AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 things were all good yesterday. (#433, lili)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: things were all good yesterday. (#433, lili)   Jeu 4 Aoû - 0:32

things were all good yesterday
lili & peter


Seulement trois petites heures après que je me sois endormis, mon réveil se mit à sonner. Il était déjà 7h00 du matin et je n'avais pratiquement pas fermé l'œil de la nuit. Je ronchonnai puis éteignis mon réveil avant de me tourner de l'autre côté pour mieux me rendormir. Seulement avant de refermer les yeux, j'aperçus la trace que j'avais laissée sur le mur en frappant dessus la veille. Les souvenirs douloureux de la soirée que j'avais passé me revinrent alors en tête. Je revoyais Lili sortir de mon appartement, les larmes aux yeux et moi qui restais planté comme un con devant elle. Une vision horrible que j'avais tentée en vain de sortir de mon esprit. Voilà la raison pour laquelle je n'avais pas trouvé le sommeil. Je ne faisais que ressasser dans ma tête la dernière image que j'avais certainement eue de ma belle rousse. Après ça, elle ne voudrait plus entendre parler de moi et c'était mieux ainsi. Maintenant que j'étais tourmenté, je n'arriverais plus à m'endormir de toute façon. Je me levai finalement du lit et donnai un coup de fil à mon patron afin de lui dire que je ne viendrais pas au bureau. J'avais aussi la possibilité de bosser depuis mon appartement et aujourd'hui je n'allais pas m'en priver. Je comptais bien passer cette journée de façon décontractée dans mon canapé. Je ne voulais voir personne et simplement apprécier la compagnie de ma bouteille de whisky. Vêtu comme à mon habitude d'un jogging lorsque je restais chez moi, j'enfilais tout de même un t-shirt. Ma tasse de café posé sur ma table basse, je pris mon ordinateur et commençai à travailler. Autant dire que la concentration n'était pas au rendez-vous, mais je devais sérieusement avancer sur mon scénario si je ne voulais pas me retrouver au chômage. Les heures défilaient et le café se transforma en alcool. Grâce à ça, mon imagination refit peu à peu surface et je pus écrire quelques pages. N'ayant pas prêté attention à l'heure, je me rendis compte que l'après-midi était déjà bien entamée. Il était peut-être temps de faire une pause et de filer sous la douche. Je laissais mon téléphone sur la table pendant que je me rafraîchissais dans la salle de bain et m'aperçus seulement de mes notifications lorsque je revins dans le salon. 1 appel manqué et un message vocal d'Ace. Ça faisait un moment que je ne l'avais pas vu et voir le visage du frère de Lili n'était certainement pas une bonne idée, du moins pas aujourd'hui. Bien décidé à refuser j'écoutais tout de même son message dans le doute. - Pete c'est moi. Dis-moi, mes parents organisent un petit repas ce soir et ils aimeraient que tu sois présent. En souvenir du bon vieux temps où tu passais ta vie à la maison ! Ma mère cuisinera ton plat préféré donc tu n'as pas le droit de refuser. Je compte sur toi, à ce soir. Et merde. Il ne pouvait pas me proposer pire comme idée. Me retrouver assis à table entouré de toute la famille et surtout de Lili. Juste après la soirée que nous avions passée c'était un sacré challenge que je n'étais pas prêt à relever. Seulement je ne pouvais pas me permettre de refuser, ne serait-ce que pour ses parents. Je lui répondis donc par SMS qu'il pouvait ajouter une assiette à table. Le soir venue, une fois changé et bien apprêté, je pris la voiture en direction de la maison Mowbray. Angoissé comme jamais, je crus bien que j'allais faire une attaque au volant et une fois garé, je ne pouvais plus faire marche arrière. La boule au ventre, j'approchais de la porte d'entrée sur laquelle je frappai quelques coups. À cet instant, je priais pour que ce ne soit pas Lili qui ouvre la porte, je soupirais et mon cœur rata un battement lorsque la poignée s'abaissa. - Peter ! Ça fait plaisir de te voir, entre ! Ouf. Leur mère était toujours aussi adorable, j'appréciais beaucoup cette femme et bizarrement elle m'avait apaisé l'espace d'un instant. Je lui donnai une accolade après l'avoir salué et pénétrai dans la maison en cherchant discrètement la rouquine du regard. Cette soirée promettait d'être riche en émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Moon
I keep the memories inside my mind
avatar

funny jokes : 717
registration date : 27/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: tissues, jojo moyes's book, a new pink lipstick.
best buddies ever:
availability: (0/5) ▪ free

MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Jeu 4 Aoû - 1:38

things were all good yesterday
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Il fallait vraiment qu'il s'incruste ce soir? Elle avait juste envie d'étriper son frangin qui avait bien sûr envoyé le message sous son nez. Elle avait failli d'ailleurs se faire griller heureusement elle avait garder un bon sang froid. Elle n'arrivait pas à oublier la nuit dernière, comment pouvait-elle oublier cette nuit? Elle n'avait pas envie de le revoir ou peut-être que si. Elle était perdue la rouquine. Elle tourna en rond toute l'après-midi dans sa chambre. Elle relata la nuit, les baisers et tout le reste même la façon dont elle avait claqué la porte d'entrée. Elle se laissa tomber dans son lit avant de regarder l'heure qui défilait. La soirée approchait et ça ne l'enchantait absolument pas du moins, elle faisait semblant que ça ne l'enchantait pas parce qu'elle voulait le revoir. Elle ne pouvait pas l'oublier son Peter même si il lui faisait du mal. Elle alla se préparer en enfilant une robe fleurie qui sentait bon l'été qui la rendait un peu plus rayonnante et qui s'accordait à la perfection à sa chevelure de feu. Elle descendit les escaliers pour rejoindre sa mère dans la cuisine qui préparer le dîner. Un sourire s'afficha sur son visage. - Tu es splendide mon coeur. Enfin tu l'es toujours. - S'exclama sa mère en la voyait arrivée.   - Merci maman.- Répondit-elle en s'approchant pour l'aider à préparer le repas. - Tu sais que Peter vient ce soir?  - Elle baissa timidement le regard pour éviter celui de sa mère. Son coeur se mit tout d'une fois à battre plus vite que d'habitude. - Oui je sais, Ace l'a invité.- Disait-elle en forçant sur le couteau avec plus de force. Les nerfs commençait à monter. Elle fallait qu'elle se calme pour ne pas commettre un meurtre que personne ne comprendrai à part la victime. Elle devait définitivement se mettre au yoga.  - C'est un bel homme, je trouve.. Si je n'avais pas eu ton père et que j'étais un peu plus jeune, je lui aurais sauté dessus.   - Elle se retourna vers sa mère en riant nerveusement.  - Maman! - S'écria-t-elle un peu gênée par la remarque que sa mère avait lancé. - Quoi? J'ai le droit de fantasmer un peu, non?   - Non elle n'avait pas le droit de fantasmer sur son Peter. Elle arrivait même à être jalouse de sa mère. Elle devait vraiment se détendre. - Oui bien sûr, tu as le droit. - Susurra-t-elle en continuant de cuisiner. Un blanc s'installa avant que sa mère reprenne la parole. - Tu ne le trouves pas mignon toi? Il est peut-être un peu trop vieux, mais tu as le droit de fantasmer aussi.  - Elle fit des yeux ronds en ravalant sa salive. Sa mère ne l'aidait pas. - Il est pas mal, c'est vrai..- Arriva-t-elle à articuler. Elle avait juste envie d'éclater de rire, mais c'était les nerfs qui commençaient à lâcher prise. On frappa à la porte et sa mère s'éclipsa pour aller ouvrir. Elle se doutait que c'était lui. Son coeur prenait des coups et ce n'était pas prêt de se terminer. Elle respira profondément avant de se montrer. Il fallait qu'elle joue la femme forte, elle fallait qu'elle reste indifférente, mais qu'elle lui fasse payer également. Le briseur de coeur n'allait pas s'en sortir aussi facilement. Elle pouvait être vicieuse la gamine. Elle allait lui montrer tout ce qu'il ratait, tout ce qu'il n'aurait plus sous ses draps.  Elle croisa le regard du beau brun qui lui faisait encore un effet monstrueux, elle avait l'impression de revivre ce qui s'était produit hier rien qu'en croisant ses beaux yeux. Un sourire malicieux se dessina sur le coin de lèvres de la rouquine et son petit air innocent s'afficha aussitôt. - Salut Peter.- S'exclama-t-elle amusée par la situation. Il devait être gêné, mais elle s'en fichait royalement. Quand sa mère retourna dans la cuisine, elle s'approcha de lui toujours en gardant son petit sourire remplit de malices. - Bien dormi? - Demanda-t-elle en se penchant vers son oreille. Elle se recula aussitôt, lui lançant un dernier regard. S'en même qu'il n'ait le temps de lui répondre, elle se dirigea vers la salle à manger. Elle avait envie de jouer, de le faire souffrir un peu comme lui s'amusait à le faire. La soirée ne faisait que commencer malheureusement pour lui, Lili avait encore beaucoup de choses en réserve.

_________________

|Just run through
the night glo drown
out the voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Ven 5 Aoû - 23:29

things were all good yesterday
lili & peter


Inutile de chercher ma belle rousse bien longtemps, car je venais à peine de passer le pas de la porte lorsqu'elle fit son entrée. Je le regardais s'approcher de moi avec envie, ce que bien sûr je tentais de cacher. Elle était rayonnante et belle comme le jour. Comme d'habitude, seulement là, elle avait quelque chose de différent. Peut-être que le fait de savoir que je ne l'aurais plus dans mon lit la rendait encore plus attirante qu'elle ne l'est déjà à mes yeux. Après tout, les êtres humains sont bien connus pour être toujours tenté par l'interdit. Je saluais son père chaleureusement avant de faire face à Lili. Des retrouvailles beaucoup trop rapide à mon gout, mais pas désagréable pour autant. Voir son visage même dans une telle situation, suffisait à me rendre heureux. Du moins plus pour très longtemps. Je lui fis la bise tout en arborant un sourire amical afin de ne pas éveiller les soupçons. Ici je ne pouvais pas me permettre d'afficher mon sourire en coin habituel. - Salut Lili. Dis-je de façon tout à fait normal, comme si de rien n'était. Je m'apprêtais alors à lui demander comment elle allait quand elle susurra une question déplacée à mon oreille. Suite à ça, je ne pus m'empêcher de rire discrètement. On dirait bien que Lili avait sorti les griffes ce soir et cette pique était amplement méritée. Si elle savait la nuit d'enfer que j'avais passée, le pire c'est que j'étais convaincu qu'elle avait été dans le même état que moi. Je l'observais quitter la pièce sans dire un mot tout en gardant un petit sourire aux lèvres. Bon sang, elle me manquait déjà. Je soupirais un instant afin de me préparer à cette soirée qui s'annonçait difficile. Heureusement, Ace m'attendait de pied ferme dans la salle à manger pour me saluer. - Pete ! Ça fait plaisir que tu sois venu ! Qu'est-ce que je te sers ? Whisky je suppose ?  Ce que ça me faisait plaisir de le voir. J'adorais tellement ce mec, ce n'est pas pour rien qu'on était meilleurs amis. Je me dégoutais de lui cacher la vérité à propos de Lili et moi, mais il était hors de question que je le perde, pas lui en plus. Je le serrais dans mes bras pour le saluer et arborai un grand sourire. - Merci à toi pour l'invitation ! Toi tu sais comment me parler ! Mets moi en un double par contre s'il te plaît.  Répondis-je en lui faisant un clin d'œil. Il allait me falloir au moins ça pour survivre à ce repas. - Un double ? T'essaye de noyer une peine de cœur ?  Dit-il avant de se mettre à rire. Je déconne, avec toi pas le temps pour ça de toute façon.  Ajouta-t-il à mon plus grand désespoir, afin de faire référence à mes multiples coups d'un soir. S'il savait qu'il s'agissait d'une réelle peine de cœur et qu'elle portait en plus le nom de Lili, je ne pense pas qu'il rirait autant. - Non j'ai pas mal bossé aujourd'hui, j'ai juste besoin de me détendre un peu. Répondis-je histoire de soulager ma conscience tout en restant gêné par rapport à Lili. Je jetais d'ailleurs un regard vers elle à ce moment-là afin d'observer sa réaction. Sans surprise, elle avait l'air assez contrariée et ça me faisait plaisir d'un côté, ça prouvait qu'elle tenait encore un peu à moi. Une fois mon whisky dans la main, je pris place à table, aux côtés d'Ace, face à Lili. Comme si ça ne suffisait pas, j'allais devoir être juste devant elle tout le long du repas. Ce n'était pas une vision désagréable, j'aurais juste préféré éviter spécialement ce soir. - Alors Peter tes scénarios avancent bien ? Tu sais que Ace n'arrête toujours pas de parler de son projet de film sur les aventuriers du xxe siècle. Si tu n'acceptes pas rapidement il serait capable de l'écrire à ta place !  Dit sa mère tout en se mettant à rire. - Décidément il ne lâchera jamais l'affaire ! Mais je crois bien que je vais finir par l'écrire parce qu'en ce moment je n'avance pas. J'ai beaucoup trop la tête ailleurs...  Répondis-je tout en fixant Lili. Rien de pire pour éveiller la curiosité des autres, mais je n'avais pas pu m'empêcher de lui faire passer un message.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Moon
I keep the memories inside my mind
avatar

funny jokes : 717
registration date : 27/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: tissues, jojo moyes's book, a new pink lipstick.
best buddies ever:
availability: (0/5) ▪ free

MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Sam 6 Aoû - 0:42

things were all good yesterday
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Lili garda un œil attentif à la discussion entre son frangin et Peter. Le whisky.. Tiens ça lui rappelait quelque chose. Elle en aurait bien bu un peu pour essayer de noyer cette soirée ou même de l'écourter. Ils parlaient de coeur et de peine maintenant, Lili leva discrètement les yeux au ciel. Peter n'a pas de coeur et il saute sur tout ce qui bouge, c'est pas chinois. Malgré qu'elle avait décidé de ne montrer aucune émotion sur son visage, son air changea tout d'un coup. Elle avait envie de cacher cette expression, mais trop tard, il l'avait remarqué et ça ne lui plaisait pas du tout. Elle prit place à table comme tout le monde avant de se rendre compte qu'elle était assise devant Peter. Merci maman. Elle leva le regard vers lui en se perdant encore et toujours pour ne pas changer. Elle n'en pouvait plus, elle n'en pouvait plus de ressentir toutes ces choses pour lui, mais elle devait continuer, prendre sur elle, faire semblant. Elle ne devait plus se laisser faire, elle devait être une nouvelle Lili comme elle se l'était promis. Sa mère s'exclama, mais Lili resta toujours silencieuse comme un fantôme en train d'observer la scène. Elle voulait faire la forte ce soir, mais il était fort aussi. Elle ferma quelques secondes les yeux pour éviter le regard qu'il lui lançait. Elle ne voulait pas le croire, elle ne voulait pas croire qu'elle était à longueur de temps dans ses pensées, qu'elle le tourmentait. Il devait certainement mentir pour la faire craquer, pour la provoquer. Personne n'avait capté et heureusement. - Et toi ma chérie, tu n'as rien à dire ce soir.  - Demanda sa mère après une petite gorgée de son verre. Elle ouvra la bouche, mais rien ne sortait. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir dire pour surpasser les scénarios de monsieur.  - Les cours se passent bien, j'ai de bonnes notes comme toujours. - Elle n'aimait pas trop se vanter, mais quand elle avait l’occasion, elle le faisait.  - J'ai décidé de m'amuser un peu quand même, voir des gens, voir des garçons.. Ace t'en fais pas, je serais une fille bien sage.  - S'exclama-t-elle en faisant un clin d’œil à son frangin et en accentuant sur le mot "garçon" en lançant un regard narquois à Peter.  - Je suis tout à fait d'accord, tu as le droit de t'amuser un peu.. Au fait, nous n'avons pas trinqué.  - Rétorqua son père en levant son verre. Elle leva timidement le sien en faisant exprès de le reverser sur Peter. Un air désolé et surpris s'afficha sur son visage. Elle y avait été peut-être un peu fort, mais bon, elle n'avait toujours pas fini sa petite vengeance personnelle. - Je suis désolé Peter. - Articula-t-elle avant de se lever de sa chaise. - Aussi maladroite qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Va donc avec Peter dans la cuisine pour l'aider à nettoyer tes dégâts.  - S'exclama sa mère désespérée par la maladresse de sa petite rouquine. Elle s'avança dans la cuisine tout en souriant bêtement, un peu gênée tout de même. Quelle idée absurde, elle allait maintenant se retrouver face à face & seul à seul avec lui dans la cuisine. Un soupire s'échappa de ses lèvres, elle se désespérait elle-même. Elle se retourna brusquement, elle se retrouva alors à quelques centimètres de lui & son coeur fit un bond énorme dans sa poitrine. - Hum.. Je..- Elle bafouillait encore. De mieux en mieux.

_________________

|Just run through
the night glo drown
out the voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Sam 6 Aoû - 2:20

things were all good yesterday
lili & peter


Fort heureusement pour moi, personne ne semblait avoir relevé l'allusion que je venais de faire à Lili. J'avais vraiment du toupet de régler mes comptes avec elle, même subtilement, devant son frère. Après réflexion, j'avais tout de même un peu honte, mais c'était plus fort que moi. Je voulais entrer dans son jeu, la mettre mal à l'aise à son tour. Bien que je pensais réellement ce que je venais de dire. La rouquine ne se doutait pas à quel point elle hantait mes pensées, jour et nuit et ce depuis la première fois où nous nous étions embrassés. Après avoir rapidement parlé de mon travail, sa mère releva le fait que Lili n'avait toujours pas décroché un mot. J'avais hâte d'entendre ce qu'elle allait bien pouvoir raconter. J'allais vite déchanter... Au départ tout allait bien, elle parlait de ses notes, puis vint le moment où elle mentionna les garçons. En train de boire une gorgée de whisky au même instant, je manquai de m'étouffer. La garce, elle avait fait exprès. Je ne m'attendais néanmoins pas à réagir d'une telle façon. L'idée qu'elle puisse aller voir d'autres garçons me mettait dans tous mes états, mais je devais garder mon calme. Comme si en plus elle allait rester aussi sage qu'elle le disait. Alors que je venais de tousser plusieurs fois, Ace me donna une grande tape dans le dos. - Hé mon pote, depuis quand tu supportes plus l'alcool ? Me lança-t-il en riant avant que je ne rétorque en souriant, une fois que ma toux fut calmée. - Faut dire que tu l'as bien chargé celui-là ! Suite à ça, je lançais un rapide coup d'œil à Lili en haussant légèrement les sourcils afin de lui faire comprendre qu'elle avait bien joué son coup. On aurait presque dit une compétition. Celui qui mettrait l'autre le plus mal à l'aise et ça aurait pu me plaire si je ne me tourmentais pas l'esprit avec cette histoire de garçons.. Quand son père leva son verre, je fis de même en lui adressant un sourire jusqu'à ce que je ressente un liquide froid se déverser sur ma chemise ainsi que sur mon pantalon. Une humiliation deux fois d'affilée ? Sérieusement ? Elle était en forme ce soir et je ne me rappelle pas avoir déjà connu ce côté de sa personnalité. Elle semblait gagner en assurance et malheureusement pour moi, ça me plaisait. Après "l'incident" je me levais instinctivement de ma chaise et baissai la tête afin de voir l'étendue des dégâts. Ça aurait pu être pire, si ça n'avait pas été une chemise blanche. Heureusement, ce n'était que de l'eau et pas du vin. Suivant les conseils de sa mère je me dirigeais vers la cuisine, précédé par Lili. Une fois dans la pièce à l'abri des regards, je me rapprochai un peu plus derrière elle. Pratiquement collé à son dos, elle se retourna brusquement, me laissant alors face à face avec elle. À cet instant, elle se remit à bafouiller, preuve de son malaise. Je retrouvais là ma Lili, ce qui me fit sourire en coin. - Je suis désolé ? C'est peut-être les mots que tu cherches. A moins que tu ais fais exprès pour que nous puissions nous retrouver seul à seul... En disant cela, je me penchais un peu plus vers elle tout en passant mon bras sur le côté en effleurant sa hanche, la faisant reculer d'un pas. À seulement quelques centimètres de son visage, je baissais le regard vers sa bouche avant de finalement attraper le torchon qui se trouvait juste dans son dos, sur le comptoir de la cuisine. Je me redressais ensuite en souriant et lui tendit le tissu. - Tu préfères peut-être essuyer toi-même ta bêtise ? Lui suggérais-je d'une voix suave et basse sans détourner mon regard du sien. Il était clair que j'avais envie d'elle. Une envie plus que folle de l'embrasser. Un pari risqué et honteux sachant que sa famille se trouvait dans la pièce voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Moon
I keep the memories inside my mind
avatar

funny jokes : 717
registration date : 27/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: tissues, jojo moyes's book, a new pink lipstick.
best buddies ever:
availability: (0/5) ▪ free

MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Sam 6 Aoû - 2:57

things were all good yesterday
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Stupide assurance qui disparaissait dès qu'il était à quelques centimètres de son visage. Elle n'en avait jamais vraiment eu, elle se donnait un genre depuis tout à l'heure. Elle haussa un sourcil comme pour montrer qu'elle n'en avait rien à faire qu'il était là devant elle et qu'elle n'avait pas fait ce genre de chose simplement pour se retrouver seul avec lui. En fait, son coeur battait à une vitesse folle dans sa poitrine et elle avait simplement de lui sauter au cou, de l'embrasser tendrement et surtout lorsqu'il baissa le regard sur ses lèvres. Elle ravala sa salive. Il voulait simplement attraper le torchon derrière elle. Ce sourire lorsqu'il se redressa était pire qu'une engin de torture. Elle tapa ses yeux vers le ciel avant d'attraper le tissu entre ses mains et de commencer à essorer les tâches d'eau qu'elle avait fait.    - Je l'ai peut-être fait exprès..- S'exclama-t-elle enfin en forçant un peu plus fort avec le torchon sur sa chemise.  Elle était légèrement en colère la gamine. Son petit jeu n'avait pas fonctionné bien longtemps. Elle se mit à rire nerveusement de sa bêtise avant de lui lancer un regard presque désespéré.   - La chemise de monsieur est propre.  - Disait-elle en déposant le tissu sur le plan de travail et de s'appuyer contre lui face à Peter. Un petit moment de silence s'installa avant qu'elle ne reprenne.  - Tu as la tête ailleurs? Le "ailleurs" c'est quoi, c'est qui? - Demanda-t-elle un petit sourire au coin des lèvres. Elle savait qu'il allait trouver une diversion à cette question, mais elle voulait encore le mettre mal à l'aise. Non, elle ne voulait pas lâcher même si il n'y a même pas quelques instants, elle venait de se planter en beauté.   - C'est moi?- Insista-t-elle en se rapprochant dangereusement. Elle était comme la lune, elle changeait d'apparence, elle était lunatique à l’extrême la gamine.  Tantôt petit oisillon, tantôt tigresse. Elle allait le faire tourner en bourrique le pauvre.  - C'est certainement pas moi vu toutes les autres filles que tu as du avoir dans ton lit ce matin ou cet après-midi. - Il n'avait même pas le temps de répondre, elle enchaînait les phrases sans se rendre compte que sa famille allait se poser des questions de l'autre côté de la pièce. - Tout va bien?  - Sa mère entra d'ailleurs, elle attrapa vite le torchon tout en se rapprochant pour frotter.  - Je suis vraiment trop maladroite, désolé. On revient tout de suite maman. - Elle s'en alla et Lili lança un dernier regard à Peter avant de lui susurrer quelque chose à l'oreille.   - J'en ai pas fini avec toi. - Et elle passa à côté de lui pour retourner dans la salle à manger.

_________________

|Just run through
the night glo drown
out the voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Dim 7 Aoû - 1:18

things were all good yesterday
lili & peter


Au moment où elle attrapa le torchon que je lui tendais afin d'essuyer la grosse tache d'eau figurant sur ma chemise, je levais les sourcils, surpris qu'elle s'exécute. Bien que ce soit moi qui en ai faits la demande, je ne m'attendais pas à ce qu'elle m'écoute. Visiblement, elle était décidée à entrer dans mon jeu, ce qui me fit décrocher un sourire plutôt amusé par la situation. - Peut-être ? Dis-je en me mettant à rire suite à sa réponse. Il était clairement évident que ce n'était pas un hasard si nous nous retrouvions seuls dans cette pièce. La sentir s'énerver un peu plus avec son torchon me donnait encore plus envie de rire, mais je me retins pour ne pas la vexer. Je ne voulais pas me foutre d'elle, c'est juste qu'elle était comme ça ma Lili. Lunatique, fragile, maladroite... Tous ces petits côtés qui faisaient d'elle cette petite fleur que je chérissais. Une fois la tache assez essorée, je faillis fondre sous le regard faussement désespéré qu'elle me lançait. - C'est parfait, merci miss Mowbray. Répondis-je avec un sourire tout en portant mon regard sur le bas de ma chemise. Je reposais ensuite mon regard sur elle, qui se trouvait à ma porté. Personne à l'horizon, j'aurais pu faire ce que je voulais et surtout céder à cette envie folle de déposer mes lèvres sur les siennes. D'ordinaire je n'aurais pas autant réfléchi avant de passer à l'acte, seulement là, j'avais un blocage. Forcément à cause de la fin de soirée chaotique que nous avions vécue la veille. Il était clair pour moi que je devais dire adieu à Lili ainsi qu'à notre relation qui ne verra jamais le jour. Il m'aurait seulement fallu plusieurs jours sans la voir pour me faire à cette idée. Une idée affreuse à laquelle je ne me ferai certainement jamais de toute façon. Après quelques longues secondes de silence, je perdis toute mon assurance et pourtant il en fallait beaucoup pour que ça arrive. Évidemment qu'elle avait relevé ce que j'avais dit, mais de là à revenir dessus maintenant, je ne m'y attendais pas. Pour le coup, je restais sans voix et plus ses questions fusaient plus je me décomposais. Je commençais même à avoir un coup de chaud. J'aurais voulu lui dire qu'il n'y avait qu'elle dans mes pensées, que je ne voulais personne d'autre qu'elle à mes côtés. C'est simple, en ce moment, tout tournait autour de Lili dans ma vie. Même si je lui disais tout ça, elle ne me croirait probablement pas de toute façon. Une chance qu'elle ne me laissait pas en placer une. Je fus soulagé quand sa mère pénétra dans la cuisine. Je laissais alors sa fille lui répondre avant qu'elle ne quitte les lieux. Sauvé par le gong et le fait que Lili ajoute ensuite qu'elle n'en avait pas fini avec moi me donnait presque des frissons. Bizarrement, j'avais hâte de savoir ce qui se tramait dans sa jolie petite tête rousse. De retour à table, je m'aperçus qu'Ace avait troqué sa place avec celle sa mère afin de pouvoir discuter avec son père. J'allais donc cette fois, me retrouver à côté de Lili. Intéressant... Une fois assis, madame Mowbray se leva afin de retirer le couvercle posé sur le plat principal qui sentait divinement bon. - Je crois me souvenir que tu aimes le bœuf bourguignon Peter. Sers toi je t'en prie. Bon sang ce que j'adorais cette femme ! - Tu es parfaite ! Merci beaucoup. Répondis-je en lui adressant un grand sourire. C'est bête, mais j'étais heureux comme un gamin devant une Barbapapa. Je me servis donc une assiette et en profitai pour remplir celle des autres. Tout le monde se mit à manger quand une idée me vint en tête. Tout en tenant ma fourchette d'une main, je fis glisser l'autre discrètement sous la table. Comme si de rien était, je le posais sur le genou de Lili en remontant légèrement le long de sa cuisse du bout des doigts. Rien de telle pour la rendre mal à l'aise. - C'est vraiment délicieux ! Lançais-je tout naturellement en continuant mon petit manège sous la table en attendant impatiemment une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Moon
I keep the memories inside my mind
avatar

funny jokes : 717
registration date : 27/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: tissues, jojo moyes's book, a new pink lipstick.
best buddies ever:
availability: (0/5) ▪ free

MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Dim 7 Aoû - 1:57

things were all good yesterday
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Elle retourna à table avec des millions de questions qui lui trottaient en tête. Il n'avait pas répondu à celle qu'elle avait posé et ça la perturbait légèrement. Elle avait envie de savoir si il y avait une chance pour qu'elle soit celle qui occupe à longueur de temps pensées, celle qui le tourmente. Arrivée à la salle à manger, elle remarqua qu'elle allait devoir s'asseoir à côté de Peter parce que Ace avait changé de place. Elle lui lança inconsciemment un regard noir avant de se poser à sa nouvelle place avec un air encore plus désespérée. On ne l'aidait pas ce soir.  Ils allaient enfin déguster le plat que sa mère avait préparer et bien évidemment c'était ce que Peter préférait, comme par hasard. Elle tapa ses yeux au plafond, elle devenait un peu insolente la gamine. Elle attrapa sa fourchette et commença à manger tranquillement lorsqu'elle sentit un main se poser sur son genou, celle de Peter. Il était fort, très fort. Elle sursauta timidement avant de rougir lorsqu'il remonta jusqu'à sa cuisse. Des images brûlantes de la veille vinrent torturer ses pensées. Mon dieu! Elle ne devait pas se laisser faire, elle ne devait plus se laisser faire. Elle reprit ses esprits et écrasa le pied de Peter avant de tousser pour éviter les soupçons.     - Je confirme, c'est délicieux. - S'exclama-t-elle en lançant un petit sourire moqueur vers Peter avant de lui écraser à nouveau le pied.   - Qu'est-ce qui se passe? Tu as des crampes? Ce n'est pas cool les crampes, non..- Elle se moquait clairement de lui, mais ça l'amusait. Il l'avait bien cherché. Ils relevaient alors tous leur tête vers eux et Lili afficha un petit sourire innocent sur son visage. - Tout va bien? - Demanda une nouvelle fois sa mère, mais cette fois-ci à Peter.  - Ben oui tout va bien. - Répondit-elle à sa place en prenant une bouché dans son assiette.  - Je posais la question à Peter. - Rétorqua-t-elle en fixant Lili comme ci elle avait fait encore une bêtise. - Pardon.. - S'exclama-t-elle en essayant de cacher son rire nerveux. Elle attrapa son verre d'eau à nouveau rempli pour boire une gorgée, mais elle riait encore, elle s'étouffa légèrement avant de tousser jusqu'à presque exploser ses poumons.  - Je dois prendre l'air. - S'exclama-t-elle en se levant de table brusquement et en se dirigeant vers l'entrée où elle claqua la porte derrière elle. Elle se posa sur les marches devant la maison tout en plongeant son visage entre ses deux mains. Elle était perdue la rouquine, elle ne savait plus ce qu'elle faisait. Elle était tellement perdue qu'elle avait simplement envie de s'enfuir, de partir et de courir le plus loin possible, mais impossible c'était comme ci son corps était encré dans le sol.

_________________

|Just run through
the night glo drown
out the voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Dim 7 Aoû - 3:07

things were all good yesterday
lili & peter


Comme je l'espérais, la réaction de Lili fut sans appel. Je pus la sentir sursauté sous mes doigts et voir ses joues devenir écarlate. La pauvre, après réflexion j'y allais peut-être un peu fort là, surtout à table devant sa famille. Ce qui me faisait encore plus chier, c'était de savoir que Ace se trouvait à seulement une chaise d'écart. C'était juste plus fort que moi, elle avait voulu me chercher et elle m'avait trouvé. Ce petit jeu dangereux avait fini par s'installer entre nous et c'était assez marrant si on retirait la trahison que je faisais à mon meilleur ami. Enfin, le mal était fait depuis longtemps maintenant alors une soirée de plus ou de moins... Après avoir fait ça, je m'attendais bien sûr à un retour de la part de ma tigresse. Je pensais juste qu'il serait moins violent. On ne dirait pas comme ça, mais c'est qu'elle avait de la force quand elle voulait. Mon pied soudainement complètement compressé sous le sien, je sursautais à mon tour en poussant un léger râle de douleur. Je retirais ma main de sa cuisse et tentai de retirer mon pied avant qu'elle ne l'écrase une seconde fois, me faisant grogner de nouveau. En plus de ça elle avait osé non pas une fois, mais deux. Tentant de faire partir la douleur vive que je ressentais en secouant mon pied, je lui adressais un sourire qui sonnait faux suite à son commentaire sur mes crampes imaginaires. - Non effectivement, c'est pas cool. Répondis-je assez froidement avant que sa mère ne me demande si ça allait. J'ouvris la bouche pour répondre, mais Lili me devança. C'est qu'elle devenait presque arrogante. Gêné lorsque sa mère la reprit de façon autoritaire, j'attendis un instant avant de répondre. - Oui tout va bien ça va passer t'en fais pas. Cette fois on pouvait clairement sentir le malaise émaner de toute la tablée. L'ambiance était devenue froide quand tout à coup Lili s'étouffa en ayant but de travers. Sans crier gare, elle quitta soudainement la table et claqua la porte, nous laissant alors plongé dans un grand silence. Je me raclai la gorge quand j'entendis sa mère soupirer. - Je ne comprends pas ce qui lui arrive en ce moment... Peter tu as souvent été à son écoute, tu devrais aller la voir. Dit-elle en me lançant un regard de détresse. Avant d'acquiescer je lançais un regard à Ace, un peu comme si j'attendais sa permission. Il me fit alors un signe de tête, approuvant ce que disait sa mère. - Je vais faire ce que je peux... Dis-je calmement en quittant la table à mon tour. Je m'attendais à ce que cette soirée soit bizarre, mais pas à ce point-là. Si sa mère savait tout, elle ne m'aurait probablement jamais proposé d'aller réconforter sa fille parce que franchement, je n'étais pas du tout le mieux placé. Une fois dehors, je la vis assise sur les marches. - Reviens Lili, c'est ridicule tout ça. Je suis désolé... Ne voyant aucune réaction de sa part, je soupirais et finis par m'asseoir à côté d'elle. Après tout ce que nous avions vécu, une discussion s'imposait. C'était ce soir où jamais que j'allais être franc avec elle. Je ne pouvais plus continuer à la faire ni à la voir souffrir. Les yeux posés sur la maison en face, je ne voulais pas affronter son regard. - Pour répondre à ta question de tout à l'heure, je ne pense qu'à toi. Tu ne pardonneras certainement jamais les paroles que j'ai pu avoir hier soir, mais sache que je suis sincèrement désolé. C'est juste que toi et moi... C'est impossible. Ton frère est mon meilleur ami et je lui mens depuis beaucoup trop longtemps, comme je me mens à moi-même... Un rire nerveux s'échappe d'entre mes lèvres. Je me trouvais tellement bête et je finis par baisser la tête avant de tourner enfin mon regard vers elle. - Écoute, je ne veux plus que tu souffre et je ne veux pas non plus être un frein pour toi. Tu mérites quelqu'un de bien, un garçon gentil, fidèle et attentionné, mais surtout pas un mec comme moi. L'amour, je ne sais même pas ce que c'est. Je pense donc que... le mieux à faire ce serait qu'on arrête de se voir. Après ce soir, tu n'entendras plus parler de moi je te le promets. Ces mots m'avaient écorché les lèvres et mon cœur s'était serré tellement fort. J'avais mal et je ressentais enfin la douleur qu'elle avait dû avoir toute ces fois à cause de moi. Une souffrance presque insoutenable. C'était peut-être ça l'amour finalement. À la fin de ce discours, je posais ma main sur sa joue et me penchai afin de déposer un baiser sur son front en fermant les yeux, tentant de ravaler mes larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Allie Moon
I keep the memories inside my mind
avatar

funny jokes : 717
registration date : 27/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: tissues, jojo moyes's book, a new pink lipstick.
best buddies ever:
availability: (0/5) ▪ free

MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Dim 7 Aoû - 3:59

things were all good yesterday
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Elle entendit une voix derrière elle, celle de Peter, mais elle ne réagissait pas. Il vint alors s'asseoir auprès d'elle. Ses mots étaient tellement tranchants, tellement forts qu'elle compris que c'était beaucoup trop, qu'ils devaient arrêter même si ça lui brisait encore plus le coeur. Elle redoutait ce moment où il allait être franc, mais tout compte fait cela n'était pas si terrible que ça. Elle le croyait, il avait l'air sincère pour une fois. Elle le regarda sans expression comme si rien ne pouvait l'atteindre, comme ci elle était un mur de fer indestructible. Elle grandissait, elle comprenait, elle devait comprendre qu'ils ne pouvaient plus continuer ainsi. Il devait briser ce cercle vicieux qui allait les détruire. Ça y est. C'est fini. Son coeur se resserra dans sa poitrine, elle n'avait pas envie de lui dire au revoir, de dire au revoir à ce sentiment, à tout l'amour qu'elle ressentait pour lui. Elle ferma les yeux lorsqu'il déposa ses lèvres sur son front avant de les ouvrir en voyant qu'il pleurait.  - Les rôles s'inversent. - S'exclama-t-elle enfin après un long moment de silence de sa part. Elle se mit à ricaner nerveusement avant d'essuyer une larme qui avait malencontreusement perlée sur sa joue. - Tu as raison.. On ne doit plus se voir même si ça va être dur surtout après ce que tu viens de me dire. Arrêtes de penser à moi tout de suite sale pervers. - Rétorqua-t-elle ironiquement pour essayer de détendre l'atmosphère. Elle replongea son regard dans le sien. - Et tu te trompes.. Tu sais ce que c'est l'amour, c'est tout ce que tu viens de me dire. Tu t'éloignes de moi par amour, pour ne plus me voir souffrir.  - Elle avait enchaîné d'une façon naturelle, d'une façon imprévisible. Elle se releva brusquement, elle prit un bouffé d'air comme une aventurière qui allait partir vers de nouvelles horizons. Elle était tellement attachante, tellement compréhensible. Elle avait cette petite étincelles dans les yeux qui la rendait différente, elle s'étonnait elle-même de réagir de cette façon. Elle avait tout simplement envie d'être heureuse même si au fond, elle ne pouvait plus aimer celui qui faisait battre son coeur un peu plus fort chaque jours ou alors elle pouvait, mais en secret. Des peines de coeur, elle en aurait encore. Elle regarda à nouveau Peter en se perdait comme à chaque fois dans la couleur de son iris.  - Si on est au moment des aveux. Tu l'es aussi tous les jours, j'arrête pas de penser à toi. Mais je vais devoir t'effacer...  On a le droit au bonheur tous les deux, je suis certaine que tu trouveras quelqu'un qui te fera ressentir les choses que tu ressens pour moi, mais se ne sera pas moi. On trouvera notre moitié.. - Disait-elle sincèrement avant que son regard ne se baisse timidement avec un sourire plaquer sur son visage. - Ce n'est pas une citation d'un livre, je viens juste d'inventer tout ça. Je m'étonne d'ailleurs. - Ajouta-t-elle en haussant les épaules. Elle était comme soulagée d'un poids énorme qui lui pesait sur le coeur.

_________________

|Just run through
the night glo drown
out the voices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   Ven 12 Aoû - 23:04

things were all good yesterday
lili & peter


Comme Lili venait si bien de le souligner, les rôles s'inversaient. Si j'avais su qu'un jour les choses se passeraient ainsi entre elle et moi, je ne l'aurais jamais approché. Ce genre de situation fait bien trop mal et ça, je venais à peine de le comprendre. C'était bien la première fois que je versais des larmes pour une femme. Des larmes que je n'avais pas réussi à retenir bien longtemps, quel débile. Je voulais rester fort, surtout devant elle, mais beaucoup trop d'émotions me submergeaient en même temps. La tristesse, le regret et par-dessus tout, l'amour. Je n'arrivais pas à croire qu'il fallait que je dise au revoir à la seule femme qui arrive à faire battre mon cœur de cette façon. Elle essuya cette traitresse de larmes qui avait roulé sur ma joue et me répondit enfin. Lili m'étonna au moins pour la dixième fois de la soirée. Tout à coup, comme par enchantement, elle semblait avoir pris énormément de maturité. Sa réaction me surprit, mais elle réussit tout de même à me faire rire en ajoutant son commentaire sur mon côté pervers. - Qu'est-ce que tu veux ? Je suis comme ça ! Répondis-je afin de détendre l'atmosphère à mon tour. C'est fou comme elle faisait adulte à cet instant. Ma petite fleur avait fini par s'épanouir. Mon regard ancré dans le sien, j'écoutais attentivement ses paroles. Des paroles concernant le sentiment amoureux qui me perturba. D'un côté parce que au fond elle n'avait pas tort et de l'autre parce que ça voulait dire que je lui avais indirectement avoué mes sentiments. J'avais dis plus de choses que prévu finalement et bizarrement, ça faisait un bien fou. Déconcerté, mais soulagé en même temps, je pris moi aussi un instant pour soupirer en même temps qu'elle. Deux soupirs qui marquaient la fin d'une histoire, notre histoire. Lorsqu'elle se tourna de nouveau vers moi, je buvais ses paroles sans la quitter des yeux. Je voulais profiter encore un peu de sa beauté ensorcelante. Quand elle eut terminé, un sourire se dessina sur mes lèvres en voyant son comportement timide refaire surface. J'hochais la tête en gardant mon rictus et répondis. - Tu as raison et je n'arrive pas à croire que tu m'aies caché ton talent de poète ! Dis-je avant de me lever et d'ajouter. - Ce n'est pas tout, mais ils doivent s'inquiéter à l'intérieur... Mademoiselle Mowbray. Dis-je tout en ouvrant la porte et en l'invitant à entrer tel un parfait gentleman. Peut-être qu'une relation amicale ne serait pas plus mal après tout. Non, il était clair que nous devions cesser de nous fréquenter. De toute façon, je n'arriverais pas à supporter la vue de Lili sans pouvoir l'approcher. Cette soirée sera la dernière que nous passions ensemble. Une fois de nouveau au sein de la maison, je la suivais de près en direction de la salle à manger. - Tu as meilleure mine ma chérie ! Asseyez-vous je vais chercher le dessert. S'empressa de dire sa mère avant de se lever de table tout en m'accordant un sourire en guise de remerciement. - Merci de t'être occupé de cette tête de mule Pete ! Ajouta Ace en adressant un sourire amusé à sa petite sœur. Si seulement il savait de quoi nous avions parlé... J'avais honte, mais d'un côté, cette histoire était réglée à présent. Plus de secrets, nos vies respectives pouvaient reprendre leur cours normal, mais pendant combien de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: things were all good yesterday. (#433, lili)   

Revenir en haut Aller en bas
 
things were all good yesterday. (#433, lili)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une femme forte au prétoire : The Good Wife
» Good news! Farsi, czech and other languages
» SAL LILI POINTS LE CAFE
» Lili-Rose [pullip Papin]
» Cours de tango de bal avec Horacio y Lili

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • WONDERLAND :: rp-
Sauter vers: