller aujourd’hui. Non il faut qu’ils recommencent tout, toile vierge s’ils veulent que ça fonctionne. La confiance sera sans aucun doute difficile à acquérir aussi bien la confiance en l’autre que la confiance en eux. « Ne pense pas à ça. » Elle relève son visage pour faire face au sien. « Moi aussi j’ai peur et franchement je sais pas trop dans quoi on s’engage. » Elle rit doucement, essayant de prendre les choses du bon côté et aussi sereinement qu’il lui est possible. Si elle ne le fait pas, tous les deux vont sombrer au rythme de leurs doutes et inquiétudes. Autant dire que c’est la plus mauvaise façon de commencer une relation. C’est bien ce qu’ils sont en train de construire ? Ils en reparleraient sûrement après. Oui remettre à plus tard les soucis, cela lui semble être la meilleure des choses à faire. « Alors je propose de ne pas penser aux éventuels problèmes maintenant, ils seront toujours là demain. Pour le moment j’ai juste envie de passer un bon moment avec toi, si tu le veux bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Jeu 11 Aoû - 22:18

Il est heureux de constater que tout s'est arrangé. Pourtant, une part de lui, est en deuil. Il ne peut s'empêcher de penser aux répercussions que cela aura sur leur relation. Est-ce le début ou l'aboutissement de leur histoire ? Alors, quand il la prend dans ses bras, il ne peut s'empêcher de se poser des questions et de lui en poser une, à elle aussi. Et s'il n'était pas à la hauteur ? L'aimera-t-elle toujours autant ? Il ne sait pas ce qu'il veut. Il ne sait même pas s'il est prêt pour que les choses changent entre eux. Il en a rêvé, pourtant. Chaque fois qu'elle quittait Boston, il mourait d'envie de l'appeler et de lui demander de rentrer. Parce que depuis que Bobbi est entrée dans sa vie, tout a changé. Soudainement, le garçon qui se pensait invincible s'est découvert une nouvelle faiblesse. Elle. Aussitôt, chaque paire de yeux qui s'est posée sur la jeune femme est devenu une menace pour le Colombien. Il a commencé à détester des hommes qu'il ne connaissait ni d'Adam, ni d'Eve. Parce qu'ils ont eu le malheur de la regarder de trop près. Alors, quelque part, oui, il est heureux de lui avoir déclaré ce qu'il avait sur le cœur depuis si longtemps. Mais, et si ce qui rendait cette relation si particulière, c'était le fait de savoir qu'il y avait certaines limites qu'ils n'avaient pas le droit de franchir ? Et si c'était seulement un jeu ? Il a peur, oui. Il craint de la perdre. Qu'elle se lasse maintenant de lui. Qu'elle s'en aille. Ou encore pire, qu'il déconne. Mais, Bobbi le rassure. Il n'est pas le seul préoccupé par tout cela. Elle aussi a peur. Elle le dit en riant doucement. Ce qui déclenche, immédiatement, un sourire chez le jeune homme aussi. Elle lui demande ensuite de reporter le sujet à un autre jour pour qu'ils puissent pleinement profiter de ce moment. Anton secoue la tête de haut en bas et se détache doucement d'elle pour pouvoir la regarder dans les yeux une nouvelle fois. Son pouce vient caresser la joue de la jeune femme. Il dépose un baiser furtif sur ses lèvres, avant d'inspirer profondément: "Tu m'as tellement manqué."
Revenir en haut Aller en bas
Bobbi Paré

avatar

funny jokes : 696
registration date : 23/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: ice cream
best buddies ever:
availability: free (2/3) lili, levi, tc

MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   Ven 12 Aoû - 0:06


bring me my shiny days back
anton et bobbi


Il semble d’accord, bien c’est une bonne chose. Enfin ils vont pouvoir se détendre un peu parce que jusqu’à présent ils sont quand même bien en tension. Et Anton qui lui dit qu’elle lui a beaucoup manqué, enfin les mots précis sont « tellement manqué » ce qui n’est pas rien. Une phrase qui la touche encore plein cœur et qui lui fait extrêmement plaisir. « Toi aussi. » répond-t-elle le sourire aux lèvres. Puis à nouveau elle l’embrasse, attirée inlassablement par ses lèvres. Très vite l’intensité augmente, la pièce se charge d’électricité. Les échanges se font plus passionnés. Il semblerait qu’il n’y a pas que ses lèvres qui lui aient manqué. C’est étrange de dire cela car ils n’ont jamais été intimes à ce point-là. Et pourtant, les mains de Bobbi, son corps trouvent très vite leur place par rapport aux mains d’Anton, à son corps. Peut-être parce qu’après tout c’est sa place légitime et naturelle. Bobbi prend un peu distance le temps de l’emmener dans sa chambre et refermer la porte derrière eux. Alors leurs étreintes reprennent sans mettre de limites. C’est un désir enfoui depuis bien des semaines, des mois et mêmes des années qui s’expriment ici. Très vite les habits volent on ne sait où mais aucun des deux n’y prête attention. Ils sont rivés l’un sur l’autre, pressant l’autre. C’est ce soir qu’ils font l’amour pour la première fois avec passion, avec amour sans l’ombre d’un doute et pour la première fois quand Bobbi s’endort auprès d’Anton, dans ses bras, elle se sent complètement épanouie. Tous les soucis sont partis, elle n’y pense plus. Non, heureuse elle se demande même comment ils ont mis tout ce temps pour en arriver-là, ça n’a pas de sens. Ils auraient peut-être dû écouter tout ce que leurs amis leurs disaient et ne pas nier l’évidence. Peut-être ou peut-être pas. Cette semaine se finit sur une note positive, c’est tout ce que Bobbi choisit de garder avant de sombrer dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (69b) bring me my shiny days back. (bobbi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(69b) bring me my shiny days back. (bobbi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FR] Pichu Shiny - 5 au 25 mars 2010 - D/P/Pl
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Strike Back
» [Iron Chef] Luciole - No Turning Back !!! [REBORN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • WONDERLAND :: rp-
Sauter vers: