AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reva Schuyler
and now that i'm without your kisses i'll be needin stitches.
avatar

funny jokes : 375
registration date : 14/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: baby pants, milk, cereals, red lipstick.
best buddies ever:
availability: ▶▶▷ - free (1/3) ronan, richie.

MessageSujet: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Mer 3 Aoû - 10:35


( when it all falls, when it all falls down
i'll be your fire when the lights go out. )

☆☆☆

Après avoir passé une journée éprouvante au restaurant, Reva rejoignit la maison de ses parents pour reprendre son fils avant de regagner son logement. Epuisée, elle remercia le ciel que le petit fasse une sieste jusqu’à ce qu’ils soient à la maison. Plus les jours passaient et plus le travail lui semblait devenir difficile. Elle savait que son patron lui mettait la pression parce qu’il croyait en elle et qu’il voulait la voir davantage évoluer. Cela lui faisait plaisir, mais elle avait de la peine désormais à combiner son rôle de mère et celui de femme active. Bien qu’elle rentre parfois épuisée de ses longues journées, Reva n’était pas du genre à abandonner si facilement. L’avenir de son fils primait sur tout le reste, et s’il fallait qu’elle s’épuise à la tâche pour qu’il puisse un jour aller à l’université, elle le ferait. Puis, l’argent que lui envoyaient parfois la famille de son ex l’aidait beaucoup à terminer les fins de mois difficiles. Même si elle avait eut de la peine à accepter de l’aide de la famille, elle finit par accepter. S’il n’aurait certainement jamais l’amour d’un père ou de ses grands parents paternels, il aurait au moins un avenir confortable, et cela contentait la jeune femme. C’était mieux que rien après tout. Puis, cet oncle qu’elle n’avait jamais vu avait l’air soucieux de l’avenir d’Aron, et cela la touchait énormément. C’est soulagée qu’elle posa son fils dans son couffin pour commencer à préparer quelque chose à manger pour le dîner. Il était déjà tard et Reva avait sauté le déjeuner, autant dire que son ventre criait famine.  Mais lorsqu’elle entama de faire cuire ses pâtes, la sonnette de l’appartement retentit et ne manqua pas de la faire sursauter. Inquiète que son fils ait eut la même trouille, la jeune femme alla le voir. Sage, il s’était alors réveillé mais lui adressa un grand sourire. Reva prit son fils dans les bras et alla voir à travers l’œillet de la porte. Un homme inconnu se tenait sur son seuil. Propre sur lui, il n’avait pas l’air d’être dangereux, mais par précaution, Reva entrouvrit la porte sans enlever la petite chaînette. « Je peux vous aider ? » Souffla-t-elle, intriguée et sur la réserve, tenant fermement son fils dans les bras qui lui ne manqua pas de sourire à l’étranger.

_________________

In my thoughts you’re far away and you are whistling the melody. Crystallizing clear as day, oh I can picture you so easily ✻ bastille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Moriarty

avatar

funny jokes : 38
registration date : 29/07/2016

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Mer 3 Aoû - 20:29


≈ ≈ ≈
{ No one saves us but ourselves. No one can and no one may.
We ourselves must walk the path.}
crédit/ tumblrBuddha.

Si on lui avait dit qu’il serait de retour dans le coin Ronan n’y aurait pas cru. Lorsqu’il avait décidé de s’en aller il avait de bonnes raisons. Il voulait changer de vie, devenir quelqu’un d’autre et laisser le passé derrière lui. Il savait qu’il resterait toujours le sale gosse qui faisait des bêtises. Il avait changé et à l’époque les autres n’étaient pas prêts à le voir. Aujourd’hui tout était différent. Son frère était derrière les barreaux, il avait un poste haut gradé dans la police et l’eau avait coulé sous les ponts. Il pouvait presque passer inaperçu. C’est pour cela qu’il avait accepté ce nouveau poste. Il avait aussi fait le tour dans sa ville précédente et avait besoin de bouger à nouveau. De plus, un semblant de famille l’attendait ici. Effectivement, il avait un neveu qui aurait sûrement besoin d’une présence masculine puisque son père est derrière les barreaux. Il ne voulait pas être simplement le gars qui envoie un chèque tous les mois. Ronan était arrivé depuis quelques jours et ce soir après sa garde il avait décidé de prendre son courage à deux mains et d’aller frapper chez l’ancienne compagne de son frère. Il espérait que les choses allaient bien tournées et qu’il n’allait pas regretter sa décision. Quelques secondes après avoir sonné à la porte, une jeune femme vint lui ouvrir. Elle tenait son fils dans les bras, un fils qui lui souriait et qui semblait au moins content de l’apercevoir. « Reva Schuyler c’est ça ? Je suis Ronan Moriarty, le frère de Josh .. » Lui révéla le jeune homme. Il voulait d’abord être sûre d’être à la bonne adresse, face à la bonne personne. A voir la tête que faisait la jeune femme il ne s’était pas trompé. La jeune femme paraissait tellement surprise qu’elle ne répondit rien. Il se demandait si finalement c’était une bonne idée. C’était une chose de converser par mail, mais ça en était une autre de se pointer chez elle. Peut-être qu’il n’était pas le bienvenu. « Je suis désolé de passer à l’improviste, mais j’étais dans le coin alors j’ai pensé que c’était l’occasion de vous rencontrer tous les deux. » Lui expliqua Ronan. Il n’en disait pas plus pour le moment. Il ne tenait pas à l’envahir avec trop d’informations. Il devait lui laisser le temps d’encaisser le choc. « Je peux repasser à un autre moment. » Rajouta le beau blond. Il ne voulait pas s’imposer dans la vie de la jeune femme comme si tout lui était dû. Il voulait seulement apprendre à connaitre son neveu. Maintenant qu’il était de retour dans le coin il devait trouver des raisons d’avoir envie de rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reva Schuyler
and now that i'm without your kisses i'll be needin stitches.
avatar

funny jokes : 375
registration date : 14/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: baby pants, milk, cereals, red lipstick.
best buddies ever:
availability: ▶▶▷ - free (1/3) ronan, richie.

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Lun 8 Aoû - 9:12

Lorsqu’elle entendit le prénom du père de son fils, son cœur manqua un battement. Il termina par se présenter, et une tonne de questions se bousculèrent alors dans sa tête. Ronan n’avait rien de son frère, ils ne se ressemblaient pas. Et pourtant, il semblait posséder les mêmes expressions et le même regard que son ex. « C’est— C’est bien moi. » Finit-elle par répondre après quelques secondes d’absence, encore surprise. Sans s’en rendre compte, elle le dévisageait comme une bête curieuse, incapable de savoir si elle rêvait ou s’il se trouvait bien devant elle en cet instant. En réalité, elle ne pensait jamais rencontrer la famille de son ex, et pour cause, elle ne les avait jamais rencontrés lorsqu’elle était encore avec Josh. Alors voir Ronan ici, celui avec qui il lui était arrivé de converser par mail, lui faisait tout drôle. Reva n’avait jamais imaginé que la famille du père d’Aron serait intéressée par le sort du petit, et le voir ici la touchait profondément. « Je— vous ne dérangez absolument pas, entrez seulement. » Répondit-elle alors en secouant la tête pour se remettre les idées en place. Doucement, elle ouvrit la porte en grand pour qu’il puisse y entrer avant de refermer gentiment derrière lui. Furtivement, elle tenta de cacher les quelques habits qui traînaient par-ci par-là, avant de le diriger jusque dans la cuisine. « Vous désirez peut-être boire quelque chose ? Un thé ? » Demanda doucement l’indienne avant de sortir deux tasses, sans même attendre sa réponse. D’une main, la jeune femme servit la tisane à la menthe maison qu’elle s’était préparé avant son arrivée en en versa dans les récipients, avant de les poser sur la petite table à manger. Son fils toujours dans les bras, elle s’assit sur une des chaises et invita Ronan à en faire autan. « Je suis désolée pour ma réaction de tout à l’heure, ce n’est pas que vous m’embêtiez c’est juste— je ne m’attendais simplement pas à vous voir ici. » Murmura-t-elle, en lui adressant un petit sourire gêné. D’un coup, elle se rappela pourquoi le jeune homme était là, et Reva jeta un regard tendre à son fils qui jouait avec ses cheveux ébène. « Aron, je te présente ton oncle. » Dit-elle d’une voix douce, avant d’approcher sa chaise de celle de Ronan, pour que son fils puisse le voir de plus près et faire connaissance tout en restant dans ses bras rassurants. Pas timide pour un sous, sa petite main potelée vint se poser sur le poignet de l’homme et commença à tripoter sa manche. Un petit silence complice semblait s'installer, et Reva agrandit son sourire en voyant les deux jeunes gens se découvrir, plus apaisée qu'auparavant. « Je ne sais pas comment vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour lui depuis sa naissance. » Son regard croisa le sien et la jeune femme lui adressa un petit sourire timide mais sincère, éternellement reconnaissante.

_________________

In my thoughts you’re far away and you are whistling the melody. Crystallizing clear as day, oh I can picture you so easily ✻ bastille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Moriarty

avatar

funny jokes : 38
registration date : 29/07/2016

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Jeu 11 Aoû - 14:25

Après quelques secondes, Reva le fit entrer à lintérieur de chez elle. Elle lui faisait assez confiance pour le faire. Elle le croyait lorsquil lui avait dit être le frère de Josh. Ils étaient presque de la même famille. Ronan refusa poliment de boire quoi que ce soit il était déjà assez nerveux comme ça. Il ne le montrait pas, mais il nétait pas forcément à laise. Il sattendait à ce quelle le vire à tout moment. Il voulait aussi faire bonne impression.Ronan se rendait compte que la jeune femme était très surprise de le voir. Personne dans sa famille navait fait leffort de lui tendre la main et pour cause ils ne sont plus réellement une famille. Cest quelque chose qui le désole parce quil a toujours eu cet esprit de famille. Même sil ne connaissait pas Reva et le petit il les considérait comme tel. Cétait donc son devoir de sen préoccuper. « Il ny a aucun souci jaurais dû prévenir avant de passer. » Lui répondit Ronan. Il ne voulait surtout pas simposer dans leur vie, dans leur routine. Elle ne lui devait rien puisquil navait pas fait ça avec des arrières pensées.Si elle lui avait demandé de prendre le large il laurait fait. Il aurait compris après le comportement quavait eu son frère. Avoir un enfant aurait pu le pousser à se stabiliser, mais apparemment non. Tout ceci était un grand gâchis. Apparemment, Aron et Reva semblaient très bien sen sortir sans Josh et heureusement. Le petit était à croquer. Il avait beaucoup de charme et ne semblait pas timide. Reva se chargea de faire les présentations et il fut intrigué par ce nouvel homme dans la maison. « Salut bonhomme ! » Lui répondit le beau blond avant de poser sa main sur sa joue. Il était vraiment mignon. Il ne pu sempêcher de sourire en le regardant. Il sentait une véritable connexion avec le petit. Pourtant, Ronan nétait pas forcément très habitué aux enfants. Il savait quil pourrait très rapidement sattacher au petit.En tout cas, Reva semblait très reconnaissante pour les échanges de nouvelles, pour laide financière et aussi pour sa présence ici. Au moins, elle nétait pas méchante. Ronan navait pas fait ça pour avoir le beau rôle, pour se rattraper de ses erreurs avec son frère. Il lavait fait parce quil en avait eu envie. Il voulait que ce petit grandisse en ayant tout.« Vous n'avez pas à me remercier je voulais simplement donner un coup de main puisque mon frère na pas su le faire. » Lui fit remarquer Ronan. Il taclait au passage son frère pour son immaturité. Encore aujourdhui, il restait bloqué dans ses rancoeurs et ne saisissait pas sa chance de sen sortir. « Javais très envie de le rencontrer, de vous rencontrer tous les deux. » Rajouta le beau blond. Il avait limpression que cétait sa chance de le faire. Il allait avoir loccasion dapprendre à les connaitre. Cest vrai quils avaient beaucoup parler avec Reva, mais en face cest bien différent. Elle semblait être une très bonne mère et cétait tout ce qui lui important.« On pourrait peut-être se tutoyer ? » Lui proposa Ronan. Il nétait pas très à laise avec le vouvoiement. Dautant plus, que la jeune femme était lancienne compagne de son frère et la mère de son neveu. Il préférait donc le tutoiement qui offrait plus de proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reva Schuyler
and now that i'm without your kisses i'll be needin stitches.
avatar

funny jokes : 375
registration date : 14/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: baby pants, milk, cereals, red lipstick.
best buddies ever:
availability: ▶▶▷ - free (1/3) ronan, richie.

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Jeu 8 Sep - 11:07

Si les premières minutes de cette rencontre -pour le moins inattendue- étaient légèrement tendues et bizarres, Reva semblait gentiment être plus à l'aise avec le jeune homme qui étrangement, lui inspirait confiance. Elle aurait put se méfier de lui lorsqu'il frappa à sa porte mais Ronan ressemblait tellement à son frère qu'elle n'eut aucun doute sur son identité. Ils avaient ce même regard mystérieux qu'elle avait tant de peine à déchiffrer, mais il avait également quelque chose en plus. Un quelque chose qui lui certifiait qu'il n'avait aucune mauvaise intention. Le plus important désormais c'était que Ronan fasse la connaissance de son neveu. Après tout, il ne devait jamais l'avoir vu et Reva se sentait coupable de ça. Elle savait qu'elle n'y pouvait pas grand chose au final mais la culpabilité la gagnait un tant soit peu. Alors, quand elle aperçu un sourire sur le visage du policier, Reva sentit le soulagement la gagner. Rencontrer son neveu lui faisait apparemment plaisir et voir qu'une connexion était en train de se créer entre les deux la rendait heureuse. — Il a l'air de bien vous apprécier. Murmura-t-elle doucement en souriant, pour ne pas briser cet instant de complicité. Le remercier pour tout ce qu'il avait fait pour elle et son fils était la moindre des choses qu'elle pouvait faire, à défaut de pouvoir le rembourser. Il lui avait été d'une grande aide et c'était également grâce à Ronan que Aron avait put avoir un début de vie normal avec un certain confort. Lorsqu'il parla du père de l'enfant, le cœur de Reva s'accéléra. A dire vrai, cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus entendu parler de lui ou même parler de lui. Elle avait fait en sorte de le rayer de la vie de son enfant et de la sienne pour éviter de souffrir de son absence. Ronan la sortit de ses pensées et sa proposition lui allait parfaitement, c'était effectivement étrange de ne pas se tutoyer et Reva préférait largement ça. — Avec plaisir. Répondit-elle en lui adressant un sourire. Aron, toujours sur les genoux de sa mère, continuait de découvrir les poignets de son oncle et était étonnamment très sage, ce qui permettait à Reva de converser dans le calme et peut-être, de poser certaines questions au jeune homme. — En parlant de ton frère... as-tu des nouvelles ? C'était presque gênée qu'elle lui posa cette question, comme si elle n'avait pas forcément le droit de savoir... mais elle était curieuse de savoir s'il était toujours enfermé, et s'il était simplement encore en vie. — Je ne lui ai jamais envoyé de photo de son fils. Il ne doit même pas savoir à quoi il ressemble. Murmura-t-elle en baissant le regard, presque honteuse, se sentant même fautive d'avoir été aussi privative avec Aron. Elle savait qu'elle avait fait le bon choix. S'éloigner de sa présence nocive avait été le meilleur choix à prendre, mais elle se demandait souvent si elle avait vraiment réagi comme une bonne mère le ferait, et si elle avait prit les meilleurs choix ? Après tout, peut-être avait-il le droit de savoir qu'il lui ressemblait autant malgré tout ? Reva semblait un peu perdue, face à la réalité qu'elle avait tenté d'oublier et qui lui revenait alors en pleine figure.

_________________

In my thoughts you’re far away and you are whistling the melody. Crystallizing clear as day, oh I can picture you so easily ✻ bastille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Moriarty

avatar

funny jokes : 38
registration date : 29/07/2016

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Mar 13 Sep - 19:30

Ronan n’était pas vraiment à l’aise avec les enfants. Il n’était pas habitué, mais ça lui plaisait avec Aron. Peut-être que le fait qu’il soit de son sang créait une connexion profonde. C’était sa chance d’arranger certaines choses. Il se sentait vraiment touché par ce bout de chou et aussi par Reva. Il comprenait à quel point son frère avait été un idiot de tout foutre en l’air. Il se sentait aussi désolé pour la jeune femme. Il se doutait bien qu’il y avait dû avoir des périodes difficiles. Il espérait que sa présence soit un réconfort, un soutien et pas un poids lui rappelant les douleurs du passé. D’ailleurs Reva ne résistait pas à l’envie d’en savoir plus sur ses relations avec son frère. Ronan se sentait mal à l’aise de parler de son frère parce qu’il n’avait rien de positif à dire. Il aurait aimé pouvoir le faire, mais il ne tenait pas à mentir. Les liens étaient rompus et il n’avait plus l’intention de faire des efforts. Il s’était battu à plusieurs reprises pour lui, mais il n’avait pas envie de s’en sortir. Il avait fini par abandonner. C’était difficile à admettre devant la jeune femme. Il voyait ça comme un échec personnel. « Pas vraiment. » Lui répondit Ronan avant de baisser la tête. Il aurait aimé avoir de meilleures choses à lui dire, mais ça n’était pas le cas. Le frère qu’il avait connu et aimé était partie depuis longtemps. « On s’est disputé lorsque j’ai appris pour ton fils, je lui ai dit de se comporter comme un homme et de se ranger s’il voulait avoir une chance de le connaitre, mais il n’a pas vraiment apprécié. » Rajouta le jeune homme en toute sincérité. Il ne tenait pas à enjoliver les choses. Reva semblait s’en vouloir de ne jamais avoir envoyé de photos. Elle devait se poser quelques questions, mais à ses yeux elle avait fait ce qu’il fallait. Elle n’avait pas à se sentir coupable. Etre loin de son père était sans doute la meilleure chose et c’était difficile à admettre pour Ronan. Malgré tout il aimait son frère, mais il n’était pas une bonne personne. Il savait qu’il devait se montrer transparent pour le bien-être du petit. Si Reva pensait qu’il y avait encore un espoir pour son frère elle risquerait de faire une erreur. Il ne l’a connaissait pas, mais il voyait que c’était une bonne mère. Elle devait donc avoir les cartes en main. « Tu as bien fais, je pense que le tenir éloigné du petit est une bonne chose. Je sais que c’est mon frère, mais il ne changera jamais. » Lui confia Ronan un peu honteux de dire ça de son frère. Il espérait que Reva n’allait pas penser qu’il était une mauvaise personne pour dire ça. Il était simplement honnête. Il avait tout fait pour l’aider, mais c’était trop tard. Il avait appris à vivre avec ça. Il espérait cependant, qu’il pourrait changer la donne et être présent pour Aron. Il voulait aider Reva et l’aider lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reva Schuyler
and now that i'm without your kisses i'll be needin stitches.
avatar

funny jokes : 375
registration date : 14/07/2016

• FRIDAY NIGHT.
recent purchases: baby pants, milk, cereals, red lipstick.
best buddies ever:
availability: ▶▶▷ - free (1/3) ronan, richie.

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Lun 17 Oct - 11:57

Ronan avait beau ne pas avoir l'air encore très à l'aise avec son neveu, il semblait attendrit par l'attention que lui portait le petit Aron. Parler du père de son fils n'était pas chose facile ni même agréable, mais la jeune mère se sentait presque dans l'obligation de le faire, au moins une fois. Après tout, il avait fait partie de sa vie, même si cela n'avait duré que peu de temps, et bien qu'il soit loin d'être un père exemplaire, l'indienne ne souhaitait de malheur à personne ni même à lui. — Je vois... Souffla-t-elle dans un murmure, à la fois déçue et légèrement inquiète. Voir Ronan aussi concerné par leur sort la touchait beaucoup et elle se désolait que le père de son fils se comporte aussi mal avec son frère qu'avec le reste de son entourage. Ronan devait le connaître mieux que personne, et Reva voulait bien le croire quant au fait qu'il ne changerait certainement pas. — Je me suis toujours demandé ce que je dirais le jour où Aron me poserait des questions à son sujet. Rajouta la brune d'une petite voix, le regard dans le vide. Pour le moment, Aron était trop petit pour comprendre que son père l'avait en quelques sorte abandonné. Elle ne savait pas quand est-ce que ce jour arriverait mais priait pour que cela soit le plus tard possible. — Et si un jour il demandait à le voir ? Je crois que je ne le supporterais pas. Je ne veux pas que mon fils côtoie une personne aussi mal intentionnée que son père. Les mots qui sortaient de sa bouche allaient plus vite que sa tête. A dire vrai, elle ne s'était jamais réellement confié à quelqu'un sur sa situation difficile et elle ignorait pourquoi mais avec Ronan, elle avait envie d'aborder le sujet. Elle se sentait en confiance. La gorge nouée, elle sentait une boule de stress encombrer son estomac. — J'ai déjà pensé à refaire ma vie, pour lui trouver un cocon familial sain et rassurant... mais j'ai l'impression de ne pas y avoir droit, que ce serait mal. Des tonnes de questions sur son avenir se bousculaient alors dans son esprit et pour la première fois depuis la naissance d'Aron, Reva se retrouvait face à la dure réalité. Celle d'une mère célibataire qui serait certainement bientôt dépassée par les événements. Peut-être que l'arrivée de Ronan était écrite. Et qu'il arrivait pile au moment où elle en avait le plus besoin. 

_________________

In my thoughts you’re far away and you are whistling the melody. Crystallizing clear as day, oh I can picture you so easily ✻ bastille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronan Moriarty

avatar

funny jokes : 38
registration date : 29/07/2016

MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    Ven 21 Oct - 18:07

Ronan ressentait l’anxiété de Reva concernant l’avatar. Elle se posait beaucoup de questions quant à ce qu’elle devrait dire à son fils, ce qu’elle devrait faire. Elle avait l’air bien seule. Il commençait à se dire qu’il avait fait le bon choix en revenant dans le coin. Elle avait besoin d’une épaule sur laquelle s’appuyer, avoir des conseils. Elle était une très bonne mère, mais tout le monde a besoin d’un coup de main c’est humain. « Je pense que je pourrais t’aider ce jour-là. » Lui fit remarquer le beau blond. Il connaissait le père du petit mieux quiconque. Il pourrait l’aider à trouver des histoires afin d’éclaircir le tableau de ce sombre personnage, mais aussi lui expliquer pourquoi il n’a pas sa place dans leur vie. Reva en profita pour lui faire part de sa peur du retour du père de son enfant. Ronan ne pensait pas qu’il sortirait de prison avant quelques années, mais il comprenait sa peur. Elle voulait le meilleur pour son fils et elle était consciente que ce n’était pas lui. Elle craignait l’influence qu’il pourrait avoir sur lui. Ronan n’osait pas lui dire qu’il ne pensait pas qu’il aurait l’envie ou l’idée d’aller voir son fils. Il n’agit que dans son intérêt malheureusement. Cependant, il ne se voit pas lui dire ça. « Il reste son père, mais avec un casier comme le sien aucun juge digne de ce nom ne lui donnera un doigt de visite le jour où il sortira. » Lui expliqua Ronan. Il voulait la rassurer, mais il était aussi honnête. Il ne tenait pas à lui jouer du violon. Il savait qu’elle avait besoin de franchise. « Je sais qu’on ne se connait pas, mais je ne compte pas m’en aller. Je ne suis pas comme lui et vous pouvez compter tous les deux sur moi. » Rajouta le beau blond. Il tenait à créer un lien de confiance et à ce qu’elle comprenne que lorsqu’il dit quelque chose il le fait. Il espérait qu’elle n’allait pas croire qu’il voulait s’imposer dans leur vie. Il voulait simplement la soulager et l’épauler comme son frère aurait dû le faire s’il n’était pas si idiot et néfaste. Ronan sentait qu’elle commençait à lui faire confiance puisqu’elle se confiait à lui sur un sujet aussi délicat que sa vie amoureuse. Elle vivait un dilemme que beaucoup de mères célibataires doivent vivre. En effet, elle semble culpabiliser à l’idée de refaire sa vie. Il comprenait pourquoi, mais l n’était pas d’accord. Il voyait la vie de façon plus moderne. « Ta vie ne doit pas s’arrêter parce que tu es une mère. Ton fils sera d’autant plus heureux si sa mère est épanouie. Tu dois suivre tes envies et ton cœur. » Lui conseilla Ronan. Il espérait que sa réponse n’était pas si déplacée. Il voulait simplement la déculpabiliser et lui dire ce qu’il pense être juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (#1433) two souls in a ghosttown // ronan.    

Revenir en haut Aller en bas
 
(#1433) two souls in a ghosttown // ronan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Souls Team] - Mep Live [G&G]
» [PBE] Tainted souls
» Dark Souls
» Ronan O Gara
» Buste RONAN L'ACCUSATEUR (Ronan the Accuser)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • BOSTON (US/MA) :: allston-
Sauter vers: